Changer la suspension d’un HP

Voici le tutorial qui va vous permettre de sauver vos enceintes !

Présentation d’un haut-parleur :

boomer.jpg

img279.jpg

La suspension :

dsc00869bb0.jpg

Cette partie souple et mobile, se désagrège avec le temps, du moins les suspensions en mousse non traitées. C’est inéluctable mais on va pas se laisser faire !

Les haut-parleurs touchés sont souvent les boomers, mais certains médiums peuvent avoir le même problème, utilisant le même type de suspension.
Partez du principe que sur des boomers à suspension mousse ayant 20 ans d’âge ou plus, le changement des suspensions est nécessaire, que les enceintes aient été religieusement conservées ou non.
Le symptôme classique est une suspension qui part en petits morceaux collants. Cela peut être moins voyant, un simple doigt passé sur la suspension vous renseignera quant à l’état.

Il est judicieux de changer les suspensions plutôt que de changer les haut-parleurs en eux-mêmes. En effet le concepteur de l’enceinte a calculé le filtre, le litrage de la caisse et autres caractéristiques par rapport aux haut-parleurs prévus à l’origine. Les changer, même pour des haut-parleurs haut de gamme est une grossière erreur. Acheter des haut-parleurs identique d’occasion n’est pas non plus une bonne idée, si par chance vous arrivez à les trouver, ils seront sans doute dans le même état que les vôtres.

Il n’est pas conseillé de faire fonctionner vos enceintes alors que les suspensions des Haut-parleurs sont HS. La suspension participe au centrage de la membrane du HP, en plus d’avoir une qualité sonore médiocre, vous risquez de le claquer une bonne fois pour toute si vous poussez le volume un peu trop. Néanmoins, avant de changer des suspensions HS sur des enceintes fraichement acquises, un essai à faible volume vous permettra de vérifier que les haut-parleurs ne sont pas grillés.

Le nécessaire :

Pour refaire vos suspensions vous aurez besoin de plusieurs outils et matériaux :

– Les suspensions neuves. Vous allez devoir prendre les dimensions :
Le plus important est le diamètre interne et le diamètre externe de la suspension. Quelques millimètres de différences avec la suspension d’origine ne sont pas éliminatoires. Attention cependant si le demi rouleau formé par la suspension se retrouve trop proche du bord de la carcasse du Haut-parleur en lui-même vous risquez d’avoir des soucis pour recoller le joint (appelé « Gasket ») ou même pour revisser le haut-parleur dans la caisse (vis prise dans le demi rouleau).
Vous trouverez des suspensions de remplacement chez les professionnels du haut-parleur; En plus de pouvoir vous fournir le nécessaire, ils pourront également vous conseiller sur l’intervention en elle même.
L’autre solution est d’aller faire un tour sur Ebay, vous trouverez un nombre incalculable de suspensions à la vente. Une recherche avec “foam surround” vous donnera un certain nombre de résultats…
– Les caches poussières ou caches noyaux. Au centre du HP, il y a un petit dôme (inversé ou pas). C’est ça le cache poussière.. Dans le cas de changement de suspensions, vous serez peut être amené (suivant la procédure choisie et le modèle de haut-parleur) à les découper et donc à les changer. Même fournisseurs que pour les suspensions.

– Des cales. Elles peuvent être utiles selon la méthode utilisée. J’utilise du bristol coupé en petites lamelles, voir du simple papier de différents grammage dans le cas ou l’espace dans l’entrefer est minuscule.

– Un cutter de qualité avec plusieurs lames neuves. Cela vous permettra d’enlever l’ancienne suspension proprement.

– Acétone : idéal pour enlever les résidus caoutchouteux de l’ancienne suspension après avoir passé le cutter. Ne fait pas de marque ou décoloration sur la membrane.

– Du papier essuie-tout (que vous imbiberez d’acétone)

– Des cotons tiges, pour nettoyer dans les moindres recoins.

– De la place et du temps ! Indispensable pour travailler proprement

Attention !!!
Vous allez utiliser divers outils, dont un cutter qui essayera par tous les moyens de raccourcir vos jolis doigts boudinés !
Les produits comme l’alcool, l’acétone sont dangereux et s’utilisent avec précautions.
Je décline donc toute responsabilités concernant de possibles blessures.
La réussite de l’opération n’est pas garantie, prenez vos responsabilités et rapprochez vous d’un homme du métier si la tache vous parait trop ardue !

Démontage du Haut-parleur :

imgp4289.jpg

imgp4291.jpg
Pour ce tutorial, je vais m’attaquer à une paire d’enceintes KLH, dont les suspensions vertes ne demandent qu’à rester collées aux doigts…
Certaines photos ont été prise lors de changements d’autres  suspensions, afin de pouvoir présenter différentes méthodes.

imgp4292.jpg
Le démontage du boomer est simple mais, le coup de tournevis transperçant la membrane n’arrive pas qu’aux autres…
On prendra soin de ranger les vis dans un petit sac hermétique histoire de ne pas les paumer 😉
Les deux fils que l’on prendra soin de repérer peuvent être munis de cosses ou tout simplement soudés au HP.
Si il n’a pas été testé avant, un rapide contrôle au multimètre permettra de s’assurer que le boomer n’est pas HS (position ohm-mètre).

Préparation du Haut-parleur :

imgp4296.jpg

imgp4297.jpg

imgp4299.jpg

On enlève délicatement le joint « Gasket », que l’on recollera après avoir changé la suspension.
Ce joint peut être en une ou plusieurs parties sur lesquelles on passe d’abord le cutter puis de l’acétone pour enlever les résidus de colle et de suspension.

imgp4300.jpg

imgp4302.jpg

A l’aide du cutter on enlève le maximum de matière de l’ancienne suspension. Attention au coup de cutter dans la membrane !
On remarque que sur ce HP la suspension est collée au dessus de la membrane, on veillera à coller la nouvelle de la même façon.

imgp4303.jpg

imgp4305.jpg

Le boomer est débarrassé de son ancienne suspension, mais il reste beaucoup  à enlever sur le bord du saladier et sur la membrane. Ma technique est basique, du papier essuie tout imbibé d’acétone et je frotte délicatement.
Les différentes membranes qui ont subies ce nettoyage n’ont jamais souffert de ce traitement.

imgp4306.jpg
Le boomer est prêt.

Collage de la suspension sur la membrane :

imgp4309.jpg
Le but est de rendre le couple membrane-suspension hermétique. On applique donc un filet de colle sur la partie intérieure de la suspension neuve (dessus ou dessous suivant le montage d’origine).

imgp4310.jpg
Mise en place et centrage de la suspension.
Le temps de séchage varie avec la colle utilisée mais, on a largement le temps de bouger la suspension si le centrage parait « moyen ».
On laisse sécher suffisamment pour que la suspension et la membrane ne forment qu’une seule pièce mobile.
Quand la colle commence à sécher, vous pouvez plaquer la suspension sur le châssis et vous rendre compte du centrage de l’ensemble. Si vous “sentez” que ça frotte en appuyant sur la membrane, il va falloir bouger légèrement la suspension tant que cela est possible.

Collage de la suspension sur le saladier :

C’est la partie la plus importante, ce collage va permettre de centrer une bonne fois pour toute la partie mobile du HP. Un mauvais centrage et vous entendrez des frottements quand le HP fonctionnera. Tout sera à refaire (dans le meilleur des cas)

Plusieurs techniques sont possibles, voici celles qui me semblent viables :

Centrage à l’oreille :

imgp4311.jpg
Avant de coller, on appuie sur la membrane uniformément et on se débrouille pour trouver une position ou on entend aucun frottement.
Si cela parait simple et que la marge de manœuvre semble importante, on passe au collage de la suspension sur le saladier.

imgp4312.jpg

Un filet de colle, et on presse  sur la périphérie du saladier.

imgp4315.jpg

imgp4316.jpg

Avant que la colle ne soit sèche on positionne la suspension (qui n’est pas forcément centrée par rapport au bord du saladier).
On appuie sur la membrane pour être sur qu’il n’y ai aucun frottement.

imgp4317.jpg

imgp4318.jpg

imgp4319.jpg

imgp4320.jpg

En plus d’appuyer uniformément, j’appuie à divers endroits pour juger de la marge qui reste avant frottement. Il est possible alors d’affiner le centrage tant que la colle n’est pas sèche.

Centrage à l’aide de cales :

Lors du test d’appuis sur la membrane, vous n’avez pas eu l’impression que la marge pour le centrage soit suffisante pour faire ça à l’oreille.
Voici la technique la plus sur mais la plus contraignante.

photo-15.jpg

photo-16.jpg

photo-17.jpg

On enlève le cache poussière, il se décolle facilement et il est souvent réutilisable. Vous serez peut être obligé de le découper et de le jeter. Vous devrez alors impérativement le remplacer.
Encore une fois attention à la membrane !

A noter  que le cache poussière présenté ici ne fait pas partie des plus courant !

photo-18.jpg
On découpe deslanguettes relativement longue dans du bristol et on les insère délicatement dans l’entrefer. Suivant la largeur de l’entrefer, vous devrez peut être doubler l’épaisseur de chaque languette.
Le but est que la membrane ne puisse se déplacer que de bas en haut (en l’aidant bien sur).

On colle de la même façon que pour la première méthode.
Quand c’est bien sec, on retire les languettes, on passe un petit coup d’aspirateur (avec délicatesse) dans le trou, on vérifie qu’il n’y ai pas de frottements et on recolle un cache poussière tout neuf si on a pas pu sauver l’original.

Centrage à l’aide d’un signal :

Le principe est simple :
On va centrer la membrane en envoyant au HP un signal de puissance faible et dans une fréquence basse (40 Hz par exemple).
Tout d’abord, on va créer le signal en question et le graver sur un CD. C’est vite fait avec Audacity (Générer / tone / choix de la fréquence et de la durée). Il suffit de graver les fichiers wav en cd audio traditionnel. On en profite pour créer plusieurs pistes à différentes fréquences.

On ne touche pas au cache poussière, on branche le HP sur l’ampli, volume à 0, et on lance notre cd de test précédemment créé. On monte très légèrement le volume : le centrage va se faire tout seul.
On colle alors la suspension sur le saladier. Quand c’est à peut prés sec, on coupe le son et on attend le séchage complet.

A noter que cette méthode peut être complémentaire des deux autres, elle permet de tester le bon centrage de la membrane après collage.

Recollage du joint :

imgp4330.jpg

imgp4331.jpg

La colle est sèche, pas de frottement constaté quand on appuis sur la membrane, on peut donc recoller le joint. Il arrive que le joint ne passe plus entre le bord du saladier et le demi-rouleau formé par la suspension. Sur certains montages, ce joint est utile car il ferme hermétiquement l’espace entre le HP et la caisse (si le HP est monté par l’intérieur par exemple), mais souvent, il est la plus pour l‘esthétique que pour autre chose, mes Siare 31 SPCT ne semblent pas s’offusquer de l’absence de ce joint.

Remontage HP :

imgp4332.jpg
On remonte le HP dans la caisse, il ne reste plus qu’a passer un 33 tours de mireille mathieu pour tester le boomer remis à  neuf. Si il résiste à Mireille, il est bon pour le service ! :mrgreen:

Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

52 réflexions sur « Changer la suspension d’un HP »

  1. Beone

    Bonjour,
    Je viens de refaire les suspensions des boomers d’une enceinte Elipson des années 80. Ma mère a toujours refusé de changer les enceintes achetées par mon père. Mais les suspensions tombaient en ruine et on commençait à entendre des frottements suspects au niveau de l’entrefer.
    Avec un peu de courage et ce tutoriel, j’ai pu faire le remplacement sans toucher les cache noyaux, grâce au paragraphe sur le centrage au moyen d’un signal.
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.