J’achète à un particulier.

Un appareil même en parfait état de présentation mais dont l’essai est impossible ne doit pas être payé aussi cher que l’appareil que vous pouvez essayer en long en large et en travers, surtout sur une brocante ou vous avez des chances de tomber sur un “videur de grenier” qui n’a absolument aucune idée de ce qu’il vend.

Regardez correctement l’objet:
-Traces ou odeur d’humidité : il est resté dans la cave combien de temps ? ce n’est certainement pas un appareil à acheter cher.
A l’arrière, les vis sont sans doute rouillées, la façade a sans doute quelques points d’oxydation qui seront très difficiles voir impossible à enlever. Doit-on parler des appareils utilisant des courroies (lecteurs de cassettes ou platines vinyles par exemple) devenues mélasse caoutchouteuse ?. Les enceintes ayant pris l’humidité sont à proscrire, à part pour récupérer les HP et encore… Bois gonflé, placage décollé, vis de fixation des HP rouillées, auréoles, tout cela est facile à vérifier.
– Il manque des vis ou les vis du capot ont des marques : pas grave mais pourquoi l’appareil a t’il été démonté ? nettoyage, panne ? Difficile de juger.
– Le capot est rayé : un bon ponçage, un apprêt et une peinture en bombe : un peu de temps à passer c’est sur mais un bon plan pour faire baisser le prix. dans le cas d’un coffrage bois ou d’enceintes les rayures mêmes profondes sont généralement récupérables avec un peu d’huile de coude.
– La façade est sale : rien de grave, et à la limite tant mieux, l’appareil sera d’autant plus négociable, et de toute manière après l’achat votre trouvaille aura droit à un nettoyage complet.
– La façade est marquée : aucune possibilité de supprimer des rayures ou chocs, avant d’acheter posez vous la question de savoir si vous pourrez supporter la méchante balafre inesthétique.
– Il manque un ou plusieurs boutons : les constructeurs utilisent des boutons souvent ressemblants et dans la même marque on retrouve les mêmes boutons et commandes sur différents appareils, rien n’est perdu.
– Plastique transparent rayé : sur les receivers ou tuners le bandeau radio est situé derrière une fenêtre plexi qui peut être rayée. Il suffit de prendre un kit de réparation CD ou de polissage d’écran de téléphone portable même si vous ne supprimerez peut être pas toutes les rayures mais
Pour les couvercles de platines vinyles, c’est la même chose, si vous avez un carrossier sympa dans vos relations allez le voir, il a des produits et du matériel interessant pour améliorer les choses…
– Les boutons et/ou les potentiomètres ne semblent pas fonctionner correctement. Un bouton qui ne reste pas enfoncé, un potentiomètre bloqué c’est une intervention possiblement compliquée en perspective. Un potentiomètre dur à tourner ne nécessitera souvent qu’un bon nettoyage. Boutons ou potentiomètres tordus sont récupérable dans la majorité des cas.
– L’aiguille du tuner ne bouge pas : fil coupé ou usé (la molette tourne dans le vide ) cela peut être une grosse galère.. Molette bloquée : problème au niveau de l’entrainement du fil , grippage de la commande…. A acheter peu cher et par un bon bricoleur…
– Connecteur tordu ou cassé à l’arrière : réparable mais il y a du boulot.
-Fil d’alimentation coupé : dans l’absolu le changement demande une intervention simple mais la question est de savoir pourquoi il est coupé ! Mangé par un rat ? et donc signe d’un stockage douteux, appareil en panne et dangereux ? Volonté de ne pas tester l’appareil devant le futur acquéreur ?
– Sérigraphie effacée : le propriétaire a t’il eu la main lourde lors d’un nettoyage ou la sérigraphie est elle tout simplement fragile ? (nettoyage délicat ! )
– Stylet cassé sur une platine vinyle : cela peut arriver mais il faudra engager des frais ne serait-ce que pour tester l’engin. Il sera généralement préférable de changer la cellule complète par une référence moderne.

Possibilité d’essayer ? magnifique !

– Testez toutes les commandes, fonctions et entrées ! Un potentiomètre qui crachouille ce n’est pas bien grave, mais lors de l’essai, le vendeur doit constater que son appareil ne fonctionne pas correctement.
– Des ampoules d’éclairages HS, c’est commun après quelques décennies d’existence. On peut les remplacer plus ou moins facilement.
– Dans le cas d’un ampli ou ampli-tuner approchez votre oreille des enceintes, volume à zéro, sur l’entrée auxiliaire par exemple, vous ne devez pas entendre de bruit suspect, un léger souffle est acceptable.
– Un tuner qui ne prend pas la stéréo ou qui a du mal à capter : aie ! Il nécessite sans doute un alignement, intervention possiblement onéreuse ne perspective (je peux m’en occuper).
– Une platine cassette qui patine en lecture et/ou avance et retour rapide : courroies HS et à moins d’avoir mis la main sur un modèle haut de gamme : poubelle.
– Si une platine vinyle ne se stabilise pas à la bonne vitesse il y a plusieurs causes possibles. Cela peut être tout bêtement le potentiomètre de réglage de vitesse qui a besoin d’un bon nettoyage, ou une courroie usée, cela peut être aussi un problème plus grave au niveau du moteur…
– Une platine CD qui a du mal à reconnaitre le disque ou à changer de piste : tête sale ? lubrification a revoir ? Cela peut être aussi une mécanique laser HS tout simplement. Un tiroir CD qui coince ou qui patine, c’est le signe d’une courroie usée, d’un engrenage cassé, d’un micro-switch qui a besoin d’un bon nettoyage.
– Un amplificateur dont le capot est très chaud voir bouillant après quelques minutes d’utilisation, à moins qu’il fonctionne en classe A, il y a souci, au minimum des réglages à refaire, mais sur un appareil de ce type ayant plus de 30 ans, il faut prévoir une révision complète.

Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

4 réflexions au sujet de « J’achète à un particulier. »

  1. kikook

    De rien Noub ! l’article a besoin de quelques corrections et ajout. De plus je prépare un autre article pour le premier test une fois l’appareil rendu à la maison et pas mal de tutoriaux ! Mais je manque de temps !!!!!!

  2. kikook Auteur de l’article

    Merci pour votre commentaire.
    La c’est la passion qui parle !
    C’est tout à votre honneur de vouloir faire revivre tous ces appareils.
    Il faut avouer que la place disponible à la maison est un frein à ma collection, je “place” dans la famille ou chez les amis du matériel , mais les lecteurs de cassettes, superbes ou pas, ça passe pas 🙂

  3. Work in progress

    J’ajouterais aux conseils : connaissez ce que vous achetez! Cela peut vous éviter de payer trop cher pour un appareil qui n’en vaut pas la peine. Aussi, et c’est la dure réalité, il y a une bonne part de « gambling » dans l’achat de vieux appareils (qui sait qui a farfouillé dans ce boîtier avant vous?) et il faut être prêt parfois à y laisser quelques dollars. Je finirais en disant qu’il est essentiel d’apprendre quelques ficelles (entretien, ajustements de base, réparations simples) pour ne pas se ruiner chez le réparateur et aussi pouvoir négocier l’achat d’appareils qui demandent un peu de travail. Ce hobby est vraiment agréable, autant pour ce qui est de l’écoute musicale, de la chasse aux trésors, que pour tout l’aspect réparation et restoration. Je sais de quoi je parle, mon sous-sol se transforme progressivement en petit atelier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.