Marantz 4400

Marantz 4400
Le Marantz 4400, un appareil complexe, plein comme un œuf, qui reste un modèle emblématique du milieu des années 70.
Cet exemplaire n’aura pas été très coopératif…

Marantz 4400
Marantz 4400
L’appareil fonctionne, c’est déjà beaucoup. Le circuit d’alimentation habituellement problématique semble avoir déjà été révisé…
Les supports des ponts ampli/préampli à l’arrière ont également été remplacés, certainement suite à la casse pendant un transport malheureux.
L’oscilloscope a de nombreuses heures de vols derrière lui, il est marqué (et le restera).
Les deux condensateurs chimiques de filtrage sont récents.
Enfin, les diodes de redressements au format To-66 ont été remplacées par des diodes au format DO-201AD.

Marantz 4400
On se rapproche du circuit d’alimentation.
Le support de fusible de gauche a été remplacé, le scotch évite tant bien que mal un possible contact avec le châssis. A revoir.

Marantz 4400
Je m’attaque au circuit d’alimentation basse et haute tension.
80% des condensateurs qui ont été remplacés n’ont pas la valeur prévue, avec par exemple un 47uf au lieu d’un 4.7uf…
C’est sûr, les ingénieurs Marantz étaient trop bêtes pour y mettre les bonnes valeurs, heureusement que le « réparateur » passé par là s’est occupé de ça…
C’est ironique bien sûr, c’est ce que j’appelle de la réparation de fond de tiroir : on ouvre le tiroir du bas, celui des condensateurs en vrac, et on pioche dedans au hasard en respectant uniquement les tensions de fonctionnement minimales (pour éviter que tout explose au visage à l’allumage).

Marantz 4400
Première chose à faire, dessouder ce connecteur pour vérifier qu’il n’y a pas « d’amorce » entre les contacts dessous. Cela arrive de temps en temps sur les 4400.

Marantz 4400
Ensuite, je supprime tout le foutoir pour y monter les condensateurs adéquats.
J’en profite pour « rafraichir » les deux transistors.

Marantz 4400
Je remonte le circuit d’alimentation et j’en profite pour remplacer le porte fusible dangereux.

Marantz 4400
Retrait d’un des deux circuits d’amplifications, qui comporte donc un canal avant et un canal arrière.
Les chimiques ont été remplacés et ne sont toujours pas de la bonne valeur…

Marantz 4400
Désassemblage et remplacement des graisses.

Marantz 4400
Tous les chimiques ont été remplacés, y compris les tantales.
Le second canal reçoit les mêmes soins.

Marantz 4400
Les 8 transistors de puissances reçoivent des micas d’isolations neufs et de la graisse fraiche.

Marantz 4400
Les circuits d’amplifications sont ensuite remis en place.

Marantz 4400
Dessous, le circuit “phase convertor”.

Marantz 4400
Condensateurs chimiques remplacés.

Marantz 4400
Le circuit filtre.

Marantz 4400
Condensateurs chimiques remplacés, ainsi que certains transistors.

Marantz 4400
Le circuit buffer. Beaucoup de travail ici.
Comme souvent sur les Marantz 4400, les 4 chimiques bleu clair sont complètement morts (pattes rongées).

Marantz 4400
Condensateurs chimiques neufs.

Marantz 4400
Les circuits « tone amplifier » et « tone control diode matrix ».

Marantz 4400
Chimiques neufs ici aussi.

Marantz 4400
Le circuit vari-matrix reçoit lui aussi des condensateurs neufs.

Marantz 4400
Le circuit phono.

Marantz 4400
Condensateurs chimiques et transistors remplacés.

Marantz 4400
Marantz 4400

L’alimentation, les courants de repos et les offsets sont ajustés. Il faut maintenant passer aux mesures.
Premier souci, une distorsion importante est présente sur tous les canaux à faible puissance. Cela ressemble à un relais encrassé. En tapotant sur son capot, je constate que la distorsion varie énormément, j’ai vu juste.

Marantz 4400
Démonter les relais sur cette machine est un calvaire sans nom. Je décide de procéder différemment en démontant l’alimentation, ce qui donne un peu de place pour « m’acharner » sur le capot du relais et le retirer.
Nettoyage des contacts, remontage et mesure = la distorsion a disparue à faible niveau, parfait.

Marantz 4400
Deuxième problème, lors de la mesure de puissance sous 8 ohms en mode stéréo, les diodes montées par un précédent intervenant ne tiennent pas. L’une des quatre explose littéralement, l’autre tombe au fond de l’appareil…
J’aurais certainement dû vérifier cela de plus près avant de faire débiter l’appareil. Décidément, la précédente intervention réalisée sur cet appareil est difficilement appréciable…

Marantz 4400
Les dégâts sont heureusement très limités. Pour le redressement, j’installe un pont de diode costaud de 35A, monté et refroidi sur le support d’origine. On est tranquille 🙂
Reprenons les mesures.

Marantz 4400
Distorsion à puissance nominale sous 8 ohms mode quadriphonique, canaux avant.

Marantz 4400
Distorsion à 2x140w sous 8 ohms, mode stéréo, entrée Aux. Quelques mesures non enregistrées confirment que le 4400 développe plus de 180w par canal en mode stéréo et avec une très faible distorsion.

Marantz 4400
Réponse en fréquence sous 8 ohms (1w à 1khz) mode quadri, entrée Aux, sorties canaux avant.

Marantz 4400
Rapport signal bruit sous 8 ohms (40w à 1khz) mode quadri, entrée Aux, sortie canaux avant.

Marantz 4400
Distorsion à 2x3w sous 8 ohms, entrée phono, mode quadri, sortie canaux avant.

Marantz 4400
Réponse en fréquence sous 8 ohms (1w à 1khz) mode quadri, entrée Phono, sortie canaux avant.

Marantz 4400
Rapport signal bruit sous 8 ohms (40w à 1khz) mode quadri, entrée Phono, sortie canaux avant.

Marantz 4400
Marantz 4400
Marantz 4400
Marantz 4400
Signal carré à 100hz, 1khz, 10khz et temps de montée à 10khz. Tout ça à environ 1w en sortie sous 8 ohms.

Marantz 4400
Connectique.

Et si vous faisiez réparer et/ou réviser votre Marantz ?
Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.