Sonic Frontiers SFP-1

Un chauffage pour l'hiver et du miel pour les oreilles.
Répondre
Avatar du membre
6336A
Membre honoraire
Messages : 484
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Sonic Frontiers SFP-1

Message par 6336A » mar. 12 mars 2019 23:30

Le Sonic Frontiers que nous allons essayer de voir ensemble, est un préamplificateur phono uniquement, pouvant traiter les signaux issus soit d'une cellule MC ou d'une MM
Sonic Frontiers était une entreprise canadienne, connue à partir des années 90 pour ses électroniques à tubes, préamplificateurs, amplificateurs, lecteurs cd et DAC.
Il est également nécessaire de rappeler que parallèlement à la conception et réalisations de produits finis, elle distribuait également des composants passifs (résistances, condensateurs, potentiomètres, commutateurs, supports de tubes, câbles, connectiques, mais également actifs, tubes, transistors... de très haute qualité qui s'appelait et s'appelle toujours Part Connexion.

1993-94 donc. Sur le continent américain, Sonic Frontiers vient jouer les troubles fêtes dans la cour des grands que sont déjà Audio Research et Conrad Johnson...
Chez cette firme canadienne, rien n'est fait à la légère, comme nous allons essayer de le détailler:
P3050323.JPG
P3050323.JPG (205.65 Kio) Vu 934 fois
A droite le transfo, redressement haute tension et filaments, et 1er filtrage.
A gauche, régulations filaments et HT, plus traitement du signal, que voici :

P3050324.JPG
P3050324.JPG (213.72 Kio) Vu 934 fois
Sur un seul circuit imprimé double face à trous métallisés.

P3050327.JPG
P3050327.JPG (222.13 Kio) Vu 934 fois
Mouaif... jusqu'à présent, c'est un préamp phono à tubes, etpicétout. Nous allons voir ce qu'il a dans le ventre, le bonhomme. Voici:
015.jpg
015.jpg (147.29 Kio) Vu 934 fois
Horreur et damnation. Un transistor ! Ben oui, un Fet pour traiter le signal issu des cellules MC. Un 2SK108, très exactement, low noise, de la famille du 2SK170... Gain de 20db, contre réaction avec l'étage MM qui va suivre, système de clé et résistance à souder/dessouder en fonction de l'impédance de la cellule utilisée, cet étage ne satisfait absolument pas le fou-furieux que je suis. Quand on utilise une cellule MC, on a soit un transfo, soit un prépré.
Na ! :fesses:
Nous allons donc voir l'étage MM.

016.jpg
016.jpg (154.04 Kio) Vu 934 fois
Aaahhhhh, c'est mieux, n'est ce pas ? Enfin des tubes !
Donc, le signal issu du transfo ou prépré attaque la grille d'une 6DJ8/ECC88 que l'on peut remplacer ici par une 6922, montée dans un étage que l'on appelle µfollower. Pour de larges variations de tensions en entrée, le tube du haut peut-être assimilé à une source de courant.
Ce faisant le tube du bas voit sur son anode une charge quasi infinie et son gain est directement égal à son facteur d’amplification : A = µ.
Ce montage présente donc un gain maximum, une excellente linéarité et donc un faible taux de distorsion, pour une impédance de sortie de type cathode follower. Le gain est donc de l'ordre de 29db soit 30 en tension.
S'ensuit la fameuse correction RIAA... nous voyons que celle-ci est passive, du moins pour les fréquences élevées, déterminées par c2, c3 et c7 ainsi que r14 et r15.
Nous attaquons donc le 2eme étage, toujours un µfollower avec une ECC81/12AT7. Le gain est un peu plus élevé, environ 30db. A sa sortie, le réseau c5 r21 r17 r15 s'occupe de la correction RIAA des fréquences graves, mais en actif, c'est une contre réaction.
Nous obtenons un gain total de 37db, avec une impédance de sortie de 1K pour attaquer le préampli ligne. 57 db si nous utilisons le fet pour une cellule mc.

Pour alimenter tout ce petit monde, 3 HT archi régulées ainsi que les filaments.

SF-Phono-Stage-sfp1--Signature-Service-Guide-ConvertImage.jpg
SF-Phono-Stage-sfp1--Signature-Service-Guide-ConvertImage.jpg (121.93 Kio) Vu 934 fois
SF-Phono-Stage-sfp1--Signature-Service-Guide-ConvertImage2.jpg
SF-Phono-Stage-sfp1--Signature-Service-Guide-ConvertImage2.jpg (149.8 Kio) Vu 934 fois
SF-Phono-Stage-sfp1--Signature-Service-Guide-ConvertImage3.jpg
SF-Phono-Stage-sfp1--Signature-Service-Guide-ConvertImage3.jpg (144.66 Kio) Vu 934 fois
Comme vous pouvez le constater, pas de filtrage type 10000µF/400V qui vous grillerait sur place un rhinoféroce, mais une alimentation très stable, parfaitement régulée, et à très basse impédance. Mr EDF peut varier entre 215V et 240V, ça ne bouge pas, et surtout ça répond instantanément, sans faire de bruit.

Ce qui se traduit à l'écoute par une image sonore très stable, pas de ping-pong entre les interprètes Le grave est tendu, très ferme et profond, et n'a rien à voir avec la plupart des préamplis à tubes. Pas de flou, de fausse chaleur, de fausse rondeur, le son des tubes n'est pas rond ! L'ouverture est permanente, et complètement différente en fonction des prises de son. Si le système en amont comme en aval est à la hauteur, il fait parti des meilleurs préamplis phono du commerce que j'ai pu écouter. Pour avoir construit une bonne dizaine de SRPP, dont certains avec des alims stratosphériques, ce Sonic Frontiers se situe loin devant, à tous les niveaux. Associé avec le préampli ligne SL-2 que nous verrons également, c'est une arme redoutable pour faire de la MUSIQUE.

Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 6060
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: Sonic Frontiers SFP-1

Message par Klemp » mer. 13 mars 2019 00:16

Oui …. Sonic Frontiers a réellement fait de très belles machines et merci à toi Jean-François de nous avoir présenté cet étage phono.

Tu l' attaques avec quelle cellule et quel préampli attaques-tu ensuite ? .
Jean

Avatar du membre
Vinc
Membre no life
Messages : 4769
Enregistré le : lun. 9 nov. 2009 19:07
Localisation : Belgique

Re: Sonic Frontiers SFP-1

Message par Vinc » mer. 13 mars 2019 07:34

:hello: :salut:
Si j'ai bien compris l'architecture du truc, on a une topologie ressemblant aux "zen" de Nelson Pass avec une source de courant pour attaquer l'element amplificateur.

Avatar du membre
6336A
Membre honoraire
Messages : 484
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Re: Sonic Frontiers SFP-1

Message par 6336A » mer. 13 mars 2019 11:18

Bonjour

Le préampli ligne qui suit est le SFL-2, avec son alimentation séparée que je présenterai.
Pour la cellule, je n'utilise pas l'entrée MC qui ne me satisfait pas, et comme je n'utilise que des MC... la différence entre cette entrée, soit avec un bon transfo ou un bon prépré est tellement grande...
De plus, sur des cellules à faible niveau de sortie (0,1mV ou en dessous par exemple), un gain de 10 est très insuffisant. l'écoute devient anémique. Par dessus le marché, le problème de bruit se pose, surtout ce qui est souvent le cas, si l'impédance de sortie de la cellule est faible. (5 ohm ou en dessous)
Je suis en train d'essayer de faire un prépré qui s'adapterait automatiquement à l'impédance d'entrée des cellules MC, c'est à dire qui puisse fonctionner depuis la DL103 et ses 40 ohm à une audio note, supex ou certaines ortofon qui font moins de 2 ohm. Et qui ne manque pas de gain lorsque la tension de sortie est de 0,05mV, parfois moins.
Si j'ai bien compris l'architecture du truc, on a une topologie ressemblant aux "zen" de Nelson Pass avec une source de courant pour attaquer l'element amplificateur.
Pas exactement. On a dans le cas du µfollower le tube du bas qui amplifie le signal. Ce tube n'est pas chargé classiquement par une résistance sur son anode, mais par un réseau de résistances + le tube du haut. Cette charge est une charge active, car le tube supérieur est également relié en alternatif au tube inférieur. La triode du dessus est un cathode follower, mais qui agit comme une source de courant constant. De ce fait, en alternatif, l'impédance de charge devient quasi infinie, ce qui équivaut à une résistance de charge de valeur quasi infinie, et donc à une droite de charge quasi horizontale.
Le gain du tube sera alors identique à son µ, d'où le nom de l'étage : µ follower
Nous bénéficions donc du plus grand possible, avec la faible impédance de sortie du cathode follower.

Avatar du membre
Jo775
Membre no life
Messages : 2045
Enregistré le : lun. 5 juil. 2010 14:14

Re: Sonic Frontiers SFP-1

Message par Jo775 » mer. 13 mars 2019 16:55

Bel appareil... et très belle mise en valeur, malgré la partie MC! 👍

On a bien reçu le “Rodger” la station ! 😄
Jonathan

François H-D
Membre honoraire
Messages : 211
Enregistré le : sam. 9 janv. 2016 14:04
Localisation : 47

Re: Sonic Frontiers SFP-1

Message par François H-D » mer. 13 mars 2019 18:43

Bonjour Jean-François, et tous,

oui très bel appareil, merci de nous le présenter.
N'ayant jamais eu l'occasion de l'écouter, je serais curieux d'avoir ton avis, comparé à ses concurrents de l'époque chez ARC et CJ, d'autant qu'ils ont 3 schémas différents.

Cordialement,
François
Pataélectronique et menuiserie éléphantesque.
Diplômes : a le Bach (en disques seulement).

Avatar du membre
SidSmith
Membre éminent
Messages : 1886
Enregistré le : mer. 15 janv. 2014 00:42
Localisation : Estrie, Québec

Re: Sonic Frontiers SFP-1

Message par SidSmith » lun. 18 mars 2019 14:18

J'ai un préampli diy (fait par quelqu'un d'autre) basé sur un Mu-follower.

Bel appareil, je remarque que pour le B+, les capacités de CP1 et CP2 sont semblables à ce que l'on peut voir dans les préamplis vintage : peu de capacitance. D'autres utilisent une très grande réserve, comme tu le mentionnes. Pourquoi ?

Si tu ne te sers pas de l'entrer MC, tu pourrais éventuellement éliminer les switchs bleus (LSW1) qui doivent quand même avoir un effet sur le signal (on est en µV/mV quand même, et puriste, surtout).

Je remarque qu'en Amérique du Nord on est allergique aux transfos pour les MC. C'est d'ailleurs pourquoi les préamplis de la fin des années 1970 jusqu'à l'ère du CD ont des gains aussi élevés : on veut pas de transformateur en entrée !
''I never could get transistor gear to sound as open and lifelike as tube gear, but I think no one else has either.'' -Sid Smith

Avatar du membre
6336A
Membre honoraire
Messages : 484
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Re: Sonic Frontiers SFP-1

Message par 6336A » lun. 18 mars 2019 15:58

Bonjour
Bel appareil, je remarque que pour le B+, les capacité de CP1 et CP2 sont semblables à ce que l'on peut voir dans les préampli vintage : peu de capacitance. D'autres utilise une très grande réserve, comme tu le mentionnes. Pourquoi ?
En principe, on utilise une très grande réserve lorsque on ne régule pas l'alimentation. Exemple type, le SRPP construit par les "fous-furieux" japonais dépassant 6000µF/450V...
Le but est de diminuer la résistance interne de l'alimentation, surtout aux fréquences élevées, et de la rendre la plus stable possible.
Cette méthode n'a pas ma faveur. Je l'ai essayée... c'est très dangereux. De quoi tuer une fourmi avec un canon de 75... le prix de revient est en rapport.
Si tu ne te sers pas de l'entrer MC, tu pourrais éventuellement éliminer les switch bleu (LSW1) qui doivent quand même un effet sur le signal (on est en mV quand même, et puriste, surtout)
Il y a belle lurette qu'un strap sous le C.I. l'élimine... ;)
Je remarque qu'en Amérique du Nord on est allergique aux transfo pour les MC. C'est d'ailleurs pourquoi les préampli de la fin des années 1970 jusqu'à l'ère du CD ont des gains aussi élevée : on veut pas de transformateur en entrée !
Vaste sujet, très intéressant. Il y a les fervents défenseurs du transfo MC, les fervents défenseurs du prépré MC, les fervents défenseurs du prépré dans le préampli, et même les fervents défenseurs du transfo dans le préampli... débat éternel !
Ce qui est certain, c'est qu'un transfo n'ayant qu'un enroulement primaire et un secondaire, ne pourra satisfaire toutes les cellules MC. Leur efficacité (tension de sortie) étant trop variable ainsi que leur impédance, la chose est impossible. Certains transfos se veulent universels car comportant 3 ou même 4 enroulements (en général au primaire) du style 3, 10, 20, 40 ohm. Mais comme tu viens de l'écrire, il faut un commutateur en entrée...
D'autres donnent des fourchettes d'impédance, comme la série XF-1 de Fidelity Research : 0-3 ohm pour le Law avec gain de 36db, 4-18 ohm pour le Mid avec 25db, et 19-40 ohm pour le High avec 18db.
Donc 3 transfos pour être complet...
Hélas, les cellules qui ont la plus basse impédance ne sont pas toujours celles qui ont le plus faible niveau de sortie... exemple la série Cadenza ou Kontrapunkt de chez Ortofon. On arrive à 0,5mV pour 5 ohm ! Idem chez Goldring avec plus de 0,5mV pour moins de 8 ohm. Alors que la célèbre DL103 est à moins de 0,4mV pour 40 ohm.
Pas évident...

Avatar du membre
SidSmith
Membre éminent
Messages : 1886
Enregistré le : mer. 15 janv. 2014 00:42
Localisation : Estrie, Québec

Re: Sonic Frontiers SFP-1

Message par SidSmith » lun. 18 mars 2019 16:57

6336A a écrit :
lun. 18 mars 2019 15:58
Vaste sujet, très intéressant. Il y a les fervents défenseurs du transfo MC, les fervents défenseurs du prépré MC, les fervents défenseurs du prépré dans le préampli, et même les fervents défenseurs du transfo dans le préampli... débat éternel !
Ce qui est certain, c'est qu'un transfo n'ayant qu'un enroulement primaire et un secondaire, ne pourra satisfaire toutes les cellules MC. Leur efficacité (tension de sortie) étant trop variable ainsi que leur impédance, la chose est impossible. Certains transfos se veulent universels car comportant 3 ou même 4 enroulements (en général au primaire) du style 3, 10, 20, 40 ohm. Mais comme tu viens de l'écrire, il faut un commutateur en entrée...
D'autres donnent des fourchettes d'impédance, comme la série XF-1 de Fidelity Research : 0-3 ohm pour le Law avec gain de 36db, 4-18 ohm pour le Mid avec 25db, et 19-40 ohm pour le High avec 18db.
Donc 3 transfos pour être complet...
Hélas, les cellules qui ont la plus basse impédance ne sont pas toujours celles qui ont le plus faible niveau de sortie... exemple la série Cadenza ou Kontrapunkt de chez Ortofon. On arrive à 0,5mV pour 5 ohm ! Idem chez Goldring avec plus de 0,5mV pour moins de 8 ohm. Alors que la célèbre DL103 est à moins de 0,4mV pour 40 ohm.
Pas évident...
Dis-moi, quel est le niveau de saturation de ce préampli ?
''I never could get transistor gear to sound as open and lifelike as tube gear, but I think no one else has either.'' -Sid Smith

Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 6060
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: Sonic Frontiers SFP-1

Message par Klemp » lun. 18 mars 2019 17:25

hfe_sonic_frontiers_sfp-1_en.pdf
(428.84 Kio) Téléchargé 84 fois
Dans le manuel de l' utilisateur il n' est rien indiqué ….. on peut supposer que comme chez R-R qui n' indiquent pas la puissance disponible du moteur, chez Sonic Frontiers ils ont la coquetterie de ne pas préciser le niveau de saturation à 1KHz de l' étage phono.

On peut supposer que ce niveau est excellent.
Jean

Répondre