Audio Research SP-3A 1

Un chauffage pour l'hiver et du miel pour les oreilles.
Répondre
François H-D
Membre honoraire
Messages : 211
Enregistré le : sam. 9 janv. 2016 14:04
Localisation : 47

Re: Audio Research SP-3A 1

Message par François H-D » dim. 1 sept. 2019 13:46

Bonjour Jean, et tous,

je ne pense justement pas que cette solution soit applicable simplement au SP3 (alim filament passive et 2 tubes en série comme sur le SP6?), sans parler de la réserve émise par Jean-François...

Cordialement,
François
Pataélectronique et menuiserie éléphantesque.
Diplômes : a le Bach (en disques seulement).

Avatar du membre
SidSmith
Membre éminent
Messages : 1886
Enregistré le : mer. 15 janv. 2014 00:42
Localisation : Estrie, Québec

Re: Audio Research SP-3A 1

Message par SidSmith » dim. 1 sept. 2019 23:48

Bertrand a écrit :
ven. 30 août 2019 23:41
Bonsoir,

Jean a effectivement essayé des tfk sur le SP3. Je ne pense pas que les points de fonctionnement choisis aussi bien par Saul Marantz et son équipe pour le marantz 7c que ceux choisis par AR favorisent des distorsions par harmonique paires, en phase négative ou positive d'ailleurs. Ce sont deux appareils conçus pour être "droit" avec des taux de distorsion très bas, équipés en plus avec des tubes eux aussi particulièrement linéaires (par rapport aux autres ECC83). Mais je me trompe peut-être...
IL faut faire attention, je crois que Sid Smith avait compris que la suppression complète de la distorsion était impossible et que si il était pris pour dealer avec de la distorsion, il préférait une dominance de la distorsion de seconde harmonique. Je crois qu'un article de la revue du son parlant des Model 9 relate la dominance des harmoniques paires pour ce dernier, surtout la 2e.

D'ailleurs, Sid Smith est le premier à reconnaître que tous ses circuit audio ont une même signature sonore, du Marantz Model 1 au Grado HPA-1.

Et comme le souligne M.Pass, le type et la quantité de distorsion qui s'exprime affecte l'impression psychoacoustique. C'est pourquoi sur son ampli SIT-1 il est possible d'ajuster le taux de distorsion selon ce que l'on préfère à l'écoute.

En même temps c'est pour cela que l'on essaye puis vire des composants d'un système.
''I never could get transistor gear to sound as open and lifelike as tube gear, but I think no one else has either.'' -Sid Smith

Avatar du membre
6336A
Membre honoraire
Messages : 460
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Re: Audio Research SP-3A 1

Message par 6336A » lun. 2 sept. 2019 12:58

Et comme le souligne M.Pass, le type et la quantité de distorsion qui s'exprime affecte l'impression psychoacoustique. C'est pourquoi sur son ampli SIT-1 il est possible d'ajuster le taux de distorsion selon ce que l'on préfère à l'écoute.
Oui : Mais...
Si l'impression psychoacoustique dont tu parles dépend de la quantité et de la nature de la distorsion par harmonique dans une électronique... que dire de celle des haut-parleurs dont on ne parle quasiment jamais, et qui pour des hp de type Rice Kellog est en moyenne 10 fois plus élevée que celle d'une électronique ?

Le problème est complexe.

Avatar du membre
SidSmith
Membre éminent
Messages : 1886
Enregistré le : mer. 15 janv. 2014 00:42
Localisation : Estrie, Québec

Re: Audio Research SP-3A 1

Message par SidSmith » mar. 3 sept. 2019 01:37

6336A a écrit :
lun. 2 sept. 2019 12:58
Et comme le souligne M.Pass, le type et la quantité de distorsion qui s'exprime affecte l'impression psychoacoustique. C'est pourquoi sur son ampli SIT-1 il est possible d'ajuster le taux de distorsion selon ce que l'on préfère à l'écoute.
Oui : Mais...
Si l'impression psychoacoustique dont tu parles dépend de la quantité et de la nature de la distorsion par harmonique dans une électronique... que dire de celle des haut-parleurs dont on ne parle quasiment jamais, et qui pour des hp de type Rice Kellog est en moyenne 10 fois plus élevée que celle d'une électronique ?

Le problème est complexe.
Ici on peut en faire abstraction dans la mesure où seul le circuit préamplificateur a changé.

Mais dans l'ensemble, tu as tout à fait raison, ce sont les HP qui déterminent d'abord et avant tout la distorsion d'un système.

C'est pour cela qu'il est un peu pathétique de voir certains s'évertuer à changer des résistances d'anode et les condos de liaison dans un ampli alors qu'au bout de la chaîne on trouve une Robert ou autre.
''I never could get transistor gear to sound as open and lifelike as tube gear, but I think no one else has either.'' -Sid Smith

Avatar du membre
6336A
Membre honoraire
Messages : 460
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Re: Audio Research SP-3A 1

Message par 6336A » mar. 3 sept. 2019 11:56

C'est pour cela qu'il est un peu pathétique de voir certains s'évertuer à changer des résistances d'anode et les condos de liaison dans un ampli alors qu'au bout de la chaîne on trouve une Robert ou autre.
A qui le dis-tu !
ce sont les HP qui déterminent d'abord et avant tout la distorsion d'un système
Et oui... c'est pour ça que je pense que la différence perçue à l'écoute entre deux préamplis, comme le Marantz 7c et le SP-3 vient d'ailleurs...

Je pense également que les mesures classiques de distorsion que nous connaissons ne suffisent pas à expliquer cette différence perçue, qui contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, est tout sauf un effet placebo.
Car si nous-nous fions uniquement aux mesures de distorsion "classiques", à savoir la distorsion par harmoniques et celle par intermodulation (qui sont des distorsions non linéaires) et la distorsion linéaire (phase et courbe de réponse), nous nous rendons compte que le maillon archi faible est bien les enceintes couplées au local d'écoute, et ce, de très loin !
Donc, la distorsion des électroniques en amont devrait être complètement noyée dans les enceintes, et pourtant...

Il serait par ailleurs intéressant d'ouvrir un sujet sur la distorsion dans les enceintes... certains, voir beaucoup, seraient très surpris.

Avatar du membre
Satchmo
Membre honoraire
Messages : 440
Enregistré le : ven. 3 août 2012 13:56
Localisation : Lyon

Re: Audio Research SP-3A 1

Message par Satchmo » mar. 3 sept. 2019 19:43

6336A a écrit :
mar. 3 sept. 2019 11:56
Il serait par ailleurs intéressant d'ouvrir un sujet sur la distorsion dans les enceintes... certains, voir beaucoup, seraient très surpris.
Je serai friant d'explications sur le sujet, Jean François.
HS : off.
Bruno
Je ponce, donc j'essuie.

Avatar du membre
SidSmith
Membre éminent
Messages : 1886
Enregistré le : mer. 15 janv. 2014 00:42
Localisation : Estrie, Québec

Re: Audio Research SP-3A 1

Message par SidSmith » mer. 4 sept. 2019 21:05

6336A a écrit :
mar. 3 sept. 2019 11:56
C'est pour cela qu'il est un peu pathétique de voir certains s'évertuer à changer des résistances d'anode et les condos de liaison dans un ampli alors qu'au bout de la chaîne on trouve une Robert ou autre.
A qui le dis-tu !
ce sont les HP qui déterminent d'abord et avant tout la distorsion d'un système
Et oui... c'est pour ça que je pense que la différence perçue à l'écoute entre deux préamplis, comme le Marantz 7c et le SP-3 vient d'ailleurs...

Je pense également que les mesures classiques de distorsion que nous connaissons ne suffisent pas à expliquer cette différence perçue, qui contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, est tout sauf un effet placebo.
Car si nous-nous fions uniquement aux mesures de distorsion "classiques", à savoir la distorsion par harmoniques et celle par intermodulation (qui sont des distorsions non linéaires) et la distorsion linéaire (phase et courbe de réponse), nous nous rendons compte que le maillon archi faible est bien les enceintes couplées au local d'écoute, et ce, de très loin !
Donc, la distorsion des électroniques en amont devrait être complètement noyée dans les enceintes, et pourtant...
Il faudrait être un peu stupide pour ne se fier qu'aux figures de distorsion.

L'écoute demeure la meilleur mesure, car c'est la finalité, et le choix de la méthodologie pour les essais est encore plus important.

Pour moi les préamplificateurs et amplificateurs devraient être choisi en dernier.

Mais selon toi qu'est-ce qui engendrerait le plat pays sonore dont Jean parle ? Je doute que ce soit les compressions 555W et Onken ou les Legend 300B ? Surtout que l'effet est le même avec le système Orthophase.

Le filtre Sony peut-être?
''I never could get transistor gear to sound as open and lifelike as tube gear, but I think no one else has either.'' -Sid Smith

Avatar du membre
6336A
Membre honoraire
Messages : 460
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Re: Audio Research SP-3A 1

Message par 6336A » mer. 4 sept. 2019 22:58

Il faudrait être un peu stupide pour ne se fier qu'aux figures de distorsion.
Je n'irais pas jusqu'à dire cela.
En matière de basse fréquence et de traitement du signal, on m'a enseigné qu'une électronique était d'autant plus fidèle que son niveau de distorsion était le plus faible possible. Ce qui est logique.
Maintenant, de nombreux audiophiles -dont je fais parti- trouvent parfois le contraire, notamment avec les tubes. Tout ceci est bien joli, mais encore faut il démontrer POURQUOI. Ce que nous entendons n'est pas une démonstration scientifique, pour la bonne raison que nous n'entendons pas tous le même chose...
L'écoute demeure la meilleur mesure, car c'est la finalité
Non. L'écoute est bien entendu indispensable, mais les mesures le sont également. Ni Marantz, ni ARC ne réglaient leur produits qu'à l'écoute. Et pour un système DIY, ça doit également être la même chose.
Mais selon toi qu'est-ce qui engendrerait le plat pays sonore dont Jean parle ?
De la différence de schéma entre les deux électroniques uniquement. Maintenant, expliquer pourquoi tel schéma est à l'écoute plus "plat" qu'un autre, c'est une autre histoire...

Répondre