Le forum Audiovintage est désormais privé.

Pour ne pas léser ceux qui ont participé à l’aventure jusqu’à sa précédente fermeture, l’accès actuel en lecture est gardé tel quel pour la quasi totalité des rubriques.
Les membres privés, seuls à avoir un accès total, sont choisis par l'équipe parmi les membres déjà inscrits, nous transférons régulièrement des membres dans ce nouveau "groupe".

Plus de détails ici :
https://www.audiovintage.fr/leforum/vie ... 00&t=37065

Mise à jour du 15/11/18 : 20 nouveaux utilisateurs sont transférés dans le groupe "privé". Cela sera peut être bientôt votre tour...:)

JBL SG 520

A ne pas négliger
Avatar du membre
SidSmith
Membre éminent
Messages : 1711
Enregistré le : mer. 15 janv. 2014 00:42
Localisation : Estrie, Québec

Re: JBL SG 520

Message par SidSmith » dim. 10 déc. 2017 16:12

Klemp a écrit :Je doute que les constructeurs de l' époque concevaient des électroniques adaptées au rendement de tel ou tel groupe de haut-parleur.... d' ailleurs pourquoi en serait-il ainsi ? ... quels seraient donc les paramètres qui permettraient cette adaptation...? .
Personnellement, je n' en vois pas :spamafote:

S' ils avaient souhaité optimiser le résultat d' écoute pour du HR domestique ... ils auraient du logiquement se tourner vers de la monotriode ;) ...Commercialement en 1963 comme aujourd' hui, ce n' était pas pensable.

On peut simplement imaginer que chez JBL il y avait l' outil nécessaire et suffisant (haut-parleurs) pour extraire le maximum d' infos des électroniques et juger de la qualité globale. ... ce n' est pas le cas chez tous les constructeurs d' électroniques. Bien loin de là !
Je crois que les électroniques étaient évaluées en compagnie de certaines enceintes en particulier. Les électroniques Quad devaient être évalué par l'intermédiaire des ESL, tout comme les électroniques Marantz devaient être évalué par des KLH 9. De la même manière, Altec a du effectué l'évaluation de ses électroniques sur des VOTT A7 et JBL a du
procéder de la même façon avec ses électroniques qu'ils évaluaient sur leurs enceintes. D'où la conception pour une électronique en particulier : les Energizer ont été spécialement conçu pour alimenter l'Olympus et le Paragon, et le SG-520 a été conçu pour alimenter les Energizer.

Dis-moi Jean, par rapport au Marantz Model 7, sur quel critère en particulier le SG-520 se démarque ? le rejoint ? est en retrait ?

De plus, est-ce que les transistors du SG-520 sont encore trouvables ?
''I never could get transistor gear to sound as open and lifelike as tube gear, but I think no one else has either.'' -Sid Smith

Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 5687
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: JBL SG 520

Message par Klemp » dim. 10 déc. 2017 18:03

Hello Rémi :hello:
SidSmith a écrit : Les électroniques Quad devaient être évalué par l'intermédiaire des ESL,
Les Quad II, conçus en 1953 bien avant l' apparition des ESL57 ... en 1957 .. ont faits leurs premiers tours de chauffe sur des haut-parleurs électrodynamiques ... et non électrostatiques :spamafote: .
SidSmith a écrit :Les électroniques Marantz devaient être évalué par des KLH 9.
:non!: Avant de concevoir des électroniques à son nom, Saul Marantz avait chez lui ceci :
altec-604-duplex-speaker-network-n-2000b-2.jpg
altec-604-duplex-speaker-network-n-2000b-2.jpg (122.57 Kio) Vu 1969 fois
.... ces (où à l' époque "ce") haut-parleurs ont du être utilisés au moins jusqu' à ce que sa Compagnie fût lancée sur ses rails et ce n' est que dans les années 60, date de commercialisation des panneaux KLH, que ces derniers furent utilisés pour des démonstrations dans les salons de l' époque.

Le fait que les électroniques à tubes Marantz aient été, dès le premier modèle, équipées d' une option de fonctionnement en "Pseudo Triode" montre combien S.B Marantz était sensible aux qualités de reproduction des haut-parleurs à haut rendement car il n' y a que dans ce mode de fonctionnement que ses électroniques sont sublimées.
SidSmith a écrit :Je crois que les électroniques étaient évaluées en compagnie de certaines enceintes en particulier. Altec a du effectuer l' évaluation de ses électroniques sur des VOTT A7 et JBL a du procéder de la même façon avec ses électroniques qu'ils évaluaient sur leurs enceintes.
Oui Rémi, pour ces 2 firmes, ça tombe sous le sens ... ils sont concepteurs de haut-parleurs et je les imagine mal essayer leurs électroniques respectives sur des haut-parleurs Robert ou Tartenpion.

Dans le domaine du bas et du moyen rendement pour les haut-parleurs, une électronique bien conçue se doit de pouvoir alimenter dans les meilleures conditions et avec le meilleur résultat possible toutes sortes de haut-parleurs.
Ceux qui prétendent que certains haut-parleurs ne fonctionnement qu' avec certaines électroniques mettent en avant les défauts de courbes de réponse des haut-parleurs et par là-même les défauts des électroniques qui leur convienne ... car avant tout, une électronique se doit d' être linéaire alors que pour un haut-parleur, c' est beaucoup plus compliqué.
Les électroniques JBL de l' époque du SG 520 étaient adaptées, niveau amplification, aux productions contemporaines de ce constructeur par l' utilisation de cartes de corrections adéquates. Ils savaient que leurs assemblages de haut-parleurs (enceintes) étaient perfectibles et souhaitaient y remédier.

Dans le domaine du haut-rendement, c' est plus compliqué et la sensibilité des haut-parleurs met en avant certains paramètres comme les distorsions par intermodulation et dégradés harmoniques des électroniques et pour se faire, l' on a jusqu' à présent rien trouvé de mieux que les tubes électroniques et particulièrement les triodes.

SidSmith a écrit :Par rapport au Marantz Model 7, sur quel critère en particulier le SG 520 se démarque ? le rejoint ? est en retrait ?

De plus, est-ce que les transistors du SG-520 sont encore trouvables ?
J' attends d' avoir changé quelques éléments (que j' ai commandé mais pas reçu) sur le SG 520 avant d' effectuer toute confrontation.
Jean

Avatar du membre
pionroi
Super Modérateur
Messages : 5428
Enregistré le : dim. 3 avr. 2011 18:05
Localisation : 33

Re: JBL SG 520

Message par pionroi » mer. 13 déc. 2017 17:33

:hello: Jean, :hello: à tous

En passant par là je découvre cette présentation d'un monument.

Je lirai cela ce soir à ,tête reposée, je m' en délecte d'avance.
écoutons sans œillères.

Georges

Avatar du membre
SidSmith
Membre éminent
Messages : 1711
Enregistré le : mer. 15 janv. 2014 00:42
Localisation : Estrie, Québec

Re: JBL SG 520

Message par SidSmith » mer. 21 mars 2018 19:25

Des nouvelles et impressions ?

Est-il aussi compétent sur toutes les entrées ?

Quel(s) amplificateur(s) lui convient le mieux ?
''I never could get transistor gear to sound as open and lifelike as tube gear, but I think no one else has either.'' -Sid Smith

Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 5687
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: JBL SG 520

Message par Klemp » mer. 21 mars 2018 20:15

Plein de choses :D

Il trône dans le séjour depuis 2 mois et demi et je l' ai essayé sur plein d' amplis et de systèmes différents du système Orthophase qui actuellement est démonté.

Mes impressions n' ont pas changé, il s' adapte bien coté sources, a une excellente entrée phono et si la qualité de celle-ci est détectable, c' est que le reste suis également ;) .

J' ai entrepris de changer les condensateurs des circuits audio, la partie alimentation niveau condensateurs est correcte .

J' ai retrouvé en versions 500D et 30D la quasi totalité des condensateurs Sprague montés d' origine dans des fabrications très récentes.... les plus frais sont de 2017.
J' y ai adjoint quelques 150D tantales solides en entrée et en liaisons ... toujours de chez Sprague pour conserver l' esprit d' origine de l' appareil.

Au regard des Date Code, l' appareil est de 1964 donc sans doute un des tous premiers produit.

La plupart des anciens étaient dans les clous ... environ 10% au dessus avec un ESR correct sauf les très basses tensions 3 volts et 6 volts qui eux avaient bien dérivé.

Il me manque encore 2 ou 3 références mais le gros est fait.


P1030127.jpg
P1030127.jpg (140.63 Kio) Vu 1571 fois
P1030128.jpg
P1030128.jpg (238.19 Kio) Vu 1571 fois
Jean

Avatar du membre
michel29
Membre éminent
Messages : 1679
Enregistré le : mar. 3 août 2010 18:47

Re: JBL SG 520

Message par michel29 » mer. 21 mars 2018 21:28

Je découvre ce JBL
prévu pour un usage HiFi mais construit comme si il devait endurer 100000H de marche voire +

les condos Sprague encore corrects après 55ans ?
des séries destinées à l'époque à l'aéronautique et au nucléaire ?

Avatar du membre
Kikook
Administrateur du site
Messages : 5241
Enregistré le : ven. 6 nov. 2009 21:10
Localisation : devant les VOT.

Re: JBL SG 520

Message par Kikook » jeu. 22 mars 2018 08:42

Les Sprague de ces générations sont d'une qualité incroyable. On les retrouve aussi dans les appareils de mesures et très souvent dans un état de conservation impressionnant.
Aucune idée en ce qui concerne l’aéronautique ou le nucléaire, on manque de Service Manual sur le sujet :whistle:

Quelle que soit la marque, référence ou age des chimiques, les petites tensions (3,6 10v) sont très souvent ceux qui sont en fin de vie...
Ce n'est rien de plus que de la Hifi...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Thierry

Avatar du membre
SidSmith
Membre éminent
Messages : 1711
Enregistré le : mer. 15 janv. 2014 00:42
Localisation : Estrie, Québec

Re: JBL SG 520

Message par SidSmith » ven. 23 mars 2018 15:08

Si ce préampli est aussi bon que vous (Thierry) le prétendez, il faudra trouver des transistors de remplacement, ce qui ne sera pas une mince affaire.

J'aimerais vraiment, si cela est possible et que cela vous tentes, messieurs, si vous pouviez disséquer cet appareil de fond en comble, avec les parties actives et passives et une revue du schéma et des choix de conception.

Les Sprague 30D sont de bons composants, durable, mais il n'existe aucune mention sur leur qualité subjective. Les condensateurs au polyester (Mylar) que l'on voit sur les photos ne sont pas non plus particulièrement reconnue. Certains mentionne que les transistors au germanium, quoique moins fiables, ont un son plus chaud (prédominance de distorsion harmonique paire? ou écrétage ''en douceur''?). La seule qualité des potentiomètres et autres ne peuvent pas expliquer non plus entièrement ses performances.

Car pour l'instant, je ne cerne pas ce qui le distingue aussi nettement de la concurrence de l'époque.Aucun préamplificateurs transistorisés de haut-de-gamme de l'époque : Marantz 7t, Hadley 621, Mcintosh C26, etc. ne semble s'approcher de ce modèle en matière de performance subjective, ni de leur prédécesseurs à tube d'ailleurs.

Ainsi je ne nis absoluement pas vos impressions ni votre compétence à évaluer un composante. Absolument pas! Je m'y fis au contraire. Je veux juste comprendre la recette et apprendre !
''I never could get transistor gear to sound as open and lifelike as tube gear, but I think no one else has either.'' -Sid Smith

Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 5687
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: JBL SG 520

Message par Klemp » ven. 23 mars 2018 16:13

Le circuit, le schéma, les composants actifs et passifs sont une chose .... mais je crois que tu n' as pas saisi l' importance essentielle des organes de commandes dans le résultat subjectif.

J' ai également parlé des transistors embarqués .... qui sont aux antipodes des autres productions "germanium" que j' ai pu entendre ... Macintosh ou autres. Ici, c' est du composant "pro" .. donc semble t' il moins sujet aux dérives dans le temps, plus stable et plus fiable.

Perso, je n' ai pas les compétences d' analyse précises du circuit Audio .... ce que je peux dire par contre c' est que l' alimentation est extrêmement soignée par rapport à tous ses concurrents de l' époque.

PS: ce n' est pas le C26 mais le C24
Jean

Avatar du membre
SidSmith
Membre éminent
Messages : 1711
Enregistré le : mer. 15 janv. 2014 00:42
Localisation : Estrie, Québec

Re: JBL SG 520

Message par SidSmith » ven. 23 mars 2018 17:26

Klemp a écrit :
ven. 23 mars 2018 16:13
Le circuit, le schéma, les composants actifs et passifs sont une chose .... mais je crois que tu n' as pas saisi l' importance essentielle des organes de commandes dans le résultat subjectif.

J' ai également parlé des transistors embarqués .... qui sont aux antipodes des autres productions "germanium" que j' ai pu entendre ... Macintosh ou autres. Ici, c' est du composant "pro" .. donc semble t' il moins sujet aux dérives dans le temps, plus stable et plus fiable.

Perso, je n' ai pas les compétences d' analyse précises du circuit Audio .... ce que je peux dire par contre c' est que l' alimentation est extrêmement soignée par rapport à tous ses concurrents de l' époque.

PS: ce n' est pas le C26 mais le C24
Si j' ai omis volontairement de mentionner le C24, ce n'est pas par oubli, mais bien à cause de sa réputation :whistle:.

Peut-être que je ne saisi pas l'importance des organes de commandes (et je suis bien ouvert à la saisir), mais je doute qu'elles sont à elles seules responsables du rendu de cet appareil. Je veux comprendre et je veux apprendre de cela.
''I never could get transistor gear to sound as open and lifelike as tube gear, but I think no one else has either.'' -Sid Smith

Répondre