Considérations sur la lecture des 78 tours

Pour lire nos grandes galettes.
Répondre
Avatar du membre
Bertrand
Super Modérateur
Messages : 2069
Enregistré le : dim. 20 févr. 2011 20:47
Localisation : Le Vésinet

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par Bertrand »

vendin a écrit :Bonjour Bertrand.

Je ne sais pas si il utilise toujours ce système, mais si ce que l'on m'a dit est exact et il n'y a pas de raison que cela ne le soit pas, c'est ce qu'utilise Philippe Morin qui est un spécialiste des reports et critique de disques.
Merci...je me demande si je ne vais pas, au final, me diriger vers cette solution, et utiliser un égaliseur graphique avec une boucle de monitoring lorsque je voudrai passer un disque avec une correction de courbe non conventionnelle, qu'il s'agisse de certains 33trs ou (lorsque j'aurai une cellule adaptée) des 78 tours.
Un tourne disque, des tubes et du haut rendement, et quand je serai grand, j'aurai une TD224 pour écouter des opéras de Wagner en 78trs... :whistle:
Ne le répétez pas, mais j'ai aussi des rogers ls3/5a :D

Avatar du membre
vendin
Membre éminent
Messages : 1450
Enregistré le : lun. 17 mars 2014 21:09
Localisation : Noisy le grand 93

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par vendin »

Attends peut être de voir ce que cela va donner au final de faire un EQ10.
Pascal.

Avatar du membre
gwir
Membre éminent
Messages : 1030
Enregistré le : mar. 4 mai 2010 08:15
Localisation : morbihan
Contact :

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par gwir »

Bébert a écrit :Bonjour à tous,

Au sujet de l'égalisation, quelqu'un a tenté d'utiliser un égaliseur 10 bandes (ou 20 bandes) pour lire des 78 tours? C'est une question qui me tarabuste un petit peu...les égaliseurs du type de ceux qu'utilisent Pascal nécessitent soit des connaissances certaines en DIY soit sont hors de prix, certains égaliseurs hi-fi des années 70 en revanche sont relativement abordables, comme le pioneer SG9500 (ou le SG9800 qui semble lui avoir succédé, ou d'autres). le prix à payer pourrait être une certaine perte de transparence, mais avec la possibilité d'avoir la bonne courbe de correction?
Il n'y a pas des histoire de rotation de phase engendrées par le filtre RIAA à la compression et corrigées à la décompression ?
"But let me tell you something don't try this at home on your dad's stereo only under hip-hop supervision, alright ?"

Avatar du membre
vendin
Membre éminent
Messages : 1450
Enregistré le : lun. 17 mars 2014 21:09
Localisation : Noisy le grand 93

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par vendin »

Je ne comprend pas bien l'histoire de rotation de phase, pour la compression je me trompe peut être mais n'est-ce pas plutôt un terme pour le numérique?
Avec l'arrivée de l'enregistrement électrique, le spectre audio a augmenté, le problème est que du coup les graves prenaient énormément de place et que la durée d'enregistrement par face devenait trop faible, d'où l'idée de les "atténuer" sous une certaine fréquence pour qu'ils prennent moins de place, mais pour les écouter normalement il faut naturellement les "augmenter" au dessous de cette même fréquence, d'où les courbes de corrections. Rapidement, aux USA, l'idée d'augmenter les aigus pour mieux les lire c'est faite jour, il a fallu du coup les atténuer à la lecture. La courbe RIAA n'est qu'une courbe parmi des dizaines qui avait la volonté et a fini par s'imposer comme universelle, mais cela ne c'est pas fait un un jour.
Pascal.

Dadatimi
Membre V.I.P
Messages : 6062
Enregistré le : lun. 9 nov. 2009 20:21

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par Dadatimi »

Interview très intéressante avec Yves St-Laurent : http://www.78experience.com/_locker/upl ... Canada.mp3

:hello:

Pour ceux qui ne l' aurait déjà fait, je vous recommande vraiment l' écoute de cet interview ainsi que des passages musicaux intégrés qui permettent de juger aisément du travail de repiquage effectué, du moins si votre ordinateur est relié à un petit système audio.
Excéllentes démonstrations, dans cet interview radio :o

Avatar du membre
pvphil
Membre no life
Messages : 2040
Enregistré le : jeu. 10 avr. 2014 12:19
Localisation : 83 Var coté mer

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par pvphil »

Bonjour,

Partant de 0 :stop: , j'ai proposé mes petites solutions dans ce post, notamment en ce qui concerne pré amp et équal...

Ça pourra peut être donner des idées ou des pistes. :spamafote:

viewtopic.php?f=26&t=49241

:cow:
Philippe ....88 notes et Jazz , Bossa , Nougaro, Compas...

Avatar du membre
vendin
Membre éminent
Messages : 1450
Enregistré le : lun. 17 mars 2014 21:09
Localisation : Noisy le grand 93

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par vendin »

vendin a écrit :Bonsoir Jacques.

Je comprends ton désir, j'ai le même, mais seulement pour l'avoir en expo ou éventuellement passer dessus des disques rincés en démonstration, car ces appareils abîment d'une façon certaine et irrémédiable le sillon au fur et à mesure des passages en commençant par les aigus, la force exercée par l'aiguille sur le disque est de plusieurs centaine de grammes et un 78 tour usé est à jamais perdu. De plus seuls les enregistrement acoustiques, sans micro, peuvent être valablement lus par ces appareils car ils n'ont pas de courbes de correction. Leur spectre sonore est réduit, mais ils ont une restitution d'un naturel inégalé.
Je voudrai revenir un peu sur la lecture des 78t avec un phono-lecteur à pavillon et sous des aiguilles en général.
Les 78t bien sur ne sont et ne seront plus produits, personne n'a du garder les matrices. Je les considère comme des objets de patrimoine. A son époque Rodin à coulé pas mal de bronzes de même œuvre qui font qu'on en trouve à l'occasion, il ne viendrait à l'idée de personne de les déplacer en les attrapant avec des mâchoires de pelleteuse ou autre pour les déplacer ou de les maltraiter de quelque façon que ce soit. Pour les 78t cela doit être pareil, pas pour l'objet mais pour son contenu. les passer sous des pointes revient à les détruire petit à petit, alors que les passer sous un diamant avec 4 gr de pression ne leur fait absolument rien, bien lus et entretenus ces disques pourrons êtres lus pendant des décennies entières et même plus. D'ailleurs ces disques sont mieux lus avec une platine moderne que sur un phono.
Pour les utiliser malgré tout il y a les disques irrémédiablement usés et peut être les chansons franchouillardes du style "et proute et proute et troulala" dont je n'ai jamais su s'il fallait avoir honte et les faire disparaitre ou les garder précieusement pour montrer ce qu'est "toucher le fond".
Pour ce qui est des disques qui ne craignent plus rien tellement ils sont usés (il faut s'en assurer quand même car un aspect visuel ne suffit pas, il faut les essayer avec plusieurs tailles de diamant) on peux tous les passer, fi des courbes, ce n'est pas pour le résultat sonore qu'on les passe, mais pour le plaisir de faire marcher les phonos et même des disques cassés peuvent être joués si il ne manque que le début ainsi que, comme je le dis plus haut, ceux qui sont vraiment d'aucun intérêt bien que cela ne soit pas toujours facile à déterminer.
Voila donc, c'était un plaidoyer pour la préservation des vieilles cires.
Pascal.

Avatar du membre
f1tay
Membre honoraire
Messages : 162
Enregistré le : dim. 2 janv. 2011 23:10
Localisation : France

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par f1tay »

J'abonde dans le sens de Vendin à quelques nuances près. Pour moi tous les enregistrements du passé font parti du patrimoine et tous patrimoine est à préserver. Ce que certain trouve sans intérêt ou a oublier aujourd’hui sera peut être aux oreilles des historiens de demain un précieux témoignage du 20 eme siècle. De plus ce qui rend précieux ou pas un 78 tours ce n'est pas son contenu mais sa rareté. Le 78 tours du Boléro dirigé par Ravel est relativement courant et ce ne sera pas un drame si l'aiguille de votre phonographe le laboure, un exemplaire en parfait état est bien au chaud dans les collection de la B.N.F. Par contre l'unique exemplaire repérè a ce jour du disque Henri 962 où un certain Chaumel interprète deux œuvrettes "sans importances" (Sur la Place de l'Opéra et E viva la Carmencita) est un véritable document historique, tellement rare que cette unique exemplaire bien que en mauvais état est recherchè depuis des années par de nombreux discographes. Car en effet dans l'Orchestre Alexander mentionné sur le disque comme accompagnant Chaumel jouait un banjoïste inconnu un certain Django Reinhardt (dont le nom n'apparait évidement pas sur l'étiquette du disque). Le collectionneur qui possède ce disque a été surprit quand on lui a apprit qu'il détenait le graal des admirateurs du célèbre guitariste gitan car c'est le tout premier disque où il joue. Et ce disque, en bon ou mauvais état, la B.N.F. ou aucune autre collection publique le possède. Ce disque même rappé et usé il serait "criminel" de le passé sur un antique phonographe.
Daniel

Avatar du membre
vendin
Membre éminent
Messages : 1450
Enregistré le : lun. 17 mars 2014 21:09
Localisation : Noisy le grand 93

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par vendin »

Bonjour à tous.

Je reviens un peu sur le sujet des cellules.

Je n'en avais pas parlé jusqu'à maintenant car leur écoute ne m'avait pas convaincu, mais en en ayant chez moi maintenant l'expérience je les trouve tout à fait extraordinaire, je veux parler des Clément.

C'est une excellente option, de plus les diamants d'origine étant montés par Expert Stylus, il n'est pas compliquer d'acheter des palettes vierges à Mr Bernard pour leur faire monter des diamants de taille choisies.
Pascal.

Avatar du membre
vendin
Membre éminent
Messages : 1450
Enregistré le : lun. 17 mars 2014 21:09
Localisation : Noisy le grand 93

Re: Considérations sur la lecture des 78 tours

Message par vendin »

Bonsoir à tous :hello:

Il est des disques 78t qui sont parfois très gondolés et qui ont du mal à bien se placer sur le plateau de la platine, ils restent bloqués entre un bord et le trou du centre, ne voulant pas abîmer ce trou quand les disques sont bien centrés l'idée m'aie venue il y a longtemps de les poser sur un centreur de 45t et de laisser le reste du disque dans le vide, sur les 78t cela n’ôte rien à la qualité sonore et de toute façon dans cette situation ce n'est plus primordiale face à la nécessité de devoir lire le disque. Le seul problème pour ce procédé est la taille des palets presseurs indispensables pour faire ça, car l'étiquette centrale d'un78t est parfois très petite.

Grâce à Clément, qui m'a vendu son petit palet presseur Denon, mon problème est résolu.
P1020958.JPG
P1020958.JPG (153.59 Kio) Vu 2055 fois
P1020959.JPG
P1020959.JPG (141.29 Kio) Vu 2055 fois
P1020960.JPG
P1020960.JPG (141.8 Kio) Vu 2055 fois
P1020961.JPG
P1020961.JPG (142.63 Kio) Vu 2055 fois
On comprend bien le problème sur cette photo.
P1020963.JPG
P1020963.JPG (142.78 Kio) Vu 2055 fois
Super pour jouer cette superbe œuvre de Bernstein dirigée par lui même.
P1020962.JPG
P1020962.JPG (173.23 Kio) Vu 2055 fois
Pascal.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message