Akai SR-SF3

Le maillon principal de la chaine.
Répondre
Avatar du membre
phil du 95
Membre extraterrestre
Messages : 15272
Enregistré le : dim. 20 déc. 2009 18:33
Localisation : Nord est du Val d'Oise,proche de l'Oise et de la Corrèze parfois !

Re: Akai SR-SF3

Message par phil du 95 »

Bah , non , je tente d'être utile , quand je le peux ! ;)

maxastro

Re: Akai SR-SF3

Message par maxastro »

Quelle âme noble. C'est si rare :nicolas:

Avatar du membre
phil du 95
Membre extraterrestre
Messages : 15272
Enregistré le : dim. 20 déc. 2009 18:33
Localisation : Nord est du Val d'Oise,proche de l'Oise et de la Corrèze parfois !

Re: Akai SR-SF3

Message par phil du 95 »

C'est l'esprit du forum , enfin les vieux de la vielle , d'autres aussi , heureusement !

merci à toi :jap:

steph_tsf

Re: Akai SR-SF3

Message par steph_tsf »

Voilà un sujet rafraîchissant, fort bienvenu en ce début d'été.

Ces enceintes 3 voies SR-SF3 Akai, fabriquées en Espagne, ne font pas dans le haut de gamme.

Le HP woofer admet un diamètre de 170 mm. Il est monté selon le principe de l'enceinte close, d'un volume de xx litres. D'une impédance de 8 ohm, il n'est pas filtré. Toutes les fréquences l'atteignent donc. L'absence de filtrage passe-bas à ce niveau entraîne trois inconvénients.
L'inconvénient le plus gênant est qu'une membrane (qu'elle soit en pulpe de cellulose, en polypropylène, en aluminium, en fibres de verre, en fibres de carbone) de 170 mm de diamètre a tendance à se fractionner à haute fréquence. On se retrouve alors en présence non pas d'une seule membrane de 170 mm de diamètre, trop massive que pour délivrer du son au-delà de 2 ou 3 kHz, mais en en présence de quatre ou cinq membranes virtuelles moins massives, dotées d'un degré de liberté. A certaines fréquences, elle vibrent en opposition, et par conséquent il y a annihilation du son. Ce n'est pas le plus ennuyeux. En revanche, à d'autres fréquences, elles vibrent à l'unisson, et il se produit alors une forte résonance qui renforce le son émis au point qu'il dépasse en intensité le son que le HP medium ou le HP tweeter sont censés délivrer. C'est cela qui est le plus ennuyeux. Démuni de filtrage passe-bas, le HP woofer impose une série de toniques à haute fréquence (disons vers 2 kHz ou 3 kHz) dans le message audio.
Le deuxième inconvénient est qu'en absence de filtrage passe-bas, le HP woofer de 170 mm continue à consommer du courant, même aux fréquences élevées où il cesse de délivrer un son exploitable. L'ampli est donc sollicité, plus que nécessaire.
Le troisième inconvénient est qu'en l'absence de filtrage passe-bas, on perd le contrôle de la phase aux fréquences élevées où le HP médium est censé prendre le relais. Il s'ensuit alors un déphasage entre le HP woofer et le HP médium, aux fréquences où le HP médium prend le relais. Tel déphasage peut avoir pour conséquence une réponse en fréquence perturbée, d'autant plus perturbée qu'on s'écarte de l'axe géométrique des haut-parleurs.

Le HP medium à cône admet un diamètre de 55 mm. Il est monté selon le principe de l'enceinte close, son saladier étant fermé à l'arrière. D'une impédance de 8 ohm, il est simplement filtré en passe-haut grâce à un condensateur de 2,2 µF en série. L'absence de filtrage passe-bas à ce niveau entraîne les trois mêmes inconvénients (cfr supra), en considérant le raccordement entre ce HP médium et le HP tweeter.

Le HP tweeter à cône admet un diamètre de 40 mm. Il est monté selon le principe de l'enceinte close, son saladier étant fermé à l'arrière. D'une impédance de 8 ohm, il est simplement filtré en passe-haut grâce à un condensateur de 1,5 µF en série. Le recours à un haut-parleur à cône de 40 mm de diamètre entraîne deux inconvénients.
Le premier inconvénient est qu'au-delà de 6 kHz, le diagramme de directivité devient fort étroit. Il faut se trouver bien en face du baffle pour percevoir la totalité des aiguës.
Le deuxième inconvénient est le fractionnement de la membrane qui intervient au-delà de 12 kHz. Il en résulte une courbe de réponse en fréquence, fort torturée au-delà de 12 kHz.
Le recours à un tweeter à dôme de 20 mm ou 25 mm de diamètre aurait permis de s'affranchir de ces deux inconvénients.

Ce sont les enceintes construites de cette façon simplifiée, sacrifiant la qualité, qui dans les années 1970 ont motivé un large public à opter pour des enceintes 3 voies construites de façon plus rigoureuse, et forcement plus chères.

Vos enceintes 3 voies Akai datent de 1984.
Or, dès 1970, Philips a montré la voie en commercialisant des enceintes 3 voies bien abouties, correctement filtrées, à des prix qui n'étaient pas délirants.
Je veux parler des enceintes RH496 et RH497 datant de 1970, des enceintes RH456 et RH457 datant de 1976, sans oublier les enceintes AH466/AH486, AH467/AH487 et AH468/AH488 datant de 1978. Bien que constamment présentes dans les catalogues Philips, le public ne les a pas achetées en masse parce que ces enceintes 3 voies étaient plus chères que les enceintes 2 voies, plus encombrantes que les enceintes 2 voies, moins prestigieuses que les enceintes 3 voies Kef, B&W et JBL, et qu'en plus de cela, elles étaient dotées d'une courbe de réponse moins creusée dans le médium, qui pouvait laisser à penser que ces enceintes 3 voies Philips manquaient de punch.

Ceci étant dit, un cap a été franchi en 1998/1999 avec des artisans comme Haut Parleurs Systèmes qui ont popularisé diverses enceintes 3 voies de très grande qualité à prix sympa mais tout de même onéreuses, telles les "Optima Studio-Lab 300" qui si vous avez la place pour les installer chez vous, ont de quoi vous satisfaire longtemps si vous vous contentez d'enceintes passives.

Notez bien, aujourd'hui il est possible de construire aussi bon pour une écoute en appartement pour un prix 5 fois inférieur en acceptant que la sensibilité tombe de 94 dB / 2,83 V à quelque chose comme 87 dB / 2,83 V. Plutôt que d'utiliser un HP woofer Beyma chargé en bass-reflex, un HP medium Fostex, et un gros HP tweeter à dôme, vous utilisez deux HP woofer Kenford HW-1206 ou SBX-3040 en enceinte close, et deux HP medium Fountek FR58EX qui encadrent au plus près un petit tweeter Néodyme tel le Dayton AMT Mini-8, Dayton ND16FA-6 ou Dayton ND20FA-6. Pour linéariser la courbe de réponse dans le grave en-dessous de 100 Hz, vous insérez un filtre actif "Linkwitz Transform" qui travaille à un niveau constant "ligne" juste devant le potentiomètre de volume. En fonction du placement de vos enceintes (en encoignure, contre un mur, ou dégagées des murs) vous faites suivre le filtre actif "Linkwitz Transform" par un filtre actif ad-hoc qui linéarise la courbe de réponse dans le bas médium. En rajoutant une section à tel filtre actif, vous pouvez également compenser le fait qu'à-partir d'une certaine fréquence, le rayonnement acoustique se concentre dans une direction plutôt que d'inonder l'espace, qui fait qu'apparemment, l'enceinte accuse une courbe de réponse ascendante dans le haut-médium. C'est aussi simple. Or, la vaste majorité des audiophiles n'arrivent pas à implémenter cela car 1) ils répugnent à s'équiper d'un microphone et d'un analyseur FFT (gratuit depuis que SpectraLab 4.32 existe en version à l'essai), 2) ils ne savent pas ce qu'est un filtre actif "Linkwitz Transform" et encore moins le calculer et encore moins le câbler, 3) ils ne savent pas modéliser le système sur LTspice en vue de mettre au point le filtre répartiteur et 4) ils se demandent à quoi bon s'investir là-dedans parce qu'à l'arrivée, même si on accouche d'une enceinte acoustique irréprochable du point de vue de sa courbe de réponse et de son diagramme de directivité, elle massacrera la phase globale. C'est là qu'on se met à la recherche d'un filtre répartiteur 3 voies qui diffère du classique Linkwitz-Riley du 2ème ordre, ou du classique Linkwitz-Riley du 4ème ordre, qui tous les deux massacrent la phase globale. Et par conséquent, c'est là qu'on prend la décision de câbler le filtre répartiteur en dehors de l'enceinte, pour pouvoir expérimenter diverses approches sans être obligé de démonter l'enceinte.

Si vous savez manier le fer à souder, et utliliser SpectraLab 4.32 et LTspice, vous savez quoi faire cet été !

Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 6152
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: Akai SR-SF3

Message par Klemp »

:lol:

Merci pour cette analyse, du reste déjà développée à divers endroits par d' éminents membres de ce forum.

Pour info, je me permets seulement de vous rappeler que vous êtes ici sur un forum dédié aux produits et technologies "Vintage" ... que nous ne sommes pas réfractaires aux arguments élevant la technologie numérique comme outils de mesures infaillibles, mais que nous revendiquons le fait qu' elle n' est pas la seule option dans le cadre d' une correction.

Votre message est bien passé ... une seule fois suffira.

Merci de tenir compte de mes remarques ;) .
Jean

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message