Yamaha M-40

Yamaha M-40 : il n'est pas la pour la rigolade !
Si le préamplificateur Yamaha C-6 qui l’accompagnait était encore fonctionnel, ce n’est pas le cas de ce bloc de puissance Yamaha M-40. Suite à un « accident », un canal de la bête a claqué.

Yamaha M-40 : à son arrivée.
Yamaha M-40 : à son arrivée.
Démontage et diagnostique. En effet, sur un canal, presque tous les transistors sont HS, on rajoute quelques résistances et une zener qui nous ont quittés bien trop tôt.

Yamaha M-40 : démontage en cours.
Pas facile de prendre des photos du circuit principal de cet appareil. En plus du remplacement des composants HS, des condensateurs chimiques ont été démontés pour enlever la colle devenue plus ou moins corrosive.

Yamaha M-40 : nettoyage des relais.
Bien entendu, les relais ont aussi eu besoin d’un « petit coup de jeune ».

Yamaha M-40 : terminé.
Sous l’appareil. De nombreux transistors ont donc été remplacés. Un soin particulier a été apporté à l’observation des soudures et certaines ont dû être refaites.

Yamaha M-40 : terminé.
Appareil nettoyé et réglé.

Yamaha M-40 : distorsion-à-puissance-nominale-sous-8-ohms
Distorsion à puissance nominale sous 8 ohms.

Yamaha M-40 : distorsion-d-intermodulation-à-2x1w-sous-8-ohms
IMD à 2x1w sous 8 ohms.

Yamaha M-40 : distorsion-d-intermodulation-à-2x80w-sous-8-ohms
IMD à 2x80w sous 8 ohms.

Yamaha M-40 : diaphonie-à-puissance-nominale-sous-8-ohms
Diaphonie à puissance nominale sous 8 ohms.

Yamaha M-40 : réponse-en-fréquence-sous-8-ohms-1w-à-1khz
Réponse en fréquence à 2x1w sous 8 ohms.

Yamaha M-40 : connectique.
Connectique.

Et si vous faisiez réparer et/ou réviser votre Yamaha ?
Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.