Yamaha M-4

Yamaha M-4
Encore un très bon bloc de puissance Yamaha M-4 chez Audiovintage. Intervention lourde en perspective…

Yamaha M-4
Le transformateur d’alimentation avait été diagnostiqué comme étant HS par le SAV d’un magasin. Le propriétaire ayant finalement juste besoin de remplacer le fusible général…
Hélas, le canal droit à ensuite rapidement « fumé ». Et voici la bête dans mon atelier.
Le Yamaha va être réparé et révisé entièrement.

Yamaha M-4
Le circuit pre-driver droit.

Yamaha M-4
Comme j’ai oublié de prendre une photo de ce circuit droit une fois révisé, vous avez donc droit au circuit gauche 🙂
Tous les chimiques sont remplacés et surtout toutes les soudures sont vérifiées et refaites si nécessaire.

Yamaha M-4
Les quatre transistors de puissances du circuit droit sont HS.

Yamaha M-4
Le circuit driver et ses nombreuses résistances HS.

Yamaha M-4
La quasi-totalité des semi-conducteurs ont été testés. Les résistances ayant brulées sont remplacées. Les transistors drivers ont reçus leur dose de graisse fraîche.

Yamaha M-4
Les nouveaux transistors sont taquins, ils cachent leur référence pour la photo. Bien évidemment, ils sont remontés avec des micas d’isolation neufs et de la graisse fraîche.
Le canal gauche reçoit des soins quasi-similaires.

Yamaha M-4
Je passe au circuit d’alimentation et de protection.
Les deux condensateurs d’alimentation sont retirés.

Yamaha M-4
Les deux relais de protection sont démontés et leurs contacts nettoyés.

Yamaha M-4
Le circuit reçoit des condensateurs chimiques neufs. De nombreuses soudures sont refaites.

Yamaha M-4
A gauche, un condensateur de filtrage original. A droite son remplaçant. Le diamètre est identique mais pas la hauteur et c’est un problème.
En effet, ces condensateurs chimiques sont pris en sandwich et maintenus sur le circuit imprimé. Cela permet d’une part de ne pas faire « d’effort » sur les soudures de ces condensateurs et d’éviter toute torsion du circuit et donc une casse possible. Yamaha a bien étudié la chose croyez-moi…

Yamaha M-4
Condensateurs chimiques neufs en place.
On comprend aisément que le respect du diamètre est important si l’on souhaite utiliser la bride (fortement conseillé).
Bien sûr, il a également fallu modifier le circuit car les pôles des nouveaux condensateurs ne tombaient absolument pas en face des trous originaux.
Pour finir, au-dessus, vous verrez deux entretoises imprimés en 3D et qui viennent « compléter » la hauteur manquante.

Yamaha M-4
Remontage. La plaque est remontée au-dessus du circuit principal et viens appuyer avec efficacité sur les condensateurs chimiques et rigidifier le tout.
En bas gauche, les trois ampoules ont été remplacées et un nouveau cache est découpé pour remplacer celui qui était manquant.

Yamaha M-4
J’oubliais, le propriétaire ayant demandé un nouveau bornier HP sur « A », j’ai donc fabriqué le nécessaire.

Yamaha M-4
Puis monté le tout.

Yamaha M-4
Prêt pour les réglages. Idéalement pour surveiller toutes les tensions importantes en même temps, il faudrait connecter simultanément huit multimètres 🙂

Yamaha M-4
Distorsion à puissance nominale sous 8 ohms, DC.

Yamaha M-4
Distorsion relevée à presque 2x150w sous 8 ohms, DC.

Yamaha M-4
Diaphonie à puissance nominale sous 8 ohms, DC.

Yamaha M-4
Réponse en fréquence sous 8 ohms (1w à 1khz). Ampli configuré en mode DC.

Yamaha M-4
Rapport signal bruit sous 8 ohms (100w à 1khz).

Yamaha M-4
Yamaha M-4
Yamaha M-4
Yamaha M-4
Signal carré à 100hz, 1khz, 10khz et temps de montée à 10khz. Environ 1w en sortie sous 8 ohms.

Yamaha M-4
Connectique.

Et si vous faisiez réparer et/ou réviser votre Yamaha ?
Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

3 réflexions sur « Yamaha M-4 »

  1. PAT

    Le travail accompli est incroyablement bien réalisé ! Bravo. On envie l’heureux propriétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.