Mitsubishi DA-A15DC

Mitsubishi DA-A15DC
Dans cet épisode, de la casse, de l’usure, de la crasse, et les exploits d’un bricoleur du samedi soir après l’apéro. Tout cela sur un Mitsubishi DA-A15Dc qui n’avait certainement rien demandé à personne…

Le nouveau propriétaire n’a pas eu de chance lors de son achat. Le vendeur lui avait parlé d’un bloc de puissance en bon état, il l’a reçu mal emballé (certaines protubérances des radiateurs ont cassé pendant le transport) et son état s’est avéré lamentable.

Mitsubishi DA-A15DC

Mitsubishi DA-A15DC
Le retrait du fond donne tout de suite le ton. Soudures refaites (et moches) un peu partout, accompagnées de divers bricolages, et pour aller avec le tout, un circuit d’une saleté rare.

Mitsubishi DA-A15DC
Le circuit principal pivote, laissant voir une première couche de crasse avant la couche de composants.

Mitsubishi DA-A15DC
L’appareil a semble-il été « réparé » (le terme ne convient pas vraiment dans le cas présent) sur le canal droit.

Mitsubishi DA-A15DC
Un transistor driver a été remplacé (entre autre). Notez l’élégance rare du montage, l’admirable adaptation d’un transistor en boitier plastique à la place d’un transistor en boitier métal.
D’autres transistors ont également été remplacés, toujours avec le même soin bien sûr.

Mais plus fort encore, car nous n’avons pas eu affaire à un simple bricoleur de génie, non, c’est aussi quelqu’un qui prend très à cœur les intérêts de notre planète. Le transistor remplacé a donc pris un autre rôle dans la machine…

Mitsubishi DA-A15DC
Il a bien droit à l’éco label 🙂

Bien entendu, et même si le propriétaire m’a certifié que le Mitsubishi fonctionnait tant bien que mal, je n’ai pas tenté sa mise en route. Pour les mises en orbite, l’expertise d’Elon Musk est plus indiquée.

Mitsubishi DA-A15DC
Mitsubishi DA-A15DC
Remplacement des drivers et pré-drivers sur les deux canaux.
Tous les autres transistors présents sur le canal droit ont été testés. Une résistance trouvée HS a été changée, certaines diodes remplacées, la plupart des condensateurs chimiques ont pris une retraite méritée, de la colle corrosive a été éliminée.
Un bon nettoyage a été nécessaire pour y voir plus clair.

Mitsubishi DA-A15DC
Et comme d’habitude, les deux relais ont été démontés et les contacts nettoyés.

Mitsubishi DA-A15DC
Les transistors de puissances sont montés d’une manière différente de ce que l’on trouve habituellement. Les fils passent dans des ouvertures réalisées dans le radiateur, puis sont courbés, et équipés de manchons ou viennent s’insérer les pattes des transistors.
Ce n’est pas pratique du tout, une belle perte de temps.
Néanmoins, tous les transistors de puissance du Mitsubishi ont été démontés, nettoyés, mesurés et remontés avec des micas neufs et de la graisse fraîche.

Mitsubishi DA-A15DC
Ce bloc de puissances est équipé de deux double condensateurs de filtrage d’alimentation. Ceux-ci sont montés des canettes en plastiques.
Ils sont très fatigués et quelle que soit la section mesurée, on arrive péniblement à 50% de la capacité prévue.
Il faut dire que l’appareil est en 220v non modifiable et qu’avec une tension secteur “moderne” de 240v, la tension au bornes des condensateurs de filtrage originaux étaient de 75v soit exactement le tension maximale admissible…
Il y a désormais un peu de de marge avec les condensateurs de remplacement en 80v. Ceux-ci ont été choisis en tenant compte de la place disponible pour leur montage, et il n’y avait pas de nombreux prétendants…

Mitsubishi DA-A15DC
J’ai décidé d’utiliser l’impression 3D pour faire quelque chose de propre et de solide afin de monter deux condensateurs « simple » dans chaque canette.

Mitsubishi DA-A15DC
Le tout se glisse avec un effort suffisant pour que rien ne bouge. Quelques points de colles viendront sécuriser le tout.

Mitsubishi DA-A15DC
Les condensateurs de filtrage sont remontés et raccordés. Le switch on/off qui coinçait a été revu.
Les bricolages réalisés avant mon intervention sont supprimés, toutes les soudures ont été observées sous un éclairage puissant et à la loupe si nécessaire. Nombreuses sont celles qui ont été refaites (grosso modo, toutes celles qui avaient été « touchées » avant son arrivée à l’atelier).
Les réglages d’offset et de bias sont réalisés.

Mitsubishi DA-A15DC
Distorsion à puissance nominale sous 8 ohms.

Mitsubishi DA-A15DC
Pris en plein excès de puissance, 2x207w sous 8 ohms, et il en a encore un peu sous le pied.

Mitsubishi DA-A15DC
Réponse en fréquence sous 8 ohms (1w à 1khz).

Mitsubishi DA-A15DC
Rapport signal bruit sous 8 ohms (100w à 1khz).

Mitsubishi DA-A15DC
Mitsubishi DA-A15DC
Mitsubishi DA-A15DC
Mitsubishi DA-A15DC
Signal carré à 100hz, 1khz, 10khz et temps de montée à 10khz. Tout ça à environ 1w en sortie sous 8 ohms.

Mitsubishi DA-A15DC
Connectique. Les borniers HP neufs m’ont été fournis par le propriétaire.

Et si vous faisiez réparer et/ou réviser votre Mitsubishi ?
Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

1 réflexion sur « Mitsubishi DA-A15DC »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.