J’achète à un professionnel

L’achat d’un appareil Hifi ancien à un professionnel ne doit pas être comparé à l’achat d’un même appareil à un particulier.

Le professionnel, par nature, à des obligations et des frais que n’a pas le particulier et son activité est généralement son métier principal, grâce auquel il vit.
Il est donc tout à fait normal et logique de payer un appareil plus cher à un vrai professionnel plutôt qu’à un particulier.

Toutefois, il n’est pas inutile de donner quelques conseils avant l’achat de l’amplificateur (ou autre appareil) qui trônera fièrement dans votre salon !

Le prix de vente :

Vous n’aurez aucun conseil de ma part à ce sujet. Le vendeur ne vous met pas le couteau sous la gorge pour acheter son appareil. Il est ridicule d’acheter un appareil un certain prix et de se plaindre ensuite de ce prix.
Le bon prix est celui que vous souhaitez payer, et s’il correspond au prix de vente, c’est parfait. Sinon, vous patientez pour en trouver un autre qui se présentera peut-être un jour…

La garantie :
Laissez de côté les vendeurs qui vous garantissent les appareils un mois (ridicule). Même trois mois, ce n’est pas beaucoup !
Posez des questions sur la garantie en elle-même. En quoi consiste-elle ?
L’appareil sera-t-il réparé ou remboursé ? Si vous n’êtes pas sur place, comment se passe l’envoi ? Qui règle les frais de port ?
En cas de panne et de réparation, aurez-vous un compte rendu écrit de ce qui a été réalisé avec une liste des composants remplacés ? EXIGEZ-LE !
Toutes vos questions doivent recevoir des réponses par écrit.


Les appareils vérifiés :

On vous vendra certainement un appareil « vérifié », ou « contrôlé ».
En quoi consiste ces contrôles ? Par qui ?
Exigez une preuve écrite de ce qui a été contrôlé, ce terme veut tout dire et rien dire à la fois !

Les appareils révisés :
Les questions à poser sont identiques. En quoi consiste la révision ?
Qui est intervenu ? Exigez une liste des travaux effectués. Si des composants ont été remplacés, il serait intéressant de connaitre la provenance des remplaçants (j’en demande beaucoup mais c’est pour votre bien 🙂 ).
Sur des appareils à tubes, si on vous fournit des tubes NOS, New Old Stock (qui aujourd’hui sont des tubes probablement onéreux) le vendeur DOIT vous fournir les mesures, qu’elles soient faites dans l’appareil en question ou sur un lampemètre.


Les appareils en parfait état de fonctionnement :

En général, c’est ce que l’acheteur attend de son achat : un appareil parfaitement fonctionnel.
De mon point de vue, les amplificateurs, préamplificateurs, amplis-tuner, devraient tous passer sur un banc de mesure professionnel avant d’être vendu par un professionnel.
Un défaut n’est pas forcément audible, mais il le deviendra probablement à brève ou moyenne échéance. Que ce soit pendant ou après la garantie, cela sera problématique pour les deux parties.
Il n’y a que des mesures précises (quelques unes suffisent), réalisées sur du matériel prévu pour cela, qui peuvent montrer qu’un ampli, préampli ou ampli-tuner est en parfait état de fonctionnement.
L’équipement « de base », multimètre, oscilloscope, pont lcr… est nécessaire mais n’est pas suffisant !

Hélas, très peu de professionnels de la vente de matériel Hifi proposent leurs appareils avec un compte rendu complet de mesures. Pour être franc, je n’en connais pas un seul.
Un banc de mesure Pro complet comme un Audio Precision ou un Rohde & Schwarz peut couter plusieurs dizaines de milliers d’euros et son utilisation demande des connaissances techniques.

Aussi je proposerais bientôt des forfaits « mesures & analyse » pour vos appareils.

Et si vous faisiez réparer et/ou réviser votre appareil hifi ?
Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

2 réflexions au sujet de « J’achète à un professionnel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.