Sansui AU-519

Sansui AU-519
Un Sansui AU-519 qui se met à crachoter aléatoirement sur un canal, et le voici en stage de remise en forme à l’atelier.

Sansui AU-519
Le propriétaire est déjà intervenu dans son appareil. Les quatre condensateurs de filtrage ont été remplacés il y a quelques années. Ils sont de bonne qualité et correctement montés, pas besoin d’y revenir.
Il a également supprimé le switch ampli/préampli à l’arrière de l’appareil.
J’ai fait une modification temporaire pour découvrir facilement d’où provenaient ces craquements.
Après enquête, le coupable se trouve sur le circuit de tonalité, mais nous y reviendrons plus tard…

Sansui AU-519
Ces séries, plutôt fiables ont néanmoins un certains nombres d’heures de fonctionnement derrières elles. Je vais en profiter pour réviser cet AU-519 de A à Z.

Sansui AU-519
Le relais de protection HP. Il est bien encrassé.

Sansui AU-519
Les contacts sont désormais propres.

Sansui AU-519
Le circuit d’alimentation et de protection.

Sansui AU-519
Les condensateurs chimiques sont remplacés, ainsi que certains transistors et diodes.
Les transistors montés sur radiateur se voient débarrasser de leur oxydation de surface et reçoivent de la graisse fraiche, et c’était plus que nécessaire…

Sansui AU-519
Un des deux circuits d’amplifications.

Sansui AU-519
Démontage. Il est également nécessaire de remplacer la graisse complètement sèche sous les transistors de puissances.

Sansui AU-519
Condensateurs chimiques neufs, suppression de quelques traces de colles possiblement corrosive, remplacement des graisses (bien sèche ici aussi).

Sansui AU-519
Le circuit phono.

Sansui AU-519
Ici, remplacement de nombreux condensateurs.

Sansui AU-519
Le circuit de tonalité. Le responsable des craquements était un transistor double Fet aujourd’hui introuvable.
Une étude comparative (au traceur de courbe d’abord puis en « live » ensuite) entre celui encore fonctionnel et divers transistors en ma possession m’a permis de remplacer le malade par deux transistors Fet appariés encore trouvables.
Sur cette photo, il a déjà été remplacé puisque, comme toujours, il faut trouver la cause d’une panne avant de procéder à une révision.

Sansui AU-519
L’étage de tonalité reçoit également des condensateurs chimiques neufs. Quelques diodes et transistors bipolaires sont également remplacés.

Sansui AU-519
Sansui AU-519
Terminé. Bias et offset sont réglés selon le manuel technique. Comme indiqué un peu plus haut, un suivi particulier a été fait sur l’étage de tonalité pour valider le remplacement du transistor double Fet défectueux.

Sansui AU-519
Distorsion relevée à la puissance nominale sous 8 ohms, entrée aux.

Sansui AU-519
85 watts par canal, dans les mêmes conditions, toujours loin de l’écrêtage.

Sansui AU-519
Réponse en fréquence sous 8 ohms (1w à 1khz) entrée aux.

Sansui AU-519
Rapport signal/bruit sous 8 ohms (30w à 1khz) entrée Aux. Pondération A.

Sansui AU-519
Distorsion relevée à 2×3 watts sous 8 ohms, entrée phono.

Sansui AU-519
Réponse en fréquence sous 8 ohms (1w à 1khz) entrée phono.

Sansui AU-519
Rapport signal/bruit sous 8 ohms (30w à 1khz) entrée phono. Pondération A.

Sansui AU-519
Sansui AU-519
Sansui AU-519
Sansui AU-519
Signal carré à 100hz, 1khz, 10khz et temps de montée à 10khz. Tout ça à 1w en sortie sous 8 ohms.

Sansui AU-519
Connectique.

Et si vous faisiez réparer et/ou réviser votre Sansui ?
Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

2 réflexions au sujet de « Sansui AU-519 »

  1. BUHNEMANN Roger

    Je ne peux que recommander à ceux, qui hésiteraient à passer le pas, de surmonter leurs craintes à confier à Audiovintage son matériel.
    Tout c’est déroulé tel qu’annoncé à travers nos échanges de courriels, du devis (qui au final après réception du matériel a été corrigé à la baisse, et il vaut mieux se genre de surprise, que son contraire), jusqu’à la réparation faite dans le délai annoncé, puis le retour dans un emballage “béton” indestructible (ma plus grosse crainte, car à l’envoi j’avais pu faire transporter l’ampli par un ami).
    A réception de mon ampli (car je l’ai acheté neuf il y a 40 ans), je l’ai branché et retrouvé le plaisir, qu’il me procurait avant sa panne il y a 10 ans, et je n’y croyait guère, car vu l’âge de la bête, je ne pensais pas que quelqu’un puisse trouver les composants, mais surtout régler les valeurs de courants comme démontré dans le reportage et croyez moi, il est comme neuf, aucun souffle, crachotement, ronflement, la puissance est là sans défaillance.
    Si je témoigne, ici, c’est pour remercier M. Philippe, qui grâce à sa passion, m’a permis de retrouver un peu des sensations que seule la musique procure, mais surtout celles que j’avais à 22 ans, lorsque j’ai branché l’ampli pour la première fois.
    Car j’ai gardé mes enceintes, platine de cette époque et là aussi grâce à certaines réfections, que j’ai pu faire moi même, tout est maintenant d’origine.

  2. Audiovintage Auteur de l’article

    Merci beaucoup pour votre commentaire, dont le contenu est la source même de mon acharnement et de ma volonté à remettre dans le meilleur état possible ces machines à plaisir 🙂
    Profitez bien de votre ensemble, avec mes remerciements pour la confiance que vous m’avez témoigné en me confiant votre amplificateur.

    Thierry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.