Les kits de “recapage”

Comme on me demande temps en temps mon avis sur ces « kits de recapage » que l’on peut trouver sur les divers sites de ventes connus, autant écrire un article à ce sujet et déborder un peu sur des sujets voisins…

J’ai de mauvaises nouvelles pour vous, deux appareils de référence identique n’ont possiblement pas toutes les mêmes valeurs de condensateurs chimique à l’intérieur. Pire, il est tout à fait possible d’avoir des circuits supplémentaires ou complètement différents.
Et oui, les constructeurs ont souvent fait évoluer leurs appareils tout au long de leur commercialisation.

Accuphase C-200
Accuphase C-200
Deux accuphase C-200 bien différents…

Harman Kardon 401
Harman Kardon 401
Deux HK 401 qui ne sont pas frères jumeaux.

Ou allez faire un tour sur mes comptes rendus présentant deux Sansui AU-20000 ici et .

Ce ne sont que trois exemples parmi tant d’autres !

Le risque d’avoir un kit incomplet ou erroné est donc important. Nul doute que le vendeur sera capable de corriger si besoin, mais c’est une perte de temps, et puis vous aller laisser votre appareil le ventre à l’air sur la table de la cuisine le temps de recevoir ce qui manque ?
Concernant les condensateurs chimiques de forte valeur (Alimentation habituellement) de par leur coût (du moins si on choisit des remplaçants « sérieux ») une mesure est indispensable avant d’envisager leur changement. Parfois ils sont encore bon pour le service et parfois, ils sont complètement « pompés ».
Et très souvent, les formats ou connectiques ont changés, demandant alors de se creuser la tête pour pouvoir adapter les nouveaux du mieux possible.

Bref, vous serez de toute manière obligé d’ouvrir votre amplificateur (il s’agit généralement de kit pour amplis) autant faire la liste et vous procurer par vos propre moyens le nécessaire non ?

La tentation serait grande de vous procurer le manuel technique et de faire votre liste à partir de celui-ci.
Perdu ! De nombreux manuels techniques sont bourrés d’erreurs en tout genre, et comme vous n’avez certainement pas mis la main sur les addendum du manuel de votre précieux qui corrigent (éventuellement) les erreurs et suivent (pas tout le temps) les évolutions de sa fabrication vous êtes mal barré…

Je lis souvent que l’amateur se trouvant devant un amplificateur en panne il décide alors de remplacer tous les condensateurs chimiques dans l’espoir d’un dépannage à l’aveugle.
Hélas, c’est une mauvaise, mais alors très mauvaise idée !
Dans le meilleur des cas, il en se passera rien, votre appareil ne fonctionnera toujours pas.
Dans le pire des cas vous rajouterez une panne supplémentaire, liée à un montage dans le mauvais sens, à une mauvaise soudure ou au fait que vous avez mis vos doigts ou il ne fallait pas…

Sur un appareil en panne, la règle d’or est de TROUVER la panne avant de faire quoi que ce soit d’autre ! Pas de « recapage » dans ces conditions !

Vous l’avez compris, je considère que ces kits de « recapage » n’ont aucun intérêt, et encore une fois, si vous avez les compétences pour souder et dessouder, voir même le matériel pour réaliser des mesures sur les condensateurs, je pense que vous avez les compétences pour faire une liste du nécessaire et le commander, non ?

Pour terminer, ne confondez pas « recapage » et révision. Le « recapage » intégral ou non est une nécessité pour des appareils de 30,40 voire 50 ans, mais en aucun cas une révision ne se résume à cela et mes écrits passent sous silence une partie des opérations, contrôles, réglages réalisés.
Ce ne sont pas des didacticiels mais des présentations incomplètes (et généralement digestes 🙂 ).

Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

Une réflexion au sujet de « Les kits de “recapage” »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *