Pioneer M-90

Pioneer M90
Couplé avec le C-90 révisé et présenté ici, voici le M-90 de 1986 appartenant au même propriétaire.

Pioneer M90

Pioneer M90

Pioneer M90

Il fonctionne, il a simplement besoin d’une révision pour pérenniser son bon fonctionnement.

Pioneer M90

Pioneer M90

Pioneer M90

L’appareil est bien plein, les 4 gros condensateurs de filtrage sont coincés derrière la carte gérant entre autre les vumètres.
Les deux transfos sont bien plantés au milieu de l’engin et les cartes d’amplifications sont éloignées des imposants radiateurs qui supportent chacun 8 transistors.
Ca chauffe pas mal et bien que ce ne soit pas un amplificateur en Classe A, son mode de fonctionnement s’en approche, avec un rendement bien supérieur et une distorsion de croisement inférieure à un montage traditionnel. Chez Pioneer cela s’appelle “Non-Switching class A-B amplifier”.

Pioneer M90

Pioneer M90

Pioneer M90

Les cartes ne sont pas soumises à une température énorme mais la colle utilisée pour fixer certains composants (radiateurs et condensateurs) lors du montage en usine est cuite et surtout, sur ces modèles, elle peut devenir conductrice et engendrer divers problèmes lorsqu’elle recouvre les pattes de deux composants différents par exemple…

Bref, il faut nettoyer tout ça, remettre de la graisse thermique entre les transistors et les radiateurs montés sur les deux cartes d’amplification (elle est encore fraiche sous les transistors de puissance), et procéder au remplacement des condensateurs chimiques des deux cartes.

Pioneer M90
Carte droite avant révision.

Pioneer M90
L’accessibilité est loin d’être extraordinaire, le plus simple étant de dessouder les supports de fil wrappés afin de faire pivoter la carte et accéder plus facilement aux soudures.

Pioneer M90
Intervention en cours.

Pioneer M90
Carte terminée !

Pioneer M90
La carte de gauche avant révision, bien différente de la droite.

Pioneer M90
Carte terminée

Malheureusement, cet exemplaire à ses deux modules vumètres HS ; Ces modules semblent être disponible (je me méfie de la soit disant disponibilité de ce genre de pièce…) mais le tarif n’est absolument pas raisonnable, l’appareil restera donc aveugle.

Pioneer M90

Pioneer M90

Pioneer M90
Passage au banc de test.
2x255watts sous 8 ohms, les deux canaux en charge à 1khz, dht d’environ 0.7%, il respecte les spécifications du constructeur.

Pioneer M90

Pioneer M90

Pioneer M90
Quelques mesures sur signal carré à 1 watt en sortie.

Pioneer M90
Temps de montée, toujours à 1 watt.

Et si vous faisiez réparer et/ou réviser votre Pioneer ?
Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.