Revox B750 MKII

Revox B750 MKII
Qualité de fabrication et d’assemblage, appareils conçus pour une maintenance aisée, cela pourrait être une définition réductrice de la marque Revox.
Le nouveau propriétaire de ce B750 MKII avait besoin d’un coup de main pour faire chanter de nouveau cette jolie bête.

Revox B750 MKII
Arrivé sans encombre, il est plutôt crasseux. Un bon nettoyage sera effectué une fois l’appareil réparé et révisé.
En effet, il est en panne, aucun signe de vie apparent à la mise en route. Apparent, car un test rapide confirme l’alimentation des étages de puissance.

Revox B750 MKII
Ignorant l’historique de l’appareil, je préfère l’ausculter sous toutes les coutures et en profiter pour vérifier/changer les condensateurs chimiques si besoin.

Revox B750 MKII
Le démontage s’avère aisé, les cartes enfichables, les connecteurs rapides, tout cela est très plaisant. L’ensemble est construit intelligemment et dans l’optique de possibles interventions techniques.

Les différentes cartes sont farcies de condensateurs tantales. Curieusement certains ont des valeurs parfaites (des condensateurs neufs ne feraient pas mieux), d’autres ont leur capacité ou résistance série ayant variée dans des proportions inquiétantes.
Du travail en perspective.

Revox B750 MKII

Revox B750 MKII

Revox B750 MKII

Revox B750 MKII

Revox B750 MKII

Revox B750 MKII

La partie “puissance” est prestement démontée. Les astuces de fabrications et d’assemblages permettent un travail soigné, simplifié.
Les chimiques nécessitant un remplacement sont changés, les transistors de puissance vérifiés avant de voir leur graisse thermique renouvelée.
Les résistances ajustables sont désoxydées dans l’optique des réglages finaux après restauration.
Je change également le condensateur VIFA X 0.1uf, présent sur chacune des cartes “drivers”, l’un d’eux présentant une cassure dans son enveloppe, aucune prise de risque ici non plus.

Revox B750 MKII

Revox B750 MKII

Revox B750 MKII
L’assemblage des différentes cartes présentes derrière la façade laisse apparaitre de nombreux tantales hors tolérance. Pas de pitié, je change.

Revox B750 MKII

Revox B750 MKII

Revox B750 MKII
La carte d’entrée voit tous ses condensateurs tantales changés par des silmic II.

La carte de régulation d’alimentation est disposée au milieu de l’appareil, elle est également pourvue de connecteurs enfichables permettant un démontage rapide.
Les quatre condensateurs Frako présents ici sont à changer, même si les valeurs sont correctes, je ne veux prendre aucun risque ici.
Concernant la panne, je soupçonnais dès le début un défaut d’alimentation. Quelques mesures de tension sur les quatre régulateurs présents sur cette carte me donnent raison. Il y en a deux HS.
La aussi, je préfère jouer la sécurité en changeant les quatre.
Par mesure de précaution, l’ensemble des composants situés sur cette carte ont été testés, sans souci.

Revox B750 MKII
Voici la carte avant intervention.

Revox B750 MKII
La carte “dépeuplée”. Les traces brunes sont de la colle.

Revox B750 MKII
La carte refaite “à neuf”.

Revox B750 MKII
Le redémarrage s’effectue sans trop de problème, un canal crachote un peu, voir se coupe.
D’expérience, cela provient du relais de protection HP, un léger nettoyage s’impose.

Revox B750 MKII
Ça y est, la bête est complètement remontée et réglée.

Et si vous faisiez réparer et/ou réviser votre Revox ?
Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

5 réflexions sur « Revox B750 MKII »

  1. jousselin

    Bonjour

    Votre description de la réno de cet ampli est super intéressante !
    Merci pour ce travail !

    J’ai toutefois une petite question:
    Heureux possesseur d’un b750 MKII que j’entretiens moi-même j’ai depuis quelques jours un petit souci.
    Le relais de protection HP se decolle et refuse de se recoller…. Ou du moins se recolle apres un délai aléatoire.

    Sauriez vous dire d’ou cela peut provenir ?
    J’avoue ne pas encore avoir ouvert la bete et posé mes sondes d’oscillo ici ou là pour en savoir davantage.

    Ou mieux: existerait-il un shéma de cette petite merveille d’ampli quelque part sur internet ?

    Merci d’avance pour votre reponse 🙂

  2. Audiovintage Auteur de l’article

    Bonjour,
    Je ne sais pas ce qui a déjà été fait sur votre appareil. En général, il y a pas mal de chose à revoir sur cette série pour retrouver un appareil fiable et fonctionnel sans souci.
    Le relais fait probablement sont job, il protège les enceintes pour cause de courant continu en sortie.
    Il faut commencer par contrôler l’alimentation, très souvent problématique sur cet appareil.
    Vous devriez trouver la documentation sur hifi engine.

    Thierry.

  3. jousselin

    Bonjour Thierry 🙂

    Merci de vos infos.
    Ce qui a été ( mal ) fait sur cet ampli l’a été par moi….

    Il y a une 25 aine d’année j’avais changé une des deux capas de filtrage de l’etage ampli de droite.
    A l’epoque je n’avais trouvé qu’une capa axiale. Comme elle etait longue la borne de la capa touchait au chassis et j’avais protégé avec une feulle de plastique épaisse qui a récemment percé et suicidé l’alim avec ses régus ainsi qu’un fusible.

    voilà pour les dégats. Il ne me reste plus qu’à chercher chez radiospares les composants nécessaires à la réfection de cette alim.

    Petite rectif: mon B750 est un MKI et pas un MKII

    Je vais chercher sur votre site le type de capas ( la marque ) que vous semblez toujours utiliser. ca me semble un gage de bonne qualité.

    Merci pour votre travail et vos tutos ! ils sont excellents !

    belle journée à vous

  4. jousselin

    J’ai tout de même une question ( probablement idiotte ):
    Comment cet ampli peut faire 2x80w alors que les alims 40V/0.5A délivrent 20W ???

    Merci d’avance 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.