McIntosh 2100

McIntosh 2100
Il était difficile de résister, l’annonce était en ligne depuis une demi-heure, l’appareil se trouvait à 120 kilomètres de chez moi seulement. Un appel téléphonique plus tard et rendez vous était pris pour aller le chercher le lendemain.

Un essai rapide à été effectué chez le vendeur, il a fallut ensuite le mettre dans le coffre de la voiture, le MC2100 fait bien 30 kg, je peux le confirmer.
Retour à la maison et mise en route avec pour préampli le Marantz 1060.
Les Spendor BC1 sont connectées pour de bon à l’ensemble.
Le Mac, équipé de transformateurs de sorties chers à la marque, se délecte de driver ces enceintes pourtant pas « faciles » sur de nombreux autres amplificateurs.

Malheureusement, quelques temps plus tard le 2100 montre des signes de faiblesses avec entre autre de gros crachotements à froid sur un canal, et une petite différence de niveau droite/gauche quand on monte le volume un peu fort.

McIntosh 2100

McIntosh 2100

McIntosh 2100

Première ouverture : ouille !
Le tout à été passablement bidouillé. Les deux cartes drivers sont différentes (pas trop grave, ca reste les mêmes références) mais les composants montés dessus font peur, avec des condensateurs qui semblent être de récupération.
Sur les 12 transistors de puissances, 2 ne sont pas d’origine.

McIntosh 2100

McIntosh 2100

Je m’attèle alors à la remise à niveau habituelle : changement des chimiques sur les cartes drivers et la carte d’entrée. Changement de quelques résistances qui avaient dérivées un peu trop.

La remise en route n’est pas glorieuse, toujours des crachotements, et le passage au banc de puissance est sans appel : un canal plafonne à 17 watts, ça fait court !
Une simple remise à niveau ne suffit pas, il a besoin d’être réparé et révisé.

L’accessibilité sur cet appareil est excellente malgré son poids élevé.
Les deux cartes » driver », par exemple, son enfichées sur un connecteur « rapide » et tiennent avec une vis. Temps de démontage : 15 secondes.

McIntosh 2100

McIntosh 2100

Malheureusement, je vais de mauvaise surprise en mauvaise surprise, les deux canaux sont touchés, un transistor de puissance HS sur chaque canal.
Ils ne sont d’ailleurs pas montés correctement : sans rentrer dans les détails techniques, sur un MC2100 en état d’origine, 10 transistors sont montés sans mica sur les radiateurs, et les deux restants sont isolés.
Sur le mien, un des deux est monté sans isolant, il est mort.
Sur les cartes « driver » c’est également la débandade, deux transistors HS sur une carte, un sur l’autre carte.
Je contrôle les transistors de puissances encore fonctionnels. Les gains sont complètements différents, certains semblent être à la limite du coma avec des gains proches de 0.

McIntosh 2100

Deux résistances émettrices ont été changées avant mon achat, une troisième d’origine est HS.

Malgré ce nombre impressionnants de composants défectueux cet amplificateur fonctionnait encore une fois chaud et à bas volume, impressionnant !

A noter que les transistors ont des références McIntosh, ce sont des transistors apparemment triés par le constructeur. Un petit tour sur le net et les références McIntosh deviennent identifiables, ce qui permet le cas échéant de les trouver plus facilement.

McIntosh 2100

McIntosh 2100

McIntosh 2100

McIntosh 2100

Voici les cartes drivers après intervention finale.
Les résistances originales de faible valeur avaient déviées de façon trop importante pour être conservées.
J’ai préféré les changer toutes sans exception, en respectant bien évidemment les valeurs d’origine.
Les résistances ont été appairées d’une carte à l’autre (autant faire ça bien).
Les chimiques ont cédés leur place pour des neufs de bonne qualité, appairés également.
Pour finir, les transistors défectueux ont été changés.

McIntosh 2100

McIntosh 2100

Concernant la carte d’entrée, la révision à également été importante. Toutes les résistances sont neuves, les chimiques également avec l’utilisation de composants de très bonne qualité aux endroits critiques (nichicon muse).
Enfin, les deux condensateurs « mylar », plus que corrects de base, ont quand même été remplacés par des condensateurs polyster EVOX MMK de bonne qualité également.

Le condensateur multiple (80uf 200v/80uf 200v/150uf 150v/50uf 150v) est en bonne condition (merci le peak esr meter). En cas de problème, vu la place disponible, il est possible de le remplacer par 4 condensateurs simples cachés dans le châssis.

Après une double inspection visuelle, j’effectue alors la mise en route sur un transformateur variable et des enceintes « suicides ».

Pas de chance, même alimenté en 80 volts, les crachotements sont présents à droite, sans source connectée.
Le coupable est rapidement trouvé sur la carte d’entrée, il s’agit d’un transistor portant la douce référence A56.

McIntosh 2100

Le traitre a passé un test diode sans montrer son vilain défaut, mais il a claqué lors de la mesure de gain (jonction HS).
Il est remplacé par un BC560C. L’intervention à été également effectuée sur l’autre canal, pour une symétrie parfaite.

Et si vous faisiez réparer et/ou réviser votre McIntosh ?
Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

6 réflexions sur « McIntosh 2100 »

  1. Ping : Dual 1249

  2. j-jacques

    Bonjour
    Je vais bientôt être possesseur de Macintosh , je me posais la question:
    Mettre des resistances carbones ou des métales ? Es ce que les carbones ont fait des progrès depuis les hellène Bradley ?
    Merci.

  3. Audiovintage Auteur de l’article

    Bonjour,
    La première chose à faire est de vérifier si les résistances en place sont à changer ou pas. Même si elles dépassent légèrement
    les 5 ou 10% admissibles (il y a également des 1% sur le 2100), il vaut mieux les laisser en place.
    L’inconvénient est que pour tester nombreuses d’entre elles, il faut au moins dessouder une patte, et la forte température liée à l’usage du fer les font dériver fortement alors qu’elles étaient bonnes avant l’intervention…
    Pour une question de fiabilité et de disponibilité, j’ai choisi ici des résistances à couche métal.

  4. j-jacques

    Bonjour

    Une chose m’interpelle :
    Si le fait dessouder les résistances les font changer de valeurs, qu’en sera-il lors du soudage des nouvelles ?
    Mêmes causes mêmes résultat non ?
    Ou alors réglage mini du fer et brasure pd\sn 220° .
    Bizarre ces resistances qui change de valeur sous l’effet de la chaleur ….

  5. Audiovintage Auteur de l’article

    Les vielles résistances en carbone aggloméré réagissent souvent ainsi, soumise à une température importante, elles dérivent, et une fois refroidies, elles ne reprennent pas leur valeur originelle ( ou du moins pas dans la tolérance souhaitée).
    En ce qui concerne les résistances de technologie plus récente, elles sont beaucoup moins (voir pas du tout) sensible à ce phénomène.

  6. Marchand

    Bonsoir,
    Je viens vers vous car je possède le même Ampli qui a une surchauffe sur la partie droite
    je pense qu’il s’agit d’une des carte driver car quand je les inverses le défaut passe à gauche.
    si une personne charitable pouvais me donner un coup de main !!!
    J’habite le Lavandou dans le var, pas facile de trouver une aide
    Merci par avance.
    Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.