Dual HS150

Les Tout-en-un
Répondre
Avatar du membre
Lioga
Membre honoraire
Messages : 408
Enregistré le : ven. 13 nov. 2015 22:31
Localisation : 43°17'37"N ; 5°22'12"E

Dual HS150

Message par Lioga » sam. 27 févr. 2016 17:49

Bonsoir à tous,

Je vous présente mon combiné fraichement acquis ce matin, enfin plutôt hier soir sur le coincoin.
Il est en panne et dans un état pas très frais ; mais ce qui m'a plus est le capot à battant et à coulisse !!
De la technique simple et jolie.
DSC04701.JPG
DSC04701.JPG (154.19 Kio) Vu 2671 fois
DSC04688.JPG
DSC04688.JPG (144.37 Kio) Vu 2671 fois
DSC04685.JPG
DSC04685.JPG (148.96 Kio) Vu 2671 fois
Je crée le post car le DUAL HS 150 est différent du HS 151 présenté précédemment.
L'amplificateur est le même avec la quadriphonie ... siouplè !
La platine disque est un modèle 1228, elle ne fonctionne pas encore mais j'ai de l'espoir. J'ai déjà réussi à faire tourner le moteur qui était sale et gommé.
WD 40 et huile de vaseline sont comme les BEN & Nuts.
Point positif le néon du stroboscope fonctionne, je trouve ce système de réflexion d'une très grande classe.
DSC04678.JPG
DSC04678.JPG (134.87 Kio) Vu 2671 fois
Donc pour aujourd'hui ce sera qu'une petite visite pour faire connaissance et la suite plus tard....
Désolé pour les traces de gras sur les photos, je la nettoierai lorsqu'elle sera totalement opérationnelle.
DSC04673.JPG
DSC04673.JPG (186.47 Kio) Vu 2671 fois
Deux questions : Comment se démonte le porte cellule ?
DSC04681.JPG
DSC04681.JPG (126.51 Kio) Vu 2671 fois
A quoi sert la petite molette sur le coté ?
DSC04684.JPG
DSC04684.JPG (134.44 Kio) Vu 2671 fois
Merci à vous
Teleton tfs70 à vendre et maintenant les SONY SS7330 car je ne peux pas tout garder et je voudrais essayer d'autres enceintes...

Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 6024
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: Dual HS 150

Message par Klemp » sam. 27 févr. 2016 18:00

Jean

Avatar du membre
Lioga
Membre honoraire
Messages : 408
Enregistré le : ven. 13 nov. 2015 22:31
Localisation : 43°17'37"N ; 5°22'12"E

Re: Dual HS 150

Message par Lioga » sam. 27 févr. 2016 18:45

Merci Jean,
je comprends mieux...
La molette va donc rester en position Single car je n'ai pas l'accessoire de lecture multi-disques.
Teleton tfs70 à vendre et maintenant les SONY SS7330 car je ne peux pas tout garder et je voudrais essayer d'autres enceintes...

steph_tsf

Re: Dual HS 150

Message par steph_tsf » dim. 20 mars 2016 23:20

Faites l'effort d'y brancher quatre bonnes enceintes, et comparez le rendu en manoeuvrant le sélecteur de mode 2 Ch / Q1 / Q2 / 2 x 2 Ch.

Je joins le schéma de ladite commutation.
Le schéma montre de façon explicite la sortie de l'ampli de puissance du canal gauche, via C67 (1000 µF).
La sortie de l'ampli de puissance du canal droite arrive par "r.K." qui signifie "rechten Kanal".

Voyez comment dans le mode 3, grâce à l'absence de connexion de masse au niveau des enceintes arrière, les enceintes arrière émettent toutes les deux le signal gauche moins droite, qui en vertu de la physique du son enregistré, contient une bonne proportion du son d'ambiance (du son réverbéré) du local dans lequel a eu lieu la prise de son. De par la mise en série des enceintes arrière, le son arrière est atténué de 6 dB. Voyez les phases de ces enceintes arrière : l'une est en phase, et l'autre est en opposition de phase. Ce mode 3 produit un effet de spatialisation qui peut apparaître comme manquant de subtilité, en particulier dans les locaux exigus qui ne permettent pas à l'auditeur de se trouver éloigné des enceintes arrière, censées brasser un son d'ambiance délocalisé. Dans le mode 3, les enceintes avant délivrent un son légèrement atténué (résistance série de 1 ohm) pour éviter de surcharger les amplis.

Voyez comment dans le mode 2, en établissant une connexion de masse commune résistive (R902 de 5,1 ohm), les enceintes arrière émettent un mélange entre le signal de la voie considérée (gauche ou droite), et le signal gauche moins droite dont question plus haut. Dans tel mode 2, les enceintes arrière délivrent un son significativement atténué (résistances série R901 et R901 bis de 5,1 ohm) compte tenu de ce que l'auditeur peut en être proche. Ce mode 2 établit un compromis intéressant entre la fidélité de la stéréo, et l'effet de spatialisation qualifié de "discret". Dans tel mode 2, les enceintes avant délivrent un son légèrement atténué (résistances série R900 et R900 bis de 1 ohm) pour éviter de surcharger les amplis. C'est bien pensé, et c'est bien réalisé. On peut voir cela comme l'ancêtre du Dolby Surround. J'aimerais lire quelques compte-rendus d'écoute, à ce propos. Quels sont les autres constructeurs, qui ont proposé cela ? Quelle a été l'appréciation des journaleux hifistes de l'époque ?

Dans le mode 1 qui est le mode stéréo 2 canaux, il n'y a pas d'effet de spatialisation. Seules les enceintes avant sont activées, directement attaquées par les amplis de puissance (pas de résistances en série).

Dans le mode 4 qui est le mode stéréo 4 canaux, les enceintes arrière se contentent de délivrer un son stéréo significativement atténué (résistances série R901 et R901 bis de 5,1 ohm). Les enceintes avant sont légèrement atténuées (résistances série R900 et R900 bis de 1 ohm) pour éviter de surcharger les amplis. J'ai comme l'impression que tel mode 4, qui constitue une hérésie sur le plan de la fidélité stéréo, a été implémenté pour démontrer les mérites des modes 2 et 3.

J'estime que moins de 1% des utilisateurs savaient ce qui précède.
J'en déduis que peu d'utilisateurs prenaient la peine de brancher quatre enceintes.
Et Madame devait être contre, forcément.

Lorsque les "véritables" enregistrements quadriphoniques sont apparus sur le marché, qui nécessitaient un décodeur ad-hoc et des cellules pick-up capables de reproduire du 40 kHz, les rares utilisateurs de cette quadriphonie à la Dual (une quadriphonie qu'on devrait appeler ambiophonie) ont été désarçonnés. Ils ont perdu confiance dans tel procédé. Or, tel procédé ne reposait pas sur l'ambition déraisonnable de graver et de restituer du 40 kHz au moyen d'un disque vinyle. Le procédé Dual tel que décrit plus haut mérite qu'on s'y intéresse. De nos jours, on peut le ressusciter au moyen d'une carte son multicanal (par exemple 5.1) pilotée par une application conçue sous Flowstone (PC Windows).

Ceci étant posé, n'espérez pas trop de ces divers procédés.
La faute, non pas dans leurs principes.
La faute, dans le fait que beaucoup d'enregistrements modernes ne se font plus "dans un local", mais dans des mémoires d'ordinateurs, qui simulent une myriade de microphones.

Les enregistrements stéréo qui ont été captés au moyen d'une seule paire de micros, puis publiés sans post-processing mis à part telle ou telle correction de tonalité, ou telle ou telle compression de dynamique, sont rendus de façon très intéressante, dans le mode 2 de Dual. Essayez donc !
Fichiers joints
Quadriphonie selon Dual.png
Quadriphonie selon Dual.png (619.85 Kio) Vu 2576 fois

Avatar du membre
Lioga
Membre honoraire
Messages : 408
Enregistré le : ven. 13 nov. 2015 22:31
Localisation : 43°17'37"N ; 5°22'12"E

Re: Dual HS 150

Message par Lioga » mer. 23 mars 2016 18:00

Wahou !

Quel cours exceptionnel !
Merci Stehp_ ça donne envie de la remettre en route.

A plus
Teleton tfs70 à vendre et maintenant les SONY SS7330 car je ne peux pas tout garder et je voudrais essayer d'autres enceintes...

steph_tsf

Re: Dual HS 150

Message par steph_tsf » mer. 23 mars 2016 22:25

Dans le modèle Dual HS 53, l'effet quadriphonique (ambiophonique) était réglable en continu. Voyez le schéma attaché.

De façon intelligente, la présence d'une fiche HP dans l'embase HP mettait en service la résistance de 1 ohm, sur chaque canal.
Ainsi, si il n'y avait pas d'enceintes arrière, le système fonctionnait en stéréo pure (mode 2 Ch).

Voyons maintenant comment fonctionnait le système, dès que deux enceintes arrière étaient connectées.
Lorsque le potentiomètre P1 était réglé à fond pour valoir 0 ohm, le système fonctionnait en mode 2 x 2 Ch.
Lorsque le potentiomètre P1 était réglé au milieu (disons 5,1 ohm), le système fonctionnait en mode Q1 : un mélange équilibré de son stéréo, et de son d'ambiance, en ce qui concerne les enceintes arrière.
Lorsque le potentiomètre P1 était réglé à fond dans l'autre sens pour valoir 10 ohm, le système fonctionnait dans un mode qui se rapprochait du mode Q2 : peu de son stéréo, et beaucoup de son d'ambiance (différence gauche moins droite) en ce qui concerne les enceintes arrière.

Je me dis que c'est le prix du potentiomètre bobiné de 10 Ohm, combiné à l'augmentation de la puissance des amplis avec les années, qui a poussé Dual à abandonner le réglage d'effet par potentiomètre. Les années passant, il aurait fallu monter un potentiomètre qui tenait 6 watt, 12 watt, 24 watt, etc. C'était intenable, sur le plan économique.

S'agissant d'un Dual HS 150, qui dispose probablement de meilleurs amplis qu'un Dual 53, et qui dispose d'une cellule pick-up magnétique au lieu d'une cellule pick-up céramique, vous pouvez tenter de remplacer la résistance fixe R902 du Dual HS 150 par un potentiomètre bobiné de 10 watt et 10 ohm. Grâce à telle modif, votre Dual HS 150, une fois commuté en mode Q1, vous permettra de doser l'effet ambiophonique, tel un Dual HS 53.
Fichiers joints
Quadriphonie selon Dual HS 53 (réglable).png
Quadriphonie selon Dual HS 53 (réglable).png (584.66 Kio) Vu 2512 fois

steph_tsf

Re: Dual HS 150

Message par steph_tsf » mer. 23 mars 2016 22:36

Vous voyez que s'agissant du Dual HS 150 et du Dual HS 53, le courant qui est destiné au haut-parleur passe d'abord à-travers l'interrupteur automatique du casque. Vous imaginez ce que cela donne comme qualité de contact, lorsque telle quincaillerie est âgée de 40 ans. En cas de doute, pontez les contacts de l'interrupteur. L'inconvénient sera que lorsque vous insérez la fiche casque, les enceintes continueront d'être alimentées.

Ayant fait cela, il n'y a plus qu'à vérifier l'état des condensateurs de sortie (valeur en µF, courant de fuite, et résistance série équivalente) et les remplacer si nécessaire.

Là, c'est tout bon, car contrairement à de nombreux amplis modernes qui comportent un relais de protection en sortie (dont les contacts peuvent être oxydés après 40 ans), il n'y en a pas ici. C'est le condensateur de sortie qui officie comme protection contre les grosses gaffes, comme par exemple un court-circuit à la masse.

Un ampli de puissance sans prise casque et sans relais de protection : vous commencez à vous rapprocher du son dit "audiophile".

Reste à voir l'alimentation, qui dans le cas des combinés Dual, pourrait être améliorée en doublant l'ampérage maxi du pont redresseur, et en doublant la capacité du condensateur réservoir.
Modifié en dernier par steph_tsf le mer. 23 mars 2016 22:45, modifié 1 fois.

Avatar du membre
phil du 95
Membre extraterrestre
Messages : 15269
Enregistré le : dim. 20 déc. 2009 18:33
Localisation : Nord est du Val d'Oise,proche de l'Oise et de la Corrèze parfois !

Re: Dual HS 150

Message par phil du 95 » mer. 23 mars 2016 22:44

Commentaires intéressants , il va est nécessaire , pour ma part , de revoir mon combine Dual !
Un HS 151.....

Répondre