SE 6C4C - 6A5G

Fabrication maison, à base de jus de passion.
Répondre
Padawan
Super membre
Messages : 774
Enregistré le : ven. 18 juil. 2014 11:40
Localisation : Grenoble

SE 6C4C - 6A5G

Message par Padawan »

Une petite pause dans mes slides, cela va me permettre de commencer à présenter cet amplificateur qui a donc été réalisé par Patrick et que j’utilise depuis maintenant un petit moment. C’est un SE de 6C4C (6B4G), mais en discutant avec un collectionneur de tubes chez qui Patrick se fournis, je peux aussi lui mettre des 6A5G. Les deux tubes sont quasiment similaires sauf que la 6A5G est en chauffage indirecte comparée à la 6C4C (6B4G) qui sont à chauffage direct. La 6A5G est donc un peu moins bruyantes. Au niveau de la puissance de sortie, je dois être au tour des 3W. J’ai fait de longues heures d’écoute avec cet amplificateur derrière mes Valencias et franchement, l’enchantement vint assez rapidement après un début un peu chaotique. Après avoir réglé deux ou trois détails, j’ai adoré écouter la musique avec cet amplificateur en large bande. Une écoute tout en précision, en douceur, avec quand même une dynamique assez bluffante … Est-ce dû au rendement des enceintes ? En tout cas, sur les voix, c’est divin … Sur les voix et les instruments qui montent haut dans le spectre, c’est un régal.

Maintenant, il est en repos afin que je me fasse quelques écoutes avec le classe A de Jean-françois, évidemment, il ne peut pas luter dans le grave avec le colosse toulousain, dans ce domaine là, il est clairement dépassé par les évènements, mais ce n’est pas grave, il reviendra en grâce pour la biamplification. Il s’occupera des compressions et du haut du spectre pendant que le classe A s’occupera des 416 et le tout en passif.

Mais avant, comme je l’ai précisé sur le topic des Valencias, il va subir quelques modifications. Avant d’aller plus en avant dans les modifications, je vous laisse quelques photos de la bestiole et de son schéma.
schema.jpg
schema.jpg (82.16 Kio) Vu 746 fois
présentation1.jpg
présentation1.jpg (69.78 Kio) Vu 746 fois
6B4G (8).jpg
6B4G (8).jpg (148.57 Kio) Vu 746 fois
6A5G.jpg
6A5G.jpg (154.91 Kio) Vu 746 fois

Avatar du membre
6336A
Super membre
Messages : 956
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Re: SE 6C4C - 6A5G

Message par 6336A »

Bonjour

6336A, béotien. :hello:

Il était une fois, d'après le schéma, une résistance de 62K de puissance 1W qui chauffait beaucoup, et qui a toutes les chances d'être une soufflerie ambulante... pourquoi, et que faudrait-il faire ?

Il était une deuxième fois, toujours d'après le schéma, la présence d'une 5U4G. Oukati la 5U4G ?
NAN !
Jean-François Robert

Padawan
Super membre
Messages : 774
Enregistré le : ven. 18 juil. 2014 11:40
Localisation : Grenoble

Re: SE 6C4C - 6A5G

Message par Padawan »

Que des bonnes questions, pour la résistance pour le moment, je n’ai pas de réponse à soumettre, mais pour le tube manquant, il me semble que la 5U4G était destinée au redressement et qu’elle fut remplacée par des diodes de silicium. Il me semble … Mais, je suis un béotien aussi .. .

Pour la suite, voilà une petite photo que Patrick m’a envoyé.

6B4G (9).jpg
6B4G (9).jpg (162.7 Kio) Vu 702 fois
présentation4-1

Et voici la version que j’ai entre les mains. Je précise que je n’ai jamais enlevé quoi que ce soit.
20191214_112956.jpg
20191214_112956.jpg (202.8 Kio) Vu 702 fois
Entre la création et la livraison, il y a un condensateur qui a été enlevé. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Je sais que Patrick a tout fait pour tenter de le rendre le plus silencieux possible, mais visiblement pour Jean-françois, il est impératif de mettre un condensateur MKP de 47 µF en parallèle de la résistance 750 ohm de 50 W. Si ma mémoire est bonne, il est question d’améliorer l’adaptation d’impédance avec le primaire du transformateur de sortie.

Ensuite, le fameux suppositoire, il y a un condensateur à virer purement et simplement. Toujours si mes souvenirs son bon, tout le signal passe par ce petit condensateur et qu’il n’est là que pour faire travailler le tube au maximum de son gain, mais au-dessus de la fréquence de coupure qu’il forme avec la résistance 470 ohm en parallèle. Selon, un fameux toulousain, on passerait d’un gain de 25 db à 24 db … je vous le dis, mais je ne suis pas sur d’avoir tout compris.

Ensuite, après la lecture d’un article que m’a envoyé Jean-François sur les différents types de condensateurs et de leur impact sur le son en fonction d’où ils sont placés, nous allons remplacé deux autres condensateur.

Les changements sont précisés ici sur le schéma de Jean-François, mais aussi sur la photo.
monotriodecorrigée.pdf
(328.27 Kio) Téléchargé 53 fois
présentation4-1.jpg
présentation4-1.jpg (76.88 Kio) Vu 702 fois

Avatar du membre
damien
Membre no life
Messages : 3865
Enregistré le : mer. 9 févr. 2011 16:02
Localisation : Nancy

Re: SE 6C4C - 6A5G

Message par damien »

Salut,

Super merci. Je vais ainsi essayer de comprendre en même temps que toi et comparer ainsi au mien.
Je ne comprends pas l'histoire du suppo.. Pas de capacité sur la cathode du tube d'entrée?

Par contre je vois un MKP (condo carré vert) qui doit être sur la cathode de ta triode c'est bien cela?
Chez moi aussi Jean-François m'avait conseillé un polypro SCR mais j'attendais d'être sûr du bon fonctionnement de l'appareil. Chez moi c'est 100uf du coup ça pique un peu niveau tarif.... mais je vais y venir c'est sûr.
Pour le plus petites capacités, les papiers huilés peuvent-ils être envisagés?

N.B. : c'est quoi HT 72?
Damien

Cherche 1 haut-parleur pioneer pax15b / pax38b

Avatar du membre
6336A
Super membre
Messages : 956
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Re: SE 6C4C - 6A5G

Message par 6336A »

il me semble que la 5U4G était destinée au redressement et qu’elle fut remplacée par des diodes de silicium. Il me semble …
Il te semble juste. :jap: Il s'agit donc d'un redressement silicium, et non par le redresseur bI plaque 5U4G qui est également une double diode comme indiqué sur le schéma.
pour la résistance pour le moment, je n’ai pas de réponse à soumettre
Grrrrr :baston: La différence de potentiel aux bornes de cette résistance est de 210V (280-70). Le courant qui la parcourt est de 210/62000 soit 3,4mA. La puissance dissipée sera donc de 3,4mA x 210V soit un peu plus de 0,7W.
Il faut donc une résistance de 62K 2W, 1W étant trop juste. Je suis certain qu'elle a chauffée presque autant que Marcel. Et une résistance d'anode qui chauffe, c'est du bruit.

Pour en revenir au condensateur en // sur la résistance de cathode d'un tube. Le découplage de la résistance d'autopolarisation de la cathode :
- Introduit une constante de temps dans le grave :
- augmente le gain dynamique
- abaisse l'impédance dynamique de sortie
- altère la qualité des timbres.

Sur le 1er étage, sa présence n'est absolument pas obligatoire, car : La perte de gain est minime, vu la très grande impédance d'entrée de l'étage suivant (liaison directe).

Mais sur l'étage de puissance monté en polarisation automatique comme dans notre cas (résistance de 750 ohm) il est obligatoire, l'impédance de charge du transfo est de 2,5K. Dans le cas contraire, il y aura mauvaise adaptation d'impédance entre la 6C4C et le primaire du transfo de sortie.
Ce condensateur doit être de grande qualité, je vous assure qu'il n'y a guère besoin d'avoir des oreilles exercées pour entendre la différence entre un MKP (par exemple) et un chimique ordinaire à cet endroit, qui plus est sur un ensemble moteur/pavillon.

Pour le deuxième étage, sa présence est également indispensable. La résistance d'anode étant la même que celle la cathode (27K), le gain du tube sera unitaire si on ne découple pas. Et donc insuffisant pour attaquer la grille du tube de puissance. La résistance de cathode étant de 27K, inutile de mettre un 47µF. Un 4,7µF sera suffisant. Et là aussi, évitons le chimique.

Dernière chose, le condensateur de liaison. Sur le schéma 0,22µF/630V. Celui-ci est trrrrrrrrrrès important. Il faut faire comme Bigard et mettre le paquet à ce niveau. Une valeur comprise entre 0,1µF et 0,47µF est largement suffisante, isolement 400V minimum, ce qui importe est sa qualité.
N.B. : c'est quoi HT 72?
C'est un condensateur de marque Eurofarad (EFD) actuellement Exxelia extrêmement rigide et très bien adapté à la haute tension, et très bon en liaison.
https://exxelia.com/fr/produits/detail/353/ht-72
NAN !
Jean-François Robert

Padawan
Super membre
Messages : 774
Enregistré le : ven. 18 juil. 2014 11:40
Localisation : Grenoble

Re: SE 6C4C - 6A5G

Message par Padawan »

Du coup, je ne vois pas de résistance 62k sur ton schéma où alors, je n'ai pas bien vue ... Dois-je la changer pour une 2W ?

Edit : Il y en a une de 68k sur ton schéma corrigé ... Est-ce celle là ? :)

Avatar du membre
damien
Membre no life
Messages : 3865
Enregistré le : mer. 9 févr. 2011 16:02
Localisation : Nancy

Re: SE 6C4C - 6A5G

Message par damien »

6336A a écrit :
mer. 8 janv. 2020 14:28

Pour en revenir au condensateur en // sur la résistance de cathode d'un tube. Le découplage de la résistance d'autopolarisation de la cathode :
- Introduit une constante de temps dans le grave :
- augmente le gain dynamique
- abaisse l'impédance dynamique de sortie
- altère la qualité des timbres.
OK. C'est désormais clair.
6336A a écrit :
mer. 8 janv. 2020 14:28
Sur le 1er étage, sa présence n'est absolument pas obligatoire, car : La perte de gain est minime, vu la très grande impédance d'entrée de l'étage suivant (liaison directe).

Mais sur l'étage de puissance monté en polarisation automatique comme dans notre cas (résistance de 750 ohm) il est obligatoire, l'impédance de charge du transfo est de 2,5K. Dans le cas contraire, il y aura mauvaise adaptation d'impédance entre la 6C4C et le primaire du transfo de sortie.
Ce condensateur doit être de grande qualité, je vous assure qu'il n'y a guère besoin d'avoir des oreilles exercées pour entendre la différence entre un MKP (par exemple) et un chimique ordinaire à cet endroit, qui plus est sur un ensemble moteur/pavillon.
OK
6336A a écrit :
mer. 8 janv. 2020 14:28
Pour le deuxième étage, sa présence est également indispensable. La résistance d'anode étant la même que celle la cathode (27K), le gain du tube sera unitaire si on ne découple pas. Et donc insuffisant pour attaquer la grille du tube de puissance. La résistance de cathode étant de 27K, inutile de mettre un 47µF. Un 4,7µF sera suffisant. Et là aussi, évitons le chimique.
Allez je me lance avec ma question bête. Quand on parle de "simple étage" il s'agit de cette attaque du tube de puissance? dans ce cas, c'est comme si on avait qu'un second étage?

Cf ce schéma, je ne vois qu'un seul condensateur sur la cathode de la 6C6.
307-6c6.png
307-6c6.png (21.2 Kio) Vu 681 fois
Chez moi j'ai mis en parallèle sur la résistance de la cathode de la 6c6 un sprague Atom 100uf 25V
6336A a écrit :
mer. 8 janv. 2020 14:28
Dernière chose, le condensateur de liaison. Sur le schéma 0,22µF/630V. Celui-ci est trrrrrrrrrrès important. Il faut faire comme Bigard et mettre le paquet à ce niveau. Une valeur comprise entre 0,1µF et 0,47µF est largement suffisante, isolement 400V minimum, ce qui importe est sa qualité.
Clair aussi. C'est donc le MKP vert sur les photos d'Alex.
Donc les actuels condos sur les cathodes d'Alex et sur les miennes sont de simples chimiques (de qualité ou non).
Il va donc falloir investir.
6336A a écrit :
mer. 8 janv. 2020 14:28
N.B. : c'est quoi HT 72?
C'est un condensateur de marque Eurofarad (EFD) actuellement Exxelia extrêmement rigide et très bien adapté à la haute tension, et très bon en liaison.
https://exxelia.com/fr/produits/detail/353/ht-72
Merci. Chez moi c'est un SCR MKP 0,47uf 400V
Damien

Cherche 1 haut-parleur pioneer pax15b / pax38b

Avatar du membre
6336A
Super membre
Messages : 956
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Re: SE 6C4C - 6A5G

Message par 6336A »

Edit : Il y en a une de 68k sur ton schéma corrigé ... Est-ce celle là ? :)
Oui. Si elle fait 1W, tu la changeS pour une 2W. Tu la verras vite, elle a du noircir un peu.
Clair aussi. C'est donc le MKP vert sur les photos d'Alex.
Le condensateur vert d'Alex n'est pas un MKP, c'est un polyester, 1µF/400V, UN EFD d'ailleurs.
Allez je me lance avec ma question bête. Quand on parle de "simple étage" il s'agit de cette attaque du tube de puissance? dans ce cas, c'est comme si on avait qu'un second étage?
Nan. Single end dans notre cas, signifie un seul tube de puissance en sortie. C'est le cas de l'ampli ci dessus, mais c'est aussi le cas du tien.
Simple étage signifie un seul étage. Ton ampli a deux étages. L'étage ampli en tension représenté par la pentode 6C6, et l'étage de puissance. La 6C6 a suffisamment de gain pour attaquer l'étage de puissance.
L'ampli de Pas d'avoine a 3 étages. 1/2 6SN7, une autre 1/2 6SN7, et l'étage de puissance. Les 2 x 1/2 6SN7 étant nécessaires pour attaquer la 2A3.
Dans ton cas, le condensateur de découplage (100µF) est obligatoire pour avoir un gain suffisant. Tu peux essayer (c'est même recommandé) de mettre un tantale solide (CTS13) de la même valeur, en 10V. Les muse nichicon non polarisés ne sont pas mal également.
Le 0,47µF doit être de la meilleure qualité possible. Le 10µF également est très important à l'écoute. Si tu peux mettre un MKP, ça n'en sera que mieux...
Modifié en dernier par 6336A le jeu. 9 janv. 2020 00:11, modifié 1 fois.
NAN !
Jean-François Robert

Avatar du membre
damien
Membre no life
Messages : 3865
Enregistré le : mer. 9 févr. 2011 16:02
Localisation : Nancy

Re: SE 6C4C - 6A5G

Message par damien »

Désolé, je détourne un peu le sujet d'Alex... mais je crois que ça centralise toutes ces questions de choix de condensateurs sur nos montages SE.

6336A a écrit :
mer. 8 janv. 2020 15:44

Nan. Single end dans notre cas, signifie un seul tube de puissance en sortie. C'est le cas de l'ampli ci dessus, mais c'est aussi le cas du tien.
Simple étage signifie un seul étage. Ton ampli a deux étages. L'étage ampli en tension représenté par la pentode 6C6, et l'étage de puissance. La 6C6 a suffisamment de gain pour attaquer l'étage de puissance.
L'ampli de Pas d'avoine a 3 étages. 1/2 6SN7, une autre 1/2 6SN7, et l'étage de puissance. Les 2 x 1/2 6SN7 étant nécessaires pour attaquer la 2A3.
OK. Très clair.

6336A a écrit :
mer. 8 janv. 2020 15:44
Dans ton cas, le condensateur de découplage (100µF) est obligatoire pour avoir un gain suffisant. Tu peux essayer (c'est même recommandé) de mettre un tantale solide (CTS13) de la même valeur, en 10V. Les muse nichicon non polarisés ne sont pas mal également.
OK, je testerai. Pour le moment j'ai ça : https://www.banzaimusic.com/Sprague-Atom-100uF-25V.html

6336A a écrit :
mer. 8 janv. 2020 15:44
Le 0,47µF doit être de la meilleure qualité possible.
OK aussi. J'ai ça pour le moment : https://www.banzaimusic.com/SCR-Audio-P ... -400V.html
Peut-on essayer des papiers huilés en liaison?

6336A a écrit :
mer. 8 janv. 2020 15:44
Le 10µF également est très important à l'écoute. Si tu peux mettre un MKP, ça n'en sera que mieux...
Toujours OK. Tu m'avais conseillé de diminuer un peu la valeur à 4,7uf pour une utilisation en médium aigu.
Modifié en dernier par damien le mer. 8 janv. 2020 16:08, modifié 1 fois.
Damien

Cherche 1 haut-parleur pioneer pax15b / pax38b

Padawan
Super membre
Messages : 774
Enregistré le : ven. 18 juil. 2014 11:40
Localisation : Grenoble

Re: SE 6C4C - 6A5G

Message par Padawan »

Ok, je regarderais ça lorsque je ferais les changements.

Je viens de regarder vite fait sur d'Audiophonics, ils ne semblent pas avoir ce type de résistances ... Où puis-je en trouver des bonnes ?

Répondre