Ortofon Quintet White Mono

Répondre
Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 6184
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Ortofon Quintet White Mono

Message par Klemp »

En préambule à la présentation de cette cellule mono, je vous propose un petit retour historique sur l' ère du microsillon.


L' histoire de la musique enregistrée sur disques phonographiques couvre plus d'un siècle. Mais il y a un peu plus d'un demi-siècle, à partir des années 1940, le vinyle moderne a commencé à prendre forme et à ressembler à ce que nous connaissons aujourd'hui. L' enregistreur sur bande magnétique était arrivé dans les studios ainsi que les graveurs sur laque de nitrate de cellulose avec burin en saphir, et le sillon en U est devenu la norme en utilisant un signal latéral coupe mono. A l' époque, Ortofon a influencé ce processus en 1946 en développant et produisant un burin graveur amélioré. Ce burin graveur a permis d'atteindre une limite de fréquence supérieure de 14 kHz, ce qui était bien au-delà de l'ancienne limite de 8 kHz.
Les enregistrements du début des années 1940 étaient en gomme laque "gros groove", et la lecture était faite généralement avec les deux types "de têtes", mécaniques ou électriques, utilisant une force d'appui très élevée. Les cellules utilisée de nos jours sont équipées de diamants, et pour les documents produits à cette époque, un stylet sphérique avec un rayon de 65μm est généralement la règle ... d' autres rayons sont parfois nécessaires .. 75 et parfois 85µm.


En 1948, le microsillon en vinyle est proposé au grand public.

Le processus de lancement de ce nouveau type d'enregistrement fut très long: Il a fallu développer une nouvelle et meilleure matière (qui est devenu ce que nous appelons communément maintenant vinyle), de nouveaux burins graveurs, de nouveaux enregistrements qui duraient un côté complet d' une face, et de nouvelles platines qui pouvaient lire à la vitesse de 33trs/mn. Mais aussi de nouveaux bras de lecture et cellules légères ont été nécessaires pour réduire de manière significative les plus de 100 grammes de force d' appui qui étaient courantes avec la gomme laque 78 trs/mn.

En 1948, Ortofon a lancé la première série de cellules à bobines mobiles. Les trois modèles: A, AD et C ont été construits autour du même générateur, qui en fait est encore utilisé dans les cellules SPU CG aujourd'hui.

Le type A est une cartouche standard robuste à faible masse et à la force d'appui élevée: jusqu'à 15 grammes sur 78 trs/mn et 7 grammes sur 33 trs/mn microsillon.
spu_a-25_copy.jpg
spu_a-25_copy.jpg (27.21 Kio) Vu 2551 fois
ortofon_spu_ab-78.jpg
ortofon_spu_ab-78.jpg (25.42 Kio) Vu 2551 fois
Ortofon_vintage_Mono_cartridges.png
Ortofon_vintage_Mono_cartridges.png (262.69 Kio) Vu 2551 fois
Dans les années 90, j' avais fait l' acquisition d' une Ortofon Type "C" Fonofilm connectée sur un transfo JS .... les résultats d' écoute étaient intéressants malgré un mauvais état des élastomères.
Je m' en suis séparé il y a déjà longtemps ... Elle doit faire aujourd' hui, une fois restaurée, le bonheur d' un amateur Japonais.
ortofon_spu_mono.jpg
ortofon_spu_mono.jpg (75.66 Kio) Vu 2551 fois
Parmi vous, certains se disent: "Mais pourquoi ne pas utiliser une cellule Stéréo pour lire aujourd' hui ces vieilles gravures monophoniques ? ""
Parce que les résultats d' écoute d' un vrai disque Mono lu avec une cellule Stéréo sont généralement en retrait. Les gravures dites "universelles" sont ici hors-propos .. car elles peuvent être lues à la fois par une cellule monophonique ou stéréophonique.
Sur un disque monophonique, la gravure est uniquement latérale ... sur un disque stéréophonique, la gravure est à la fois latérale et verticale.
On peut toujours (je sais que certains amateurs le font) shunter électriquement les sorties d' une cellule Stéréo afin de "tenter" de supprimer la composante verticale ... mais structurellement, il n' y a que les cellules conçues pour lire les disques monophoniques qui y réussisses.

Les qualités techniques et artistiques de certains enregistrements microsillons monophoniques sont telles que de très nombreux manufacturiers de cellules proposent à nouveau des versions "mono" dans leurs gammes.
Dynavector, Lyra, Grado, Denon, Audio-Technica, Shelter ont tous au moins un modèle mono au catalogue ... Ortofon en propose trois ... dans les séries 2M, Quintet et Cadenza.

C' est la version Quintet White que je vous présente.
P1150889 (Copier).JPG
P1150889 (Copier).JPG (203.6 Kio) Vu 2551 fois
P1150895 (Copier).JPG
P1150895 (Copier).JPG (209.78 Kio) Vu 2551 fois
Jean
Avatar du membre
Gromiton
Super Modérateur
Messages : 2933
Enregistré le : mer. 17 févr. 2010 00:36
Localisation : Paris
Contact :

Re: Ortofon Quintet White

Message par Gromiton »

Superbement bien amené comme à ton habitude. :jap: Toujours un plaisir à lire.
Cyril : gourmand jusqu'aux oreilles :miam:
Avatar du membre
pionroi
Super Modérateur
Messages : 5424
Enregistré le : dim. 3 avr. 2011 18:05
Localisation : 33

Re: Ortofon Quintet White

Message par pionroi »

Alors là Jean :merci: c'est justement cette cellule sur laquelle je me penche depuis quelques semaines et que je projette d'acheter pour écouter les quelques LPs en mono que j'ai.
J'attends la suite :miam:
écoutons sans œillères.

Georges
Avatar du membre
pvphil
Membre no life
Messages : 2040
Enregistré le : jeu. 10 avr. 2014 12:19
Localisation : 83 Var coté mer

Re: Ortofon Quintet White

Message par pvphil »

:hello:

Merci et très intéressant.

Je me demandais pourquoi les constructeurs de cellules faisaient encore des modèles mono !

Elles sont souvent sur des teintes de gris d'ailleurs, Ortofon 2M 78, 2M mono, MC Cadenza Mono, etc etc à la différence des Red , Blue, etc .

Maintenant je sais pourquoi .

:cow:
Philippe ....88 notes et Jazz , Bossa , Nougaro, Compas...
Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 6184
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: Ortofon Quintet White

Message par Klemp »

C' est une cellule à bobine mobile issue de la dernière gamme de cellules Ortofon qui remplace les séries Vivo, Rondo ainsi que la série des MC10, 20 et 30.
Elle se situe qualitativement entre la série à aimant mobile 2M et la série à bobines mobiles Cadenza.

Les Quintet bénéficient des progrès réalisés dans le domaine de la micro-mécanique et de la transmission des vibrations, a une structure en ABS et aluminium ... au toucher, on dirait de la céramique. Si on tapote sur le corps de la cellule, pas de résonance .. un son très mat.

Elle est équipée d' aimants néodyme.

Voici ses caractéristiques:

Output voltage at 1 kHz 5 cm/sec 0.3 mV
Frequency range at -3 dB 20-25.000 Hz
Frequency response 20 Hz - 20 kHz +/-2.0 dB
Tracking ability at 315 Hz at recommended tracking force *) 70 μm
Compliance, dynamic, lateral 15 μm/mN
Stylus type Nude Elliptical
Stylus tip radius r/R 8/18 μm
Tracking force range 2.1-2.5 g (21-25 mN)
Tracking force recommended 2.3 g (23 mN)
Tracking angle 20º
Internal impedance, DC resistance 5 Ohm
Recommended load impedance >20 Ohm
Cartridge body material ABS/Aluminium
Coil wire material Pure 4-nines silver/Ag
Cartridge colour White
Cartridge weight 9 g


Le montage doit tenir compte des points d' appuis sur le porte-cellule, au nombre de trois, un devant, deux derrière ... c' est une caractéristique que l' on retrouve sur le montage des Jubilee, Kontrapunkt, Cadenza et Windfeld. Il faut veiller à ne pas serrer plus une vis de maintient que l' autre et vérifier visuellement que le positionnement est correct.

Sur cette photo, on voit nettement l' espace entre le porte-cellule et le corps de la cellule.
P1150887 (Copier).JPG
P1150887 (Copier).JPG (212.32 Kio) Vu 2500 fois
J' ai effectué les premiers essais sur un bras Dynavector DV-505, parfaitement adapté en masse et inertie à ce type de cellule. Sur une cellule neuve, on peut utiliser la force d' appui minimale préconisée par le constructeur.
Sur la Thorens TD124, l' attirance magnétique du plateau impose une réduction de l' ordre de 0,5 à 0,6 gramme pour être dans les "clous". Ensuite, c' est l' oreille qui décide.
P1150889 (Copier).JPG
P1150889 (Copier).JPG (203.6 Kio) Vu 2500 fois
Cette Quintet mono possède un niveau de sortie élevé, supérieur il me semble à celui d' une Denon DL103.
Il est recommandé une charge > à 20 ohms .... après plusieurs essais sur transfos EMT, Fidelity Research, UTC, prépré Ortofon, j' ai choisi les UTC A-11, augmenté la charge primaire de 50 à 200ohms ce qui réduit le gain de 1:32 à 1:16 avec une charge secondaire de 50Kohms.
P1150894 (Copier).JPG
P1150894 (Copier).JPG (271.33 Kio) Vu 2500 fois
La cellule n' est pas rodée, il lui faut environ 50 heures pour que l' ensemble équipage mobile/suspension se 'mette en place', mais déjà le résultat dépasse mes espérances. En dehors de la disparition du bruit de surface et parasites caractéristiques des gravures monophoniques, lisibilité, précision, clarté et surtout une dynamique incroyable ... on redécouvre ces merveilleuses gravures avec cette cellule ...
P1150903 (Copier).JPG
P1150903 (Copier).JPG (211.33 Kio) Vu 2500 fois
Quelques vues du diamant et de l' équipage mobile
P1150883 (Copier).JPG
P1150883 (Copier).JPG (205.23 Kio) Vu 2500 fois
P1150884 (Copier).JPG
P1150884 (Copier).JPG (184.38 Kio) Vu 2500 fois
P1150885 (Copier).JPG
P1150885 (Copier).JPG (181.88 Kio) Vu 2500 fois
Jean
Avatar du membre
phil du 95
Membre extraterrestre
Messages : 15272
Enregistré le : dim. 20 déc. 2009 18:33
Localisation : Nord est du Val d'Oise,proche de l'Oise et de la Corrèze parfois !

Re: Ortofon Quintet White

Message par phil du 95 »

Bah , on vient encore d'en apprendre :jap:
merci Jean pour ce post , et c'est bien plus que sympa de partager tes connaissances .. :as:
Avatar du membre
dylanjumpman
Membre no life
Messages : 2336
Enregistré le : sam. 1 janv. 2011 23:22
Localisation : 7-8 easy

Re: Ortofon Quintet White

Message par dylanjumpman »

super post, j'ai appris pleins de trucs :mossieurpropre:

je serai par contre intransigeant pour l'A T :mdr2:
Comment c'est loin...
Dadatimi
Membre V.I.P
Messages : 6062
Enregistré le : lun. 9 nov. 2009 20:21

Re: Ortofon Quintet White Mono

Message par Dadatimi »

Chouette, comme d'hab'

D'ailleurs, tu avais quelles céllules mono ... ? Je n'ai pas souvenir d'en avoir vu une de montée..
Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 6184
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: Ortofon Quintet White Mono

Message par Klemp »

Je ne pense pas que tu ais vu l' Ortofon Type C ... en 'vraies' cellules Mono, il me restait une Decca et une GE.

Celle-ci est nettement plus performante à tous points de vue. La lisibilité d' une cellule mono moderne n' a rien à voir avec la raideur des anciennes qui dépassaient à grand peine les 2 ou 3 μm/mN de compliance latérale.
Jean
Avatar du membre
el blue
Membre honoraire
Messages : 407
Enregistré le : sam. 13 nov. 2010 22:50
Localisation : BZH sud

Re: Ortofon Quintet White Mono

Message par el blue »

Chouette pour cette présentation et cette "explication" sur le mono et les différentes gravures/dates.
Bonne ziq.
Merci.
LB.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message