Western Electric 300B Reissue

Un chauffage pour l'hiver et du miel pour les oreilles.
Répondre
Avatar du membre
Maxime1123
Membre honoraire
Messages : 377
Enregistré le : mer. 13 avr. 2016 15:39

Western Electric 300B Reissue

Message par Maxime1123 »

Bonjour tout le monde,

Après une poignée de semaines d'écoutes il est temps de venir vous en parler avant que mes souvenirs ne s'étiolent et que j'oublie les points de comparaison avec mes anciens tubes.

Je vous livre donc un retour très subjectif sur ces tubes dont les anciennes versions du début du XXe siècle sont devenues légendaires mais dont les versions modernes semblent rester assez discrètes (sûrement peu vendues).

Il y a tout de même quelques gages à garder à l'esprit : ces tubes auraient été construits avec le (quasi) même outil de production que les anciennes versions et WE précise avoir réussi à rappeler quelques techniciens et ingénieurs présents sur les anciennes versions. Les matériaux utilisés sont dits au plus près de ce qui se faisait à l'époque, exclusivement d'origine US, et la méthode est dite similaire. La rémanence de leur qualité de fabrication est donc un pari modérément risqué et la durée de vie est annoncée pour 40.000 H par le constructeur. Par contre aucune certitude sur l'écoute à ce stade.

De plus, n'espérez pas que je compare avec les versions les plus anciennes car je ne les ai jamais eu entre mes mains et leur indétrônable réputation ne sera pas remise en cause ici. Mon référentiel s'arrête aux Shuguang (à peine correctes je trouve), d'origine sur mes amplis, puis aux tubes Cetron, que j'ai énormément écoutés et aimés.

Les tubes que je vous présente datent de 2005 et représentent, si je ne m'abuse, la troisième réédition des 300B WE. Je les ai achetés neufs avec les mesures suivantes. WE annonce les avoir fait fonctionner 200h en banc d'essai avant de procéder aux tests et appairages.
DSC00413.JPG
DSC00413.JPG (181.19 Kio) Vu 1485 fois
Dès leur réception, je me sens un vrai gamin, psychologiquement presque près prêt à avoir fait le pire achat du monde et m'en vouloir.

J'écoute sur : DAC Counterpoint DA-10, Sony TA-E88, Halgorythme 300B blocs mono, Klispch La Scala. J'ai de quoi multi-amplifier mais je n'ai pas encore attaqué l'expérience.

Je prépare une playlist de mes morceaux favoris et que je connais par coeur. Je laisse chauffer 1h30.

Je m'assieds, je lance la musique... Et il est des impressions immédiates. Je rappelle que mon point de référence ici sera les Cetron :

1) le médium : une impression flagrante de douceur en émane, une grande précision, beaucoup d'air et d'espace. Cette première impression m'a presque déçu car le médium m'a semblé (totalement à tort) plus effacé que sur les Cetron. Après quelques secondes/minutes je comprends surtout que la distortion ressentie semble inférieure à mes précédents tubes, ôtant les dérives flatteuses que je n'avais pas remarquées, ce qui apporte une grande sensation de plénitude, jamais obtenue dans ce registre sur mon système. Le peu de duretés encore présentes sur les enregistrements et sons les plus difficiles tendent encore plus à s'effacer et la texture du médium à se dessiner encore mieux. Dans les voix certes, mais dans les cordes et instruments à vent aussi. Je porte mon attention sur des sons et des nuances que je remarquais moins.

2) la scène : je ne la ressens pas forcément plus large qu'avec les Cetron. Mais je la ressens immédiatement plus "liée", plus cohérente. Le placement me semble amélioré. les instruments prennent place de façon plus précise dans les diagonales et les plans. Ils semblent s'installer à plus d'emplacements que ce à quoi j'étais habitué chez moi. Par ailleurs, le sentiment général est une meilleure profondeur mais aussi une capacité du son à mieux se détacher des enceintes et remplir la pièce d'écoute. C'est beau, la scène me dit "je suis magistrale mais je m'en fous c'est facile".

3) le bas-médium / grave : Comme pour le médium, j'ai d'abord cru à une déception. En effet, les Scala ont l'avantage d'un bas médium / haut grave très tendu et expressif que j'ai eu l'impression de sentir en retrait, moins "vibrant". En continuant mes écoutes, l'impression est la même que pour le médium : ce registre est moins flatteur et meilleur. Mon pavillon grave donne moins de resonance (flatteuse sur une contre basse par exemple) et plus de "vérité", ce qui apporte à l'instrument grave un corps et un positionnement également plus vrai, plus réel. Je crois que le timbre est également mieux. Le grave des Scala est donné pour 47Hz à -4db donc ça n'a pas valeur d'absolu mais le résultat est indéniable, l'amélioration est là aussi ! Ce qui n'a pas manqué de me surprendre d'ailleurs...

4) les aigus : pas d'hésitation, ça file mieux, ça claque mieux, ça se diffuse mieux et se positionnement mieux. Les Scala sont données pour 17kHz alors cela n'a pas valeur d'absolu non plus. Et on parle de 300B... on ne les attends ni sur le grave ni sur l'aigu, et pourtant c'est mieux.

5) la sensation : j'essaye d'exprimer ici mon ressenti le plus immédiat pour mettre des mots sur le type d'écoute. Et ce qui me fit dire, presque immédiatement, que j'avais les meilleurs tubes que je n'avais jamais possédés, fût l'effet GROS FRISSON !! Immédiatement, les morceaux que je connaissais par coeur, ont pris un "tout" qui m'a tiré une sensibilité et un plaisir qui donne envie d'écouter encore et encore et encore. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait :) Je dirais qu'il y a un "je ne sais quoi" de naturel et de beau dans le timbre et l'espace.
DSC00409.JPG
DSC00409.JPG (145.88 Kio) Vu 1485 fois
En conclusion je suis assez catégorique : le type d'écoute produite par ces tubes est un petit bon en avant par rapport à mes standards. Un petit bon certes, mais faire un bon à ce niveau est notable. Car vous le savez bien, les Cetron ont déjà leur petite réputation bien méritée et sûrement un des meilleurs choix en 300B. Si j'ai été immédiatement persuadé d'avoir fait le bon choix en passant d'abord sur des enceintes de ce niveau de rendement, l'arrivée du tube (EL84) le confirma, l'arrivée de la 300B encore plus, des Cetron encore mieux et, in fine, de ces WE ! Donc clairement, aucun regret. Si ces tubes confirment leur durée de vie annoncée, c'est un même un bon investissement.

J'ai bien sûr pris le soin de les apporter chez Thierry pour savoir ce qu'il en pensait (et surtout pour les écouter sur son système que je commence à connaître un peu et que je jalouse secrètement). S'il souhaite nous donner son retour d'expérience... :)

Bien à vous.

Maxime

Avatar du membre
Klemp
Administrateur du site
Messages : 6178
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 22:39
Localisation : Toujours dans mon terrier

Re: Western Electric 300B - réédition

Message par Klemp »

Merci Maxime :jap:
Jean

Avatar du membre
Kikook
Administrateur du site
Messages : 5641
Enregistré le : ven. 6 nov. 2009 21:10
Localisation : devant les VOT.

Re: Western Electric 300B - réédition

Message par Kikook »

Bonjour Maxime, j'en ai parlé ici : https://www.audiovintage.fr/leforum/vie ... 70&t=59839

Heureux que ça marche chez toi aussi :) et que tes blocs 300B fonctionnent toujours (pour le moment).
Don"t think twice, it's all right.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Thierry

Avatar du membre
6336A
Membre éminent
Messages : 1049
Enregistré le : mer. 27 févr. 2019 09:20

Re: Western Electric 300B - réédition

Message par 6336A »

Oui, merci beaucoup. :jap: J''utilise actuellement également des Cetron, les dernières... mais après... ?
NAN !
Jean-François Robert

Avatar du membre
Maxime1123
Membre honoraire
Messages : 377
Enregistré le : mer. 13 avr. 2016 15:39

Re: Western Electric 300B - réédition

Message par Maxime1123 »

Ha mince Thierry je n'avais pas vu ton post ! Si tu veux raccrocher les deux n'hésites pas :)

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message