Juke Box - les cinglés du Single ...

La base de notre passion !
Répondre
Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par Texas Rangers »

:hello:

Excellente ta programmation grievous !

Je ne connaissais les Groundhogs que de nom. Pas mal du tout ce groupe. La formule trio n'a aucun impact tant, comme tu le dis, les musiciens assurent.
Pas étonnant qu'ils aient eu l'honneur d'accompagner des pointures comme John Lee Hooker.

Quant aux Irrésistibles, j'ai un CD qui compile tous leurs titres :yes!: , sauf "Petit papa Noël". Voilà un groupe qui n'a pas eu la carrière qu'il méritait. Sa musique était riche sans être pédante.

Ce soir, je ne vais pas chercher de midi à 14 heures :
- A ma gauche Vaya Con Dios "Just a friend of mine" (1987)
vaya con dios.jpg
vaya con dios.jpg (50.36 Kio) Vu 999 fois
face A :

Face B : "You let me down"


- A ma droite, Arthur Smith et son inusable "Guitare boogie"
mon 45 tours d'arthur smith.jpg
mon 45 tours d'arthur smith.jpg (110.63 Kio) Vu 999 fois
face A :
J'ai même vu un cheval de bois dans un manège qui dansait à sabots perdus !! Le must du must !!!!!!
Face B : "Banjo rag"


Vaya Con Dios, la bio expresse :

1) composition :

- Dani Klein : chant
- Carmelo Prestigiacomo : guitariste et compositeur. C'est à lui que l'on doit cette couleur musicale spécifique.
- Willy Lambregt : guitare
- Jean-Michel Gielen : guitare
- Dirk Schoufs : contrebasse
- Marc De Meersman : batterie, très vite remplacé par Philippe Allaert

2) Son histoire :

Il s'agit d'un groupe belge fondé en 1986 qui, un an plus tard, connaîtra une renommée internationale grâce au titre "Just a friend of mine" qui envahit les ondes et se vend comme des petits pains. Style épuré aux accents hispaniques mais également influencé par le jazz de Django, les Vaya Con Dios font mouche à l'heure où le rockabilly revival fait ses valises. Ils constituent une sorte d'été indien musical.
L'année suivante, sortira le single "Puerto Rico" qui obtiendra également un joli succès.
Le groupe connaîtra très vite des mouvements de personnels mais cela n'affectera guère sa carrière qui se poursuivra jusqu'en 1996. En france par contre, après "Puerto Rico", Vaya Con Dios aura beau alimenter les bacs des disquaires avec des singles et des albums nouveaux, la guinguette "Au tube en or" avait irrémédiablement fermé ses volets. De 1987 à 2014, ils font paraître 21 singles et 6 albums.

L'égérie et chanteuse Dani Klein reviendra en 1999 avec "Purple Prose", avant de redonner vie à Vaya Con Dios en 2004 (sortie d'un album puis tournées). Ils ont donné leur dernier concert à Forest National le 25 octobre 2014.

Arthur Smith, la bio expresse :


Il faudrait 2 heures pour narrer l'histoire d'Arthur Smith. Disons en gros que c'est un guitariste et joueur de banjo américain qui, non seulement avait plusieurs cordes à sa gratte, mais également à son arc puisque durant sa looooongue carrière il a été musicien, animateur de radio, producteur, etc ...
Arthur Smith (1921 - 2014) est né en Caroline du Sud. Sa carrière a débuté avant la 2ème guerre mondiale. Il a composé "Guitar boogie" en 1945. C'est son titre le plus célèbre, grâce auquel il est devenu millionnaire et surnommé depuis lors Arthur Guitar Boogie Smith, ce qui avait aussi comme vertu, de ne pas le confondre avec le célèbre violoniste de country and western Fiddlin' Arthur Smith.
Arthur guitar boogie Smith a été couvert d'éloges, de distinctions et d'hommages divers. Son style a influencé des centaines de musiciens, comme Glen Campbell, les Ventures et tous les guitaristes de musique Surf (ex : the Surfaris, the Lively Ones, the Truants, etc ...).
33 tours arthur smith.jpg
33 tours arthur smith.jpg (54.95 Kio) Vu 999 fois

Avatar du membre
grievousangel
Super Modérateur
Messages : 3751
Enregistré le : sam. 7 août 2010 14:58
Localisation : 59

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par grievousangel »

Il y a des mystères parfois, qui font qu'on se surprend à aimer des choses que l'on devrait détester, aucune explication rationnelle, c'est comme ça et je n'ai jamais compris pourquoi j'aime bien Nicole Croisille et certaines de ses chansons ...

Nicole Croisille est une chanteuse, danseuse, mime et actrice (théatre et cinéma) française, née le 9 octobre 1936 à Neuilly-sur-Seine.
Elle est une des seules chanteuses françaises à ne pas être ridicule quand elle chante en Anglais. Elle possède une voix puissante à la tessiture étendue. Souvent un parallèle est fait entre sa carrière et celle de Claude Nougaro, sans doute par rapport à leur attirance commune vers le Jazz et les musiques noires et brésiliennes. Elle a mené une carrière riche en dehors des modes éphémères.

J'ai fait le choix d'un 45 tours de 1975 ... souvenirs, souvenirs :

Nicole Croisille - 1975 - Une femme avec toi / C'est comme un arc en ciel
femme.jpg
femme.jpg (119.26 Kio) Vu 980 fois
Face 1 :

Face 2 :

Aujourd'hui, à 80 ans, Nicole Croisille n'a toujours pas baissé les bras et reste très active.
Robert (59)

Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire ...

Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par Texas Rangers »

:hello: bonjour à tous


Il y a des mystères parfois, qui font qu'on se surprend à aimer des choses que l'on devrait détester, aucune explication rationnelle, c'est comme ça et je n'ai jamais compris pourquoi j'aime bien Nicole Croisille et certaines de ses chansons ...

C'est ce que nous appelions autrefois et entre nous les "inavouables" :lol:
Mais pourquoi donc céder à la pression de conformité et snober certaines musiques, sous le fallacieux prétexte qu'elles n'entrent pas dans la "personnalité" que l'on aime à exhiber ... ou que les autres se font de nous ?

A mon humble avis, les goûts ne se commandent pas, ne se réglementent pas, ne se régissent pas. Et c'est d'autant plus vrai en musique. J'en ai vus, dans mon adolescence, des potes planquer leurs albums ou leurs singles de France Gall ou de Sheila par peur du ridicule.

Peut-être étais-je (et le suis encore) inconscient, mais quand j'aime une musique, peu me chaud de savoir que c'est de la variété (et alors ?) ou qu'elle est interprétée par "çui-ci ou "çui-là", ou encore qu'elle participe au Grand Prix de l'Eurovision et que sais-je encore. J'aime l'écouter, un point c'est tout et, s'il échet, j'achète l'album (si ça vaut le coup/coût) ou bien uniquement le single :casque: .

La preuve par l'exemple :
natasha st pier.jpg
natasha st pier.jpg (22.28 Kio) Vu 968 fois


Cette chanson de Natasha St-Pier (native de la "belle province") me donne le frisson, tant je la trouve admirable. Quelle voix, quelle musique, quelles paroles !
Elle défendait les couleurs de la France en 2001 au Concours de l'Eurovision qui se déroulait à Copenhague. Elle a fini 4ème.
Ma petite dernière avait cassé sa tirelire pour m'offrir le single à l'occasion de la fête des pères.

Face B (à toutes fins utiles) : "près d'une autre"

Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par Texas Rangers »

@ grievousangel :

Excellent ce Nicole Croisille. Les nombreux (et érudits) amateurs présents ici doivent le savoir, l'amie Nicole est une grande chanteuse de jazz. Elle a été l'amie de Claude Nougaro, avec qui elle partageait cette passion. Au début des sixties, ill aurait dû lui écrire des chansons, mais son succès était tel, que le projet n'a pas pu se concrétiser.
En 1967, sous le pseudonyme éphémère de Tuesday Jackson, elle enregistre "I never leave you", la bande originale du film "Les Jeunes loups". Ce titre fera un véritable tabac :
tuesday_jackson_(nicole_croisille)-ill_never_leave_you_s.jpg
tuesday_jackson_(nicole_croisille)-ill_never_leave_you_s.jpg (15.27 Kio) Vu 962 fois
face A : "I never leave you"

Face B : "This world"
non disponible sur Youtube
45 tours tuesday jackson face B.jpg
45 tours tuesday jackson face B.jpg (151.4 Kio) Vu 962 fois
J'avais récupéré ce 45 tours en 1971, à l'issue d'une surprise-partie, dans des conditions surprenantes : il n'était à personne. :whistle:
C'est ainsi qu'il devînt à moi. :lol:
Ses "parents indignes" ont dû le faire tourner avec une pointe de lecture digne d'un poinçon de cordonnier. Si le verso était nickel, la face A quant à elle, sautait, grattait, s'époumonait à un point tel que je ne l'écoutais plus. Et puis, à force de soins répétés, la qualité sonore s'est améliorée au fil des écoutes. Ce n'est pas Byzance, on voit que "ça" a du vécu, mais bon, c'est jouable.
Mais ce sont les "cha ba da ba" de "un homme et une femme", la chanson du film de Claude Lelouch (1966), qu'elle interprétait en duo avec Pierre Barouh, qui l'a révèleront au grand public.

Avatar du membre
JGN
Membre honoraire
Messages : 230
Enregistré le : jeu. 16 févr. 2012 18:39
Localisation : Bordeaux

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par JGN »

Ce n'est pas pour rajouter une présentation ou un commentaire sur un single, c'est pour l'ensemble de votre œuvre à tous.
Je me suis baladé sur ce post, un vrai plaisir, ces enchainements de disques, avec les musiques, les infos et les bios.
Du tout bon . :miam: :yes!:
Merci, mais il faut continuer, j'aime bien !!! :genial:

Et ce choix d'un format permet la variété en passant d'un genre, d'un groupe, d'un chanteur à l'autre dans le temps, ce qui rajoute de l’intérêt a ces (re)découvertes .
Du coup je sens que je vais booster ma collection de petites galettes, où il y a même déjà quelques singles.
Et le son des 45 trm ? Parfois étonnant de qualité.
Fin du HS :D
Plein de ouate, pour le confort.

Avatar du membre
grievousangel
Super Modérateur
Messages : 3751
Enregistré le : sam. 7 août 2010 14:58
Localisation : 59

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par grievousangel »

JGN a écrit :Je me suis baladé sur ce post, un vrai plaisir, ces enchaînements de disques, avec les musiques, les infos et les bios.
Du tout bon . :miam: :yes!:
Merci, mais il faut continuer, j'aime bien !!! :genial:
Merci à toi pour tes encouragements, Texas et moi prenons du plaisir à présenter et partager les disques que nous aimons ...
Cependant, parfois on se sent un peu seuls et on aimerait découvrir les préférences d'autres membres ...
Personnellement, j'ai découvert beaucoup dans les présentations de Texas et des quelques membres qui ont enrichi cette rubrique et comme toi j'ai envie que ça continue, aussi n'hésitez pas à nous présenter les Singles de vos 15 ans, de vos rencontres, de vos nuits blanches, de votre mariage ou que sais-je !
Robert (59)

Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire ...

Avatar du membre
grievousangel
Super Modérateur
Messages : 3751
Enregistré le : sam. 7 août 2010 14:58
Localisation : 59

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par grievousangel »

Octobre 1983, On entend la voix de Feargal Sharkey, non pas au sein du groupe punk irlandais des Undertones mais de Assembly, groupe créé par Vince Clarke (Depeche Mode, Yazoo, Erasure). Plus étonnant encore est la présence de Clem Clemson, guitariste de progressive rock, qui fit les beaux jours de Bakerloo, Colosseum ou Humble Pie et a accompagné Roger Waters, Jon Anderson et pas mal d'autres.

Le morceau est resté de nombreuses semaines dans les charts britanniques sans toutefois atteindre le N°1 !

The Assembly - 1983 - Never Never
never.jpg
never.jpg (41.44 Kio) Vu 947 fois
Face 1 :

Face 2 :
Assembly.jpg
Assembly.jpg (14.58 Kio) Vu 947 fois
Photo attribuée à Assembly, si on reconnait bien Vince Clarke et Feargal Sharkey, le troisième personnage ne semble pas être Clem Clemson.
Robert (59)

Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire ...

Avatar du membre
grievousangel
Super Modérateur
Messages : 3751
Enregistré le : sam. 7 août 2010 14:58
Localisation : 59

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par grievousangel »

Frijid Pink était un groupe originaire de Brighton, commune voisine de Detroit dans le Michigan aux États-Unis.

Leurs 2 premiers singles étaient restés lettres mortes, mais le troisième qui proposait une version toute en distorsion et stridences
de "House of the Rising Sun" allait faire Jackpot.
Le titre a atteint les sommets des hits parades :
No. 7 aux USA Billboard Hot 100
No. 3 au Canada,
No. 1 en Allemagne,
No. 4 au Royaume Uni.

Le titre avait déjà fait les beaux jours des Animals de Eric Burdon quelques années plus tôt. La chanson était un standard de Folk Song traditionnel déjà maintes fois repris : Nina Simone, Bob Dylan et même Johnny Hallyday.

Membres :
Thomas Beaudry - Chant,
Gary Ray Thompson - Guitare,
Larry Zelanka - Claviers,
Rick Stevens - batterie.
R-6392914-1418202883-6126.jpeg.jpg
R-6392914-1418202883-6126.jpeg.jpg (96.98 Kio) Vu 937 fois
Face 1 :

Face 2 :

Malgré de nombreux autres efforts, Fijid Pink n'allait pas réitérer ce succés.
1969 "Tell Me Why" / "Cryin' Shame" (Parrot 334)
1969 "Drivin' Blues" / "God Gave Me You" (Parrot 340)
1969 "House of the Rising Sun" / "Drivin' Blues" (Parrot 341)
1970 "House of the Rising Sun" / "Drivin' Blues" (Deram 17044); France
1970 "Sing a Song for Freedom" / "End of the Line" (Parrot 349)
1970 "Heartbreak Hotel" / "Bye Bye Blues" (Parrot 352)
1971 "Music for the People" / "Sloony" (Parrot 355)
1971 "We're Gonna Be There" / "Shortly Kline" (Parrot 358)
1972 "I Love Her" / "Lost Son" (Parrot 360)
1972 "Earth Omen" / "Lazy Day" (Lion 115)
1972 "Go Now" / "Lazy Day" (Lion 136)
1973 "Rainbow Rider" / "Earth Omen" (MGM 2006130)
1973 "Big Betty" / "Shady Lady" (Lion 158) 1973
Robert (59)

Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire ...

Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par Texas Rangers »

:hello:

En ce jour de janvier 1971, mes pas me conduisent à la F.C, en quête DU 30 cm live de Jerry Lee Lewis que m’avait recommandé un « vieux » rocker de mes amis (« Live au Star Club de Hambourg »). En cherchant suivant l’ordre alphabétique, je tombe nez à nez sur cet album du groupe « It’s a Beautiful Day », dont j’avais lu une excellente critique dans la presse musicale :
album It's a Beautiful Day.jpg
album It's a Beautiful Day.jpg (108.4 Kio) Vu 930 fois
En cabine d’écoute, « White Bird » me séduit immédiatement. N’étant pas un fondu de musique planante ni d’acid rock, je décide d’acquérir uniquement le 45 tours qui comporte « l'oiseau blanc ». Longtemps, cette petite galette de rien du tout a tourné sur mes platines au sein d’une sélection regroupant pêle-mêle les Ten Years After, Creedence Clearwater Revival, Chicken Shack, Kinks, Who, etc … , avant de disparaître dans les tréfonds de mes cartons de SP.
C’est au cours d’une réorganisation complète de ma discothèque (nettoyage, rafistolage des pochettes, classement par genre et recensement informatique), que j’ai redécouvert avec plaisir ce 45 tours qui s’empoussiérait depuis si longtemps.
Et là, je constate que cette musique, pour représentative qu’elle soit d’une époque où tout s’intellectualisait, n’a pourtant rien perdu de sa fraîcheur initiale, même si j’aime moins "Wasted union blues" sur la face B.
its-a-beautiful-day-white-bird - pochette de mon 45 tours.jpg
its-a-beautiful-day-white-bird - pochette de mon 45 tours.jpg (91.51 Kio) Vu 930 fois
face A : "White bird"
it's a beautiful day  white bird   face 2.jpg
it's a beautiful day white bird face 2.jpg (12.53 Kio) Vu 930 fois
face B : "Wasted union blues"


"It’s a beautiful Day”, sa bio expresse :

1) Composition :
- David Laflamme : chant – violon
- Pattie Santos : chant
- Linda Laflamme : clavier (remplacée dès le 2ème LP par Fred Webb)
- Hal Wagenet : guitare
- Mitchell Holman : guitare basse
- Val Fuentes : batterie

2) Son parcours :

Formation psychédélique fondée en 1967 à San Francisco, dans le sillage des Grateful Dead et Jefferson Airplane, qui deviendra célèbre dans la baie de San Francisco, avant d’accéder à la renommée internationale l’année suivante, grâce au premier album éponyme qui contient le fameux « White Bird » leur plus grand succès.
Néanmoins, d’autres titres du LP forgent la réputation des « It’s a Beautiful Day », tels « Time is », Hot summer day », « Wasted union blues » ou « Bombay calling », créé par le saxophoniste de jazz Vince Wallace. Les lignes mélodiques de ce dernier morceau seront pompées quelque temps plus tard par Deep Purple qui en fera « Child in time », morceau emblématique de l’album « In Rock » en 1970.

1970 verra également la sortie de leur 2ème album (« Marrying Maiden ») auquel participe Jerry Garcia. Un succès pérenne s’installe et le groupe poursuit sa carrière jusqu’en 1974. A noter que le concert donné au Carnegie Hall en 1972 a été immortalisé sur vinyle. Ce disque constitue aujourd’hui encore un must pour les amateurs du genre.

« It’s a Beautiful Day » se reforme en 1997, mais seuls deux membres originaux subsistent : le chanteur/violoniste David Laflamme et le batteur Val Fuentes.

Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Juke Box - les cinglés du Single ...

Message par Texas Rangers »

JGN a écrit :Ce n'est pas pour rajouter une présentation ou un commentaire sur un single, c'est pour l'ensemble de votre œuvre à tous.
Je me suis baladé sur ce post, un vrai plaisir, ces enchainements de disques, avec les musiques, les infos et les bios.
Du tout bon . :miam: :yes!:
Merci, mais il faut continuer, j'aime bien !!! :genial:

Et ce choix d'un format permet la variété en passant d'un genre, d'un groupe, d'un chanteur à l'autre dans le temps, ce qui rajoute de l’intérêt a ces (re)découvertes .
Du coup je sens que je vais booster ma collection de petites galettes, où il y a même déjà quelques singles.
Et le son des 45 trm ? Parfois étonnant de qualité.
Fin du HS :D
Bonjour JGN !

Permets-moi également de te remercier pour tes très beaux compliments. Partager nos passions et savoir que certaines d'entre elles sont des découvertes très appréciées, fait toujours chaud au coeur. S'agissant d'un forum vintage, il est à mon sens important, essentiel, que ceux qui peuvent se réclamer de "l'ère vintage", témoignent et transmettent leurs souvenirs de façon ludique.
C'est ce que nous faisons avec, pour ce qui me concerne, toutes les imperfections qu'engendre mon bavardage ... :lol:

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message