Musique d'ambiance

La base de notre passion !
Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Musique d'ambiance

Message par Texas Rangers »

Ce topic descend, descend ... :pascontent:

Evoquer de façon exhaustive la carrière de Franck Pourcel, c'est l'assurance de soumettre le néophyte à la lecture d'un pavé d'autant plus indigeste qu'il n'en retiendra que 1% et encore ... Alors, quitte à zapper quelques faits d'armes, restons dans les généralités.

Le parcours professionnel de Franck Pourcel (1913-2000), débute en 1952 alors qu’il est violoniste dans une petite formation classique. Il conquiert ses galons de chef d'orchestre en 1959, grâce à sa version instrumentale de "Only you " qui se vend à des millions d'exemplaires aux Etats-Unis. Il devient ainsi le 1er chef d'orchestre français à y rencontrer la célébrité. Celle-ci ne se démentira pas. Sa grande notoriété internationale lui a valu de diriger les formations les plus prestigieuses comme le London Symphony Orchestra.
Célèbre dans le monde entier, il est non seulement compositeur- arrangeur -chef d'orchestre, mais devient aussi auteur et producteur (opéra-rock "La Révolution Française").
En 1985, Franck Pourcel a déjà enregistré 250 albums, maintes fois disques d'or au minimum.

C'est lui encore, qui "promeut" chef d'orchestre le timide pianiste Paul Mauriat. Plus tard, avec ce même Paul Mauriat et Raymond Lefèvre, il composera sous le pseudonyme de J.W. Stole, "Chariot"("I will follow him" - cf : "Sister Act"), tube planétaire et grand succès chez nous par Petula Clark.
Musiques de films, musiques classique, folklorique, pop, rock, variété française et étrangère, compos personnelles, Franck Pourcel a pratiquement tout adapté, "meeté" beaucoup de monde, des Beatles à Abba, a tout dirigé, même l'orchestre du Grand Prix Eurovision (pour la France) et ce, durant de longues années.

Dernier coup de chapeau en 1996 :

Il reprend son violon, s'associe à Paul Mauriat (piano), Francis Lai (accordéon) et Raymond Lefevre (flûte). Ensemble ils forment le Quartet for Kobe et jouent pour rendre un vibrant hommage aux milliers de victimes du tremblement de terre qui s’était produit un an plus tôt, le 17 janvier 1995, à Kobe au Japon.

A l’instar de beaucoup d’autres chefs d’orchestres de musique dite « easy listening », Franck Pourcel a été un grand pourvoyeur de nouveaux fans du genre classique. Véritable marche-pied, il leur a donné l’envie de s’y intéresser. N’est-ce-pas finalement le principe fondamental en matière de pédagogie ? pour faciliter l’apprentissage, il faut partir du connu (mais admis/acquis) pour susciter l’irrépressible envie d’aller découvrir l’inconnu.

"Too beautiful to last" : label Capitol - enregistré en France en 1979 - un son impeccable pour un moment délicieux qui voit défiler 9 tubes intemporels, plus un titre original, "girl of skade" *, composé par Franck Pourcel.
pourcel 3.jpg
pourcel 3.jpg (206.63 Kio) Vu 1220 fois
pourcel.jpg
pourcel.jpg (7.55 Kio) Vu 1220 fois
Les titres dans l'ordre de l'album :
1 - if

2 - Mandy

3 - make it with you

4 - spanish eyes
5 - girl of skade *

6 - breaking up is hard to do

7 - born free

8 - i love how you love me
9 - easy come, easy go

10 - too beautiful to last
Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Musique d'ambiance

Message par Texas Rangers »

:hello:

Un p'tit up avec Bert Kaempfert and his orchestra, incontournable lui aussi dans le genre. J'ai retrouvé ce LP qui sommeillait à côté du 30 cm d'un autre chef d'orchestre allemand spécialiste du genre, James Last ("Tropical Paradise"). :miam:

Bert Kaempfert :
kaempfert.jpg
kaempfert.jpg (616.57 Kio) Vu 1208 fois
Bio expresse :

- Compositeur, arrangeur, chef d'orchestre, musicien (clarinette, saxo, accordéon) allemand (1923 - 1980)
- passionné de jazz (ses enregistrements font la part belle aux cuivres), il est toutefois éclectique
- anecdote insolite : il est à l'origine de la réunion Tony Sheridan/Beatles pour le 45 tours "My Bonnie"
- mondialement célèbre, vénéré et encore joué, Bert Kaempfert laisse des oeuvres intemporelles. Parmi ses compositions, citons :
* L-O-V-E pour Nat King Cole
* Spanish eyes (originellement intitulé "Moon over Naples")
* A wimoweh (que tout le monde connaît dans sa version française "Le lion est mort ce soir" - H. Salvador, Pow Wow)
* Wooden heart (que Elvis Presley - notamment -inclura dans son répertoire)
Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Musique d'ambiance

Message par Texas Rangers »

Franck Pourcel meets the Beatles full album (1970)


L'oeuvre des Fab Four a été passée à la moulinette de bien des artistes. En 1970, Franck Pourcel profite opportunément d'une séparation qui laissera longtemps les millions de fans dans le désarroi, pour offrir ce recueil orchestral du meilleur aloi.
Frank-Pourcel-Meets-the-Beatles-LP-Plays-Best.jpg
Frank-Pourcel-Meets-the-Beatles-LP-Plays-Best.jpg (41.93 Kio) Vu 1200 fois
Franck Pourcel avait toute légitimité pour revisiter et mettre en relief via son grand orchestre, ces titres de légende. Sur mon CD digitalisé et remastérisé (Magic Records), figurent 2 titres en bonus ("the long and winding road" et "My sweet Lord" de G. Harrison). Mon LP original avait mystérieusement disparu au cours d'un déménagement. :gne:
FP1.jpg
FP1.jpg (112.19 Kio) Vu 1200 fois
Au salon comme en voiture, voilà un disque qui sait ce que le mot ambiance signifie ... :casque:
Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Musique d'ambiance

Message par Texas Rangers »

:hello:

Si la musique d'ambiance est belle à écouter quand elle est bien faite, elle nourrit aussi son homme et c'est pour cette raison précise que les plus grands chefs d'orchestre se sont attelés à reproduire les succès majeurs du hit parade au cours des années 60, 70 et 80.

Claude Ciari, guitariste talentueux n'échappe pas à la règle. Ex leader des Satellites puis des Champions (groupe instrumental français très en vogue au début des sixties - rivaux des Fantômes ... suivez mon regard ... il se dirige vers Hank Marvin mais vous ne le direz à personne !), il s'est mis à son compte quelque temps plus tard et obtînt de fameux succès dont le plus célèbre est "la playa" en 1964. Véritable icône au Japon et millionnaire en disques vendus, Claude Ciari a lui aussi égrené le hit parade. En long, en large et en travers, toujours en acoustique.

Mais c'est beau. Toutefois, qu'on ne vienne pas me dire que c'est par amour de l'art qu'il a repris "Mamy blue" ou "y a le printemps qui chante" :lol: Qu'importe les motivations, le plaisir est intact grâce à son indéniable talent et aux orchestrations de tout premier ordre.

Pour le reste, mon CD recèle de petits bijoux comme :

- La playa

-Solenzara


Présents sur cet excellent CD comprenant 25 titres que je recommande aux amateurs !
claude Ciari.jpg
claude Ciari.jpg (21.39 Kio) Vu 1192 fois
Et le voici, au temps des Champions en 1962 :
Avatar du membre
CHARLES33
Membre no life
Messages : 2969
Enregistré le : sam. 1 mai 2010 10:13
Localisation : Pas loin de chez Alain

Re: Musique d'ambiance

Message par CHARLES33 »

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt les messages de Texas sur le sujet, excellente analyse fort bien documentée (Pourcel/ Mauriat/Ciari) , merci pour cette intervention :jap: .
Même si la musique d'ambiance est souvent considérée comme un art "mineur" il n'en reste pas moins qu'elle a parfois permis la découverte d’œuvres majeures à un public non initié et inversement de "magnifier" avec intelligence du "tout venant".
Du plus loin que je me souvienne(1965/6), ma première écoute sur 33 T fut le concerto de Varsovie (Addinsell) par Franck Pourcel.
Avatar du membre
pa@pa74
Membre éminent
Messages : 1974
Enregistré le : mer. 23 oct. 2013 11:11
Localisation : Haute-savoie

Re: Musique d'ambiance

Message par pa@pa74 »

:yes!:
Claude CIARI cet excellent guitariste qui rejouait les plus grands tubes du moment.Je possède plusieurs vinyles de lui dont ce "CIARI'S BEST"de 1968:
CIARI' BEST.jpg
CIARI' BEST.jpg (47.53 Kio) Vu 1170 fois
Claude

Le prix s'oublie, la qualité reste... ( Michel Audiard "Les Tontons flingueurs" )
Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Musique d'ambiance

Message par Texas Rangers »

:hello:

Au début des années 60, placé en quarantaine pour cause de rougeole, ou de varicelle ou encore d’oreillons, à moins que cela n’ait été tout à la fois, mes seules distractions étaient la lecture et, bien sûr, la musique que diffusait le transistor que l’on m’avait généreusement alloué pour la circonstance. Et, un matin, j'entends ça :


En un rien de temps, il était devenu mon morceau favori du moment, et je guettais son passage à la radio.

Et puis, comme disait George Harrison, all things must pass. Guéri, ragaillardi, je suis passé à autre chose et ce n’est que de loin en loin que j’entendais encore cet instrumental, mais chaque fois avec le même plaisir.
Bien des années plus tard, à l’occasion d’une braderie exceptionnelle organisée par un grand magasin qui allait entreprendre des travaux de rénovation, je tombe nez à nez sur cet album qui m’a illico replongé dans mon enfance :
sounds orchestral mon LP.jpg
sounds orchestral mon LP.jpg (7.77 Kio) Vu 1162 fois
Sitôt vu, sitôt réquisitionné. Pour faire bonne mesure, j’avais également acheté un vieux 30 cm des Bretell’s (« en direct du Mont d’Arbois » - faux enregistrement public), un groupe français qui faisait partie de l’écurie de Henri Salvador (disques Rigolo), aux côtés de Jacky Moulière, Tiny Yong, Audrey, etc …
En voici deux extraits : « Ce chagrin là » version française de « Shangri la » des Lettermen

« Je suis fou de toi » version française de « I’ve got you under my skin » de Cole Porter. C'est H. Salvador qui chante.


J’apprendrai dans les années 80, que cet instrumental est l’œuvre de l’américain Vince Guaraldi (1928-1976), compositeur, pianiste de jazz à la tête du Vince Guaraldi Trio. Enregistrée en 1962, sa création originale avait été récompensée par un Grammy Award en 1963 (meilleure composition de jazz).
Puis, en 1965, « Cast your fate to the wind » fera le bonheur des « Sounds Orchestra » ici présents, connaîtra ensuite une version « parolée » par Carel Werber qui comblera des artistes aussi divers que les Sandpipers, Johnny Rivers, George Benson, Quincy Jones ou le groupe James Gang en 1970, pour ne citer que les principaux.

La version originale de et par Vince Guaraldi :


Les Sounds Orchestral, un tour d’horizon :

Le groupe est fondé en 1965 par le pianiste britannique John Pearson, raide dingue de jazz, aussi producteur chez Pye Records. Il recrute le bassiste Tony Reeves et le batteur Kenny Clare, des musiciens de studio aguerris, capables de l’aider à contrecarrer l’hégémonie du Merseybeat et autres mouvances musicales (Mod, Rockers), en proposant un son nouveau, empreint de jazz, susceptible de rallier un nouveau public.
A cette fin, « Cast your fate to the wind » qu’il a repéré chez Vince Guaraldi, lui semble parfaitement indiqué.
Mais John Pearson veut faire coup double et tailler des croupières à un autre groupe instrumental anglais (issu du Kent) qui remportait alors un gros succès : les Sounds Incorporated, poulains prometteurs du label EMI, qui se raccourciront en Sounds Inc.

Coup d’essai, coup de maître, les Sounds Orchestral placeront leur version de « Cast your fate to the wind » dans les charts du monde entier. C’est la consécration. Les Sounds Incorporated sont provisoirement éclipsés. Pye plastronne, EMI fait la gueule.

Mais les modes changent, les goûts évoluent et le groupe ne connaîtra plus jamais un succès analogue, malgré de nombreux singles (dont certains s’inspirent – transpirent - de « Cast your fate …) et albums recommandables.
Il sombrera peu à peu dans l’oubli et poursuivra de ce fait une carrière plus que discrète.
Tony Reeves (bassiste) fera partie de divers groupes pop comme Curved Air, Colosseum ou Greenslade.

Le 30 cm en lui-même :

Excellent disque d’ambiance aux accents jazzy qu’il serait dommage de diffuser dans un ascenseur.

Le voici (6 morceaux par face) :
1 – Cast your fate to the wind

2 - Something’s coming

3 – Scarlatti potion n° 9
non disponible sur YouTube
4 – At the Mardi Gras
non disponible sur YouTube
5 – When love was gone
non disponible sur YouTube
6 - To wendy with love

7 – Have faith in your love

8 – Carnival (from “Black Orpheus”)
non disponible sur YouTube
9 – Downtown
non disponible sur YouTube
10 – Scarlatti potion n° 5

11 – Love letters
non disponible sur YouTube
12 – Like the lonely
Avatar du membre
chaphlip
Membre éminent
Messages : 1304
Enregistré le : mer. 30 janv. 2013 18:56
Localisation : France

Re: Musique d'ambiance

Message par chaphlip »

:salut: à tous,

Bien que pas vraiment fan de ces musiques (je suis plutôt Ambiant qu'ambiance) je vais apporter ma petite pierre à l'édifice
en vous présentant un artiste des années 70 et son orchestre que mon père adorait et écoutait régulièrement.
J'ai nommé : "James Last et son Orchestre" qui a sorti de nombreux volumes dans lesquels l'on pouvait retrouver des reprises de standards de l'époque en version instrumental avec des choeurs et aussi de ses compostions.
J'ai conservé ces albums même si je ne les écoute que très peu pour leur valeur sentimental.
Mon papa était plus friand des albums "Non Stop Dancing" qu'il ne manquait pas de caler sur sa Philips G212 Electronique quand il faisait la nouba avec ses amis.
J'ai encore en mémoire les airs que j'entendais dans ma chambre avant que Morphée ne m'entraine.
Je vous ai pris l'exemple que je trouve le plus représentatif de son oeuvre, du moins ce que j'en connais.
Allez :hello:

Modifié en dernier par chaphlip le ven. 13 janv. 2017 18:15, modifié 2 fois.
Phil
Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Musique d'ambiance

Message par Texas Rangers »

:hello:

Excellente contribution chaphlip, bravo !

James Last était le Franck Pourcel allemand. Aucun genre, aucun style n'échappait à la maîtrise de sa baguette de chef d'orchestre. Je possède quelques uns de ses albums dont "Romantic dreams" que voici. 13 petites bijoux à déguster.


30 cm romantic dreams.jpg
30 cm romantic dreams.jpg (53.41 Kio) Vu 1146 fois
romantic dreams 2.jpg
romantic dreams 2.jpg (9.26 Kio) Vu 1146 fois
Avatar du membre
Texas Rangers
Membre honoraire
Messages : 367
Enregistré le : sam. 7 mai 2016 19:14

Re: Musique d'ambiance

Message par Texas Rangers »

:hello:

L'album a, me semble-t-il, déjà été présenté sur ce forum mais un bis repetita n'est jamais superflu quand il s'agit d'évoquer la qualité.
Au fait, peut-on vraiment parler de musique d'ambiance en écoutant les petits chefs d'oeuvre contenus dans cette galette intitulée "Whipped cream & other delights" que proposait Herb Alpert's Tijuana Brass en 1965 ?
Bah oui, à condition de ne pas la coller dans les ascenseurs ! ... Quoique, quoique ...

Voici le full album :

herb alpert.jpg
herb alpert.jpg (11.1 Kio) Vu 1141 fois
1- A taste of honey 2 - Green peppers - 3 -Tangerine - 4 -Bittersweet Samba - 5 -Lemon tree - 6 - Whipped cream - 7 -Love potion n°9 - 8 -El Garbanzo - 9 - Ladyfingers - 10 - Butterball - 11 - Peanuts - 12 -Lollipops and roses.

En effet, ce 30 cm (réédité en CD) étant un remède naturel contre la sinistrose, un antidote parfait contre le cafard, il pourrait aussi (et pourquoi pas) présenter d'éminentes vertus thérapeutiques vis à vis de celles et ceux qui souffrent de claustrophobie.

Une courte histoire de l'album :
"Wipped cream & other delights" a connu un succès retentissant aux States (6 millions d'exemplaires vendus) et la photo de sa pochette souvent imitée/parodiée fait figure d'icône. La charmante jeune fille couverte de crème était un top model (Dolores Erikson).

Les singles qui en ont été extraits ("A taste of honey", "Whipped cream" et "Lollipops and roses" ... quand même !) ont tous été des succès internationaux. Très diffusé à la radio, "A taste of honey" a longtemps accompagné ma jeunesse, avant de la poursuivre au fil des spots publicitaires qu'il soutenait.
Si jusqu'à cet album, Herb Alpert n'utilisait ses Tijuana qu'en qualité de musiciens de studio, la formation a dû se structurer, compte tenu des nombreuses demandes de concerts que le succès de l'album avaient suscitées. Tijuana Brass se composait ainsi de :
- John Pisano = guitare
- Bob Edmondson = trombone
- Tonni Kalash = trompette
- Lou Pagani = piano
- Nick Ceroli = drums
- Pat Senatore = basse
- Julius Wechter = Marimba, vibes

Herb Alpert :

- Trompettiste et accessoirement chanteur, il commence sa carrière en 1962 et fonde simultanément le label A&M avec Jerry Moss et le Tijuana Brass, un groupe qu'il veut latino/hispanique même si aucun des membres ne l'est. Il connaît le succès grâce à sa musique inspirée par celle des mariachis à laquelle il ne néglige pas d'associer des thèmes célèbres issus du monde de la country, du folk song ou de la pop. Bref, toute musique étant convertible, celle du groupe devient un ramasse-tout "latino-pop".
- Classer 5 albums en même temps dans le top 20 des meilleurs ventes aux States n'est pas à la portée du premier venu. Cette prouesse lui vaut donc d'entrer dans le livre Guiness des Records en 1966.
- Cette même année, il prêtera son filet de voix à "This guy's in liove with you" (Burt Bacharach / Hal David) qui sera un hit monumental.
- Herb Alpert's Tijuana Brass a récolté 6 Grammy Awards
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message