BACH Les Variations Goldberg.

La base de notre passion !
Répondre
Macarèl
Membre honoraire
Messages : 200
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:40
Localisation : Le bout du bout, à l'extrême Ouest de la Bretagne

BACH Les Variations Goldberg.

Message par Macarèl »

BACH Les Variations Goldberg

J'ai à plusieurs reprises songé à attirer votre attention sur les Variations Goldberd de Bach, en particulier dans l'ultime interprétation de Glenn Gould...(disque Sony, et une fois n'est pas coutume, piano Yamaha et non l'habituel Steinway).

J'espère...je souhaite que certains d'entre-vous possèdent cet enregistrement...


On ne présente pas J-S BACH. Je me contenterai de vous dire que pour moi, c'est le compositeur qui a tout inventé, ou pour le moins, qui a porté à son apogée toutes les formes de la musique baroque. Citons le Clavier bien Tempéré, l'Art de la Fugue, ses compositions pour orgues, ses cantates religieuses ou profanes, ses oratorios, messes, concertos, suites pour différents instruments dont les admirables suites pour violoncelle...etc...

A travers ces Variations Goldberg, je souhaite vous faire bien sur découvrir un peu plus Bach, mais je souhaite surtout mettre en évidence cette interprétation.

C'est donc le feu pianiste canadien Glenn Gould qui touche le piano. C'est là son troisième enregistrement de cette oeuvre; il a commencé sa carrière par ces variations, et 26 ans plus tard, il y a mis un terme définitif par ce disque. Il est en effet décédé très peu de temps après cette ultime prise de son. C'est donc là en quelque sorte son testament.

Le début et la fin de sa vie de musicien se confondent, comme le symbole ésotérique du serpent qui se mord la queue, allégorie de l'infini et de l'éternel retour.

Glenn Gould s'est en fait totalement identifié à cette oeuvre. Ecoutez comme son jeu s'envole librement, et comme cette musique se donne à lui sans la moindre réticence.

Portée à son point culminant, la rigueur s'efface derrière la poésie et la polyphonie apparaît ici avec une netteté proprement hallucinante.

Gravité profonde, verve étincelante, mais toujours cette chaleur intimiste. Glen Gould reconstruit ces Variations dont il n'existe pas à mon sens, de version plus charpentée.

Parfois, dans mes rêveries pourtant tout à fait éveillées...je me demande si Gould n'est pas le fantôme, ou la réincarnation de Jean Sébastien BACH....

Mais ...chut...!!! Ne répétez cela à onques...!!!! :ange:

Ne répétez pas non plus qu'en dehors des trois versions de Gould, je possède dans ma cd-thèque 14 autres versions desdites variations (piano, clavecin et deux transcriptions pour trios à cordes). Des mecs tout de blanc vêtus pourraient en effet me proposer une cure de repos dans un établissement fermé :D
Avatar du membre
chaphlip
Membre éminent
Messages : 1304
Enregistré le : mer. 30 janv. 2013 18:56
Localisation : France

Re: BACH Les Variations Goldberg.

Message par chaphlip »

:hello: et :+1: , je partage ton point de vue. Le jour où j'ai entendu pour la 1ère fois ces variations Goldberg, j'ai été transporté ! :love:
Au point d'en manquer le terminus et de refaire la route une seconde fois :) . (c'était aussi l'interprétation de G. Gould)
:o Qu'est-ce que c'est beau ...
Phil
Avatar du membre
chartz
Membre no life
Messages : 3449
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2013 15:32
Localisation : Bresse bourguignonne

Re: BACH Les Variations Goldberg.

Message par chartz »

Dommage pour la qualité de l'enregistrement du GG Sony, assez mauvaise hélas. J'ai ce CD depuis 25 ans.
Connaissez-vous la version pour orgue par Jean Guillou ?
Jacques

"If it is broke then fix it!" (Proverbe écossais)
Avatar du membre
chaphlip
Membre éminent
Messages : 1304
Enregistré le : mer. 30 janv. 2013 18:56
Localisation : France

Re: BACH Les Variations Goldberg.

Message par chaphlip »

:non!: pas du tout ! ça vaut le détour ?
J'ai tout de même un peu de mal avec l'orgue. :/
Phil
Avatar du membre
chartz
Membre no life
Messages : 3449
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2013 15:32
Localisation : Bresse bourguignonne

Re: BACH Les Variations Goldberg.

Message par chartz »

Oui c'est très chouette ! On dirait du Bach :vince_astuce:
Jacques

"If it is broke then fix it!" (Proverbe écossais)
Avatar du membre
chaphlip
Membre éminent
Messages : 1304
Enregistré le : mer. 30 janv. 2013 18:56
Localisation : France

Re: BACH Les Variations Goldberg.

Message par chaphlip »

chartz a écrit :Oui c'est très chouette ! On dirait du Bach :vince_astuce:
:mdr: Chartz a bouffé un clown ce matin. Merci j'irai écouter cette interprétation (peut-être pas tout mais un peu...)
Phil
Avatar du membre
chartz
Membre no life
Messages : 3449
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2013 15:32
Localisation : Bresse bourguignonne

Re: BACH Les Variations Goldberg.

Message par chartz »

Jacques

"If it is broke then fix it!" (Proverbe écossais)
Avatar du membre
Charly
Membre honoraire
Messages : 499
Enregistré le : mer. 14 déc. 2011 13:55
Localisation : 78

Re: BACH Les Variations Goldberg.

Message par Charly »

Bonjour,

J'ai l'enregistrement de Glenn Gould de 1975 en CD, que j'apprécie beaucoup.

Il y a quelques mois j'ai aussi récupéré gratuitement (c'était alors en téléchargement libre en FLAC HD 24/96) l'interprétation d'une pianiste japonaise, Kimiko Ishizaka.

Vous pouvez écouter ces enregistrements en ligne ici :


Vous pouvez aussi vous procurer le disque ou télécharger les FLAC HD ici :
http://music.kimiko-piano.com/album/j-s ... -988-piano ("name your price", c'est vous qui fixez le prix !)
Ou ici en MP3 (je crois) gratuitement :
http://freemusicarchive.org/music/Kimik ... ariations/

Je trouve cette interprétation intéressante et je m'y plonge avec plaisir.

Charly
Avatar du membre
gwir
Membre éminent
Messages : 1030
Enregistré le : mar. 4 mai 2010 08:15
Localisation : morbihan
Contact :

Re: BACH Les Variations Goldberg.

Message par gwir »

À propos de l'interprétation de Kimiko Ishika, il est intéressant de parler du contexte de cet enregistrement. Les personnes qui en sont à l'origine se sont fait la réflexion que les variations Golberg étaient dans le domaine publique mais qu'aucune interprétation libre de droits n'était disponible. Du coup ils ont réussi à lever des fond pour pouvoir les enregistrer et les verser dans le domaine public. Il y un article à ce sujet bien écrit sur Linuxfr.org.

Un site est dédié à cet enregistrement présentant l'interprète (Kimiko Ishika), la productrice (Anne-Marie Sylvestre), le piano (Bösendorfer 290 Imperial CEUS) et le studio (Teldex Studio, Berlin).

Ne connaissant pas bien ces variations ( :oops: ) l'avis d'un passionné sur cet enregistrement pourra permettre aux novice comme moi d'en jugé la qualité.
"But let me tell you something don't try this at home on your dad's stereo only under hip-hop supervision, alright ?"
Avatar du membre
CHARLES33
Membre no life
Messages : 2969
Enregistré le : sam. 1 mai 2010 10:13
Localisation : Pas loin de chez Alain

Re: BACH Les Variations Goldberg.

Message par CHARLES33 »

Un des monument de notre musique Occidentale.
Qui n' a pas rêvé de pouvoir jouer au clavier rien que les premières mesures de l' aria initial , tout comme celles du premier prélude du clavier bien tempéré ?
Glen Gould 1981 bien sûr, infiniment plus lent qu'en 1955 mais d'une infinie poésie.
Et n'oublions pas que Bach a composé cette oeuvre pour un clavier qui a l'époque ressemblait bigrement à un clavecin.
Sur ce dernier instrument j'ai une affection particulière pour la version de Blandine Verlet (Astrée) superbement enregistrée et que j'avais découvert en 1995 à l'abri d'un sombre bunker de "Snipper Alley" dans un Sarajevo en flamme avec mon lecteur portable Sony discman 131 qui est toujours fonctionnel.

Pour des avis approfondis, le forum des frappadingues de la musique classique qui, comme les chats, ont 7 vies pour pouvoir avoir autant d'avis éclairés:

http://classik.forumactif.com/t1726-bac ... s-goldberg
Modifié en dernier par CHARLES33 le mar. 20 sept. 2016 21:30, modifié 1 fois.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message