Esart Ten Quatre Voix E 50 série 2

Le maillon principal de la chaine.
Répondre
Avatar du membre
chm
Super membre
Messages : 966
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 21:07
Localisation : banlieue nord ouest de Paris

Esart Ten Quatre Voix E 50 série 2

Message par chm »

Bonjour,

Des enceintes similaires par la conception, mais de volume un peu supérieur (?) mais modifiées, ont été déjà présentées, dans la rubrique Esart Ten par Valère.
Mais celle ci regroupe différents modèles, et je trouve que ces enceintes valent bien un sujet spécifique.
Les références de ce modèle me sont inconnues , seul étiquetage, ceci; ( connues maintenant !)
SDC14388.JPG
SDC14388.JPG (373.03 Kio) Vu 3263 fois

Des enceintes quatre voix, composées d' un elliptique Audax 32x21, d' un médium Audax HIF 13 H traité me semble t il, (celui à gros aimant),
d' un premier tweeter aussi Audax, le Tw10 E et en super-aigu, un Kef 27. Un réglage médium à trois positions, la position douce
abaisse aussi le niveau du TW10. Le coffret mesure 705x405x260mm, bien réalisé, avec un petit coffret propre au médium,
généreusement rempli d' une première couche de laine de verre, d' un joli rose, collée sur les parois et ceci complété par un sac rempli aussi de
laine de verre, d' un jaune plus classique, qui comble le reste du volume. Le petit volume du médium est bourré aussi, très serré. Un beau plaquage,en bel état, finit le tout. Le bornier est bien d' époque ! fin des années 60, 70.
SDC14408.JPG
SDC14408.JPG (374.1 Kio) Vu 3263 fois
SDC14370.JPG
SDC14370.JPG (405.85 Kio) Vu 3263 fois

le sceau

SDC14375.JPG
SDC14375.JPG (389.3 Kio) Vu 3263 fois
SDC14320.JPG
SDC14320.JPG (330.85 Kio) Vu 3263 fois
le sac plein de laine de verre
SDC14348.JPG
SDC14348.JPG (312.13 Kio) Vu 3263 fois
SDC14331.JPG
SDC14331.JPG (335.22 Kio) Vu 3263 fois
Le 32x21, un saladier en alu coulé
SDC14337.JPG
SDC14337.JPG (327.76 Kio) Vu 3263 fois



L' écoute:
On dit qu' il faut mieux se déplacer, de préférence avec son ampli sous le bras.
Je me suis déplacé, mais sans ampli, et je n' ai pas pu les écouter !
Le vendeur, fort sympathique, m' a expliqué quelles ne convenaient pas dans sa salle, quelles remplissaient trop
l' espace et que cela saturait rapidement, mais que tous les HP, controlés par la maison du HP, fonctionnaient bien
Elles sont complètement d' origine, une des deux à encore son sceau de cire sur une des vis.
Quelles ne supportaient pas les amplis à transistors. Elles avaient été alimentées par son Dynaco 70
Et si elles ne me plaisait pas ils les reprendraient. Ces enceintes étant tellement rare, ma curiosité importante,
quelle est la qualité des enceintes Esart HG ? et mon vendeur assurément fiable, elles ont été chargées, assez lourdes.
Hé bien heureusement que je ne les ai pas écoutées sur place, car je ne suis pas sûr que j' aurais fait affaire !
et j' aurais manqué quelque chose !
Branchées sur le Phase Linear, immédiatement disponible, hé bien, c' est pas ça, mais alors pas du tout, le son est dur,
les voix, une catastrophe, le médium est très avant, c' est complètement déséquilibré. La contre partie,
peut être, est une définition que je peux qualifier d' emblée de remarquable, une scène sonore vaste et profonde.
Jouer avec le réglage du médium confirme le premier constat. En position douce, et ou en filtrant un peu avec la main par exemple
le médium, c' est un peu moins pire.
Manifestement il y a du potentiel, cette définition n' est pas une sur définition, j' entends des choses que
les Dahlquist laissaient dans l' ombre, ce ne sont pas des éléments plus présents, mais des éléments nouveaux !
Le grave semble aussi prometteur, nerveux, assez linéaire mais de fait en retrait, avec cette prééminence des médiums.
Je choisis mon ampli à lampes le plus sage, un Angel, un intégré avec un push pull d' EL 34 en sortie,
une chinoiserie qui ne prétend pas rivaliser avec le HG, à la réputation de mollesse que je ne désapprouve pas, la réputation !
A son crédit, c' est un double mono, et il n' y a aucun réglage.
L' amélioration n' est pas énorme ! Mais je laisse tourner, l' Angel doit un peu récupérer aussi, cela fait près de trois ans
qu' il est relégué sur une étagère. La nuit passant cela s' améliore doucement mais surement. Et puis même si c' est encore
dur sur les voix, cela devient écoutable. Et il se confirme que la définition est supérieure à celle des Dahlquist ! avec une scène sonore large et profonde,
elle déborde largement des enceintes se formant aussi en hauteur un peu derrière les enceintes, c' en est presque curieux.
Valère parlait de cette large scène et du son qui se forme au dessus des enceintes.
Les médiums demeurent cependant trop en avant en cette matinée, mais le potentiel est bien là, important, et puis le petit Angel fait un bon travail, surprenant.
Les deux condensateurs chimiques seront très rapidement changés, suivis des deux autres ( SCR et SCR "étain" pour le médium (?) et l' aigu), accentuant
bien le rééquilibrage, même s' il n' est pas parfait, et permettant des timbres d' une juste richesse.
La définition demeure et les timbres se font complexes, je suis plutôt content. J' avais quand même un peu la crainte que des médiums
à une plus juste place, n' émousse cette grande définition. Il n' en n' est rien, au contraire.
Un palier est atteint; l' ensemble Angel Esart ( lecteur cd Microméga CD f1 Pro) fournit une très belle reproduction sonore, avec une grande définition, une dynamique qui n' est pas en reste, une lisibilité que je trouve incroyable, le coté analytique ne se faisant pas ou peu au détriment de la richesse des timbres du coté charnel de la musique. J' écris cela après entre autre, l' écoute de la Messe en si mineur de JS Bach, version Philippe Herreweghe, un de mes disques test préféré, la complexité et la richesse de cette oeuvre sont très révélateurs des capacités de lecture un ensemble de reproduction. Il est possible de suivre toutes les parties avec une facilité déconcertante même dans les fugues, les voix des solistes
sont vraies, les pupitres du choeur bien en place, l' orgue positif plus présent, bien détaché. Pour la lisibilité, un autre style, je ne comprends pas toujours les paroles de Bashung, et bien là je comprends presque tout, sans faire trop d' effort. En passant, les arrangements électroniques sont bien mis en valeur, ça pousse bien.
Je dis cela aussi en faisant des comparaisons avec Les Dahlquist alimentées par les OTL, pour me garantir aussi de pas délirer.
Il n' y a pas l' assise majestueuse fournie par les graves des Dahlquist qui donne ce confort particulier, mais pour le reste...
Actuellement l' accord entre les Esart et les OTL n' est pas parfait. Les Esart y gagne bien en grave, on pouvait s' en douter,
en densité, en matière, partout, mais les médiums sont plus en avant qu' avec l' Angel et redeviennent problématiques pour bon nombre d' enregistrements.
Je vais laisser passer un peu de temps, les condensateurs sont encore très neufs, les enceintes sont restées remisées très longtemps et ont très peu tourné depuis, et peut être même avant. Je verrais si j' interviens sur le filtre pour atténuer légèrement les médiums. Ce serait une première pour moi.
Une chose encore, il n' est pas absolument nécessaire de se trouver à la bonne place, à la pointe du triangle,
même bien de coté, l' image ( stéréo) reste assez stable.
Une question; serait ce cela le son à la Française ?

Christophe
Modifié en dernier par chm le lun. 7 mars 2016 10:56, modifié 2 fois.
Avatar du membre
chm
Super membre
Messages : 966
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 21:07
Localisation : banlieue nord ouest de Paris

Re: Esart Ten Quatre Voix

Message par chm »

SDC14334.JPG
SDC14334.JPG (370.2 Kio) Vu 3213 fois

J' ai déplacé le condensateur ( changé) sur le filtre, un peu plus éloigné des vibrations.
est ce une bonne chose ?

SDC14337.JPG
SDC14337.JPG (344.76 Kio) Vu 3213 fois

Une résistance se cache sous la laine de verre; elle atténue le médium en position
"moyen" qui n' est pas atténué en position "fort"

SDC14340.JPG
SDC14340.JPG (295.31 Kio) Vu 3213 fois

La voici

SDC14355.JPG
SDC14355.JPG (293.55 Kio) Vu 3213 fois



Derrière le contacteur de réglage du "médium"

SDC14352.JPG
SDC14352.JPG (372.51 Kio) Vu 3213 fois


le médium, j' ai pensé à ouvrir sur l' arrière son caisson,
il faudrait essayer ? On voit aussi un embrèvement (est ce le bon terme ?)
pour l' appui du médium, un travail pour la mise en phase ?

SDC14356.JPG
SDC14356.JPG (258.36 Kio) Vu 3213 fois

Ce petit monde vu de devant, avec les chanfreins du grave et
du médium

SDC14400.JPG
SDC14400.JPG (341.84 Kio) Vu 3213 fois

Le support du tissu de protection se démonte très facilement
pour accéder au réglage

SDC14404.JPG
SDC14404.JPG (348.49 Kio) Vu 3213 fois
Modifié en dernier par chm le dim. 6 mars 2016 10:56, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Berurier
Membre no life
Messages : 2201
Enregistré le : jeu. 29 juil. 2010 13:06
Localisation : 38, la campagne !

Re: Esart Ten Quatre Voix

Message par Berurier »

Lo,
Un filtre pareil, c'est assez rare !
Je trouve la caisse un peu légère, mais l'intérieur est bien plein par contre.
Et comme tu as l'air quand même assez satisfait du résultat ... et bien ... belle prise !
Thierry
Je cherche : 1 moteur 288C (j'y crois ;) )
Avatar du membre
chm
Super membre
Messages : 966
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 21:07
Localisation : banlieue nord ouest de Paris

Re: Esart Ten Quatre Voix

Message par chm »

Bonjour
Le coffret est réalisé en agglo de 22mm, c' est le travail " d' ébenisterie "
qui donne l' impression de légèreté. Il est au contraire bien construit, les tasseaux pour fixer
la planche arrière sont fixés dans des découpes par exemple.
Oui j' en suis très satisfait même si actuellement tout n' est pas réglé.
Certains disques passent très bien, un régal de précision, de dynamique, le placement des musiciens
d' un orchestre symphonique est plus précis que sur les Dahlquist, et pas que légèrement, et une grande clarté.
Mais d' autres, ça va pas tout à fait, le médium est en avant et engendre une dureté peu agréable.
Qualité ou défaut ? Une telle définition ne pardonne pas sûrement.
C' est bien ! j' apprends et cherche !
Christophe
6336A

Re: Esart Ten Quatre Voix

Message par 6336A »

Bonjour à tous

je vois deux résistances dans le filtre. Une de 10 ohm et l'autre de 4,7. C'est elles qui te servent pour les 3 réglages, fort, moyen, doux.
Ne connaissant pas les caractéristiques des hp grave et médium, je suppose que par exemple en position fort, le signal n'est pas atténué. En moyen, il parcourt la 4,7 et en doux la 10.
Mais l'impédance change... à moins qu'il y ait une 3eme résistance ?
Bref, tu auras compris Christian, il ne te reste qu'à relever le schéma du filtre. 4 selfs, 2 condos, deux résistance et un commut 3 positions. ;)

Par ailleurs, ton impression d'écoute par rapport aux Dahlquist est très intéressante. Tu es en train de t'apercevoir toi-même, que des hp à équipage mobile lourds, certes très linaires de part le traitement de leur membrane et de part leur filtrage amont qui est une usine à gaz :
-Bouffent de la dynamique.
-Bouffent des détails.
-Nécessitent des électroniques très puissantes qui alimentent la caisse du C.E d'EDF... et ces électroniques puissantes sont difficiles à construire, tu as pu le constater. :D

Nous revenons donc toujours au même point... le rendement... un hp lourd ne peut pas, c'est physiquement impossible, lutter en dynamique sur les transitoires (la musique n'est faite que de ça) avec un équipage mobile plus léger, qui, à puissance de moteur égale, accélèrera beaucoup plus vite... et t'offrira donc plus de détails, plus de vie...

C'est ça que les fervents du bas rendement et surtout des boites à godasses ne veulent pas comprendre. Soit par ignorance, soit par mauvaise foi. :spamafote: Tous te diront ; Faut pas se louper, une enceinte à haut rendement, sa gueule. Oui si elle est mal réglée. Et puis, franchement, la musique est elle toujours douce, toujours feutrée, toujours monocorde ? Demandez à un trompettiste...
Avatar du membre
hencot
Super Modérateur
Messages : 2371
Enregistré le : mer. 31 mars 2010 18:46
Localisation : 33.. prés de chez Charles
Contact :

Re: Esart Ten Quatre Voix

Message par hencot »

Bonjour
Cela semble être la E50 deuxième génération de 1975 (un peu plus volumineuse que la première )la première avait un tweeter à cône remplacé par le TW10 surnommé "The Eye " mais qui arrivait malgré tout en fin de vie , ensuite il y a eu une version très peu diffusée ,avec le 21x32 en version H avec une suspension petits plis ,équipage plus léger (26/28gr contre 34 gr pour cette version dérivée du T21x32PA15 )et moteur plus puissant (moteur diametre 120mm-bobine 46 mm),celles la étaient excellentes mais un peu trop chères pour l'époque par rapport à la concurrence même Française et Esart à disparu un an et demi plus tard à peu près ,malgré la mise sous tutelle par les deux patrons de Audax et France Electronique .
J'en avais récupéré une paire de la même version que toi dans la cave de mon frère en 78, il avait isolé le correcteur médium ,car dans la première version avait été monté le 13H 2 couches 12mm ,effectivement un peu trop présent ,ensuite a été monté le 4 couches 12mm environ 1,5 à 2db de moins suivant les séries ,cela sonnait plus équilibré ,c'est cette paire que j'avais récupéré ,j'avais aussi récupéré les Hif 21x32 petits plis mais je n'ai jamais fait la modification et je les ai données à mon beau frère dans l'état et il en a été très satisfait jusque en 99 ,mais elles n'ont plus voulu supporter à leur âge avancé l'usage abusif d'un A757 Pioneer .
esart-ten-E50-II.jpg
esart-ten-E50-II.jpg (252.58 Kio) Vu 3160 fois
Alain..

Site sur le son et l' enregistrement de Claude Gendre http://claude.gendre.free.fr/
Avatar du membre
chm
Super membre
Messages : 966
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 21:07
Localisation : banlieue nord ouest de Paris

Re: Esart Ten Quatre Voix

Message par chm »

Bonsoir
Merci Jean François et Alain
les schéma est relevé, plus qu' à le mettre au propre. Je vais essayer le petit logiciel proposé par Yves.
Pour le poids de la membrane du 32x21 la différence de 6 ou 8 grammes sur une trentaine
n' est pas négligable et avec un moteur plus puissant la version H doit faire effectivement mieux.
Mais s' en pouvoir me figurer la différence, je n' ai pas l' expérience.
Quand je pense qu ' il y a une bonne année, je n' ai pas acheté deux qui étaient en vente, allons,
tu n' en auras jamais besoin.
Je peux donc afficher E50 série 2 ? Cela correspond bien à la E50 en un peu plus volumineuse.
Ce serait des HIF 13 quatre couches ? mais même avec un rendement inférieur si c' est ceux là, ils sont ,
je trouve encore trop présents, avec cette réserve que l' appréciation n' est pas définitive.
( je les trouve de mieux en mieux, un petit béguin)
Christophe
Modifié en dernier par chm le lun. 13 juin 2016 12:15, modifié 1 fois.
Avatar du membre
chm
Super membre
Messages : 966
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 21:07
Localisation : banlieue nord ouest de Paris

Re: Esart Ten Quatre Voix

Message par chm »

Bonjour

Mise au propre, l' informatique n' étant pas mon univers
j' ai du passer par une impression et un scan !
Scan_20160307.jpg
Scan_20160307.jpg (172.96 Kio) Vu 3109 fois
Je ne connais pas les valeurs des selfs, la valeur des résistances est en ohms.

Sous réserve d' erreur(s) !

Christophe
6336A

Re: Esart Ten Quatre Voix E 50 série 2

Message par 6336A »

Bonjour Christophe
Tu es sûr de la valeur de 5uF en // sur le 32x31 ?
Avatar du membre
chm
Super membre
Messages : 966
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 21:07
Localisation : banlieue nord ouest de Paris

Re: Esart Ten Quatre Voix E 50 série 2

Message par chm »

Bonjour Jean François

Oui, cela m' a un peu surpris

Christophe
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message