Pioneer C-90

Pioneer C-90
Grosse révision pour ce préampli, un appareil « pas facile »….

Pioneer C-90
Le C90, généralement accompagné de son cousin l’amplificateur M90 est un préamplificateur sorti sous plusieurs déclinaisons, certains embarquant des entrées vidéo.
Cet exemplaire, en bel état esthétique est le modèle « simple ».
A son arrivée, il fonctionnait comme l’avait indiqué son propriétaire, mais il ne sonnait pas particulièrement bien et, plus grave, émettait un « ploc » en sortie à chaque changement de source.

Pioneer C-90
Pioneer C-90
L’ouverture de l’appareil annonce la couleur, ça chauffe pas mal, que ce soit sur la carte d’alimentation ou sur la carte principale.

Pioneer C-90

Pioneer C-90
Cette carte d’alimentation, accessible par-dessous est très proche de la carte principale, un isolant vient même prendre place entre elles, isolant sur lequel vient s’appuyer un radiateur…On a vu mieux.
L’isolant part en miette, « polluant » en grande partie la carte d’alimentation.

Pioneer C-90
Je retire les petits bouts qui s’accrochent encore à la carte.

Pioneer C-90
Cela me permet de constater que de très nombreuses soudures sont en mauvais état y compris sous cet isolant….
Un long et fastidueux travail a été effectué pour les refaire, un très bon éclairage et une loupe s’avèrent indispensables.

Pioneer C-90
La carte alimentation est refaite, outre les soudures, la totalité des condensateurs y sont changés (condensateur de sauvegarde compris), la graisse thermique remplacée.

Pioneer C-90
La carte phono est démontée et revue : soudures refaites et certains condensateurs sont remplacés.

Pioneer C-90

Pioneer C-90
La carte principale et la gestion « particulière » de la connectique :mrgreen:

Pioneer C-90
Pioneer C-90

Les condensateurs Muse au voisinage immédiat des transistors ont bien vécus. Ils sont changés.

L’appareil est désormais « sain », mais le « Ploc » est toujours présent, il s’agit d’un pic de tension continue, ce qui peut être plus que problématique pour l’amplificateur et les enceintes !

Pioneer C-90
Ici, vous allez avoir droit au condensé de l’intervention visant à régler cette panne :
Je remonte des sorties du préampli et arrive à la pin 9 du circuit IC411 (UPD6362C). C’est un switch, c’est lui qui commute les entrées selon le choix fait en façade.
La pin 9 est la sortie d’un des deux canaux, il n’y a pas de raison de trouver une tension à cet endroit, tension quasi-identique à la tension d’alimentation du circuit intégré en question, je tiens le bon bout !
Avant de commander le circuit, je teste bien évidemment l’IC412 qui commande l’IC411 ainsi que les tensions autour de tout ce petit monde. Ca serait dommage de claquer un nouveau circuit intégré à cause d’un autre lui-même en panne…

Pioneer C-90
Pas de souci, le reste fonctionne comme il se doit.
Une fois reçu, le circuit intégré est remplacé, la panne est désormais de l’histoire ancienne.

Mais ce n’est pas terminé, revenons à notre fameuse carte d’alimentation et à sa position pour le moins ennuyeuse.

Pioneer C-90
Pour commencer, je remplace l’isolant original par de l’armaflex doublé d’un scotch Kapton.

Pioneer C-90
Pioneer C-90
Cela ne me convient pas totalement, il y a pas mal de place entre la carte d’alimentation et le fond du préampli.
Le montage de cette carte permet l’utilisation d’entretoises. Ainsi l’espace entre les deux cartes augmente, favorisant une meilleur circulation d’air et donc possiblement moins de chauffe destructrice…

Pioneer C-90
Pioneer C-90
Pour terminer, passage du préampli au banc de mesure, ce qui permet de valider définitivement la révision/réparation !

Pioneer C-90

Pioneer C-90

Audiovintage : réparation et révision de vos appareils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *